LA PUISSANTE MAFIA JUIVE PLANETAIRE



la mafia juive contrôle la majeure partie du business international de la drogue.
Le fait est que depuis le trafic de l’opium dans la Chine du XIXe siècle jusqu’à nos jours, cette mafia est très entreprenante dans ce domaine. Pour le trafic d’ecstasy, on peut affirmer avec certitude que la mafia juive est en position de monopole.L’ecstasy est la drogue qui fait le plus de ravage actuellement dans la jeunesse européenne. Une pilule d’XTC donne une sensation de force et de bien-être pendant quelques heures, mais c’est surtout une véritable poubelle chimique. Ses effets, sur le long terme, sont effrayants, car irréversibles : pertes de mémoire, troubles du comportement, du sommeil, de la concentration, lésion cérébrale chez les enfants des mères droguées.Le premiers pays producteur est la Hollande, mais les gros trafiquants qui ont été arrêtés depuis une dizaine d’années en France, en Belgique, aux Etats-Unis ou en Australie, possèdent tous là encore, des passeports israéliens. Le business d’ecstasy est à 100 % entre les mains de mafieux juifs, qui ne sont pas tous originaires de Russie, puisque l’on trouve aussi des trafiquants séfarades.Si vous achetez une pilule d’XTC, en tout cas, vous pouvez être certains de financer la mafia juive.Certains gros trafiquants sont aussi très impliqués dans le business de l’héroïne et de la cocaïne. Durant le règne du juif de Kadhafi sur la Lybie, la Lybie était un tunnel pour les trafiquants juifs de la cocaine en provenance d’Amérique latine via l’Afrique de l’ouest vers l’Europe et pour le trafics d’armes des juifs vers l’Afrique noir.Casablanca a toujours été un port arrière plan aux trafiquants juifs de cocaïne et il y a quelques années toutes les côtes de Casablanca étaient couvertes de cocaïne suite à l’écoulement par accident d’un bateau de trafiquants juifs de cocaïne .Ce juif de Khaddafi a mis en marche ce projet juif d’immigration massive pour la régression génétique des peuples européens et maghrébins ( déjà fort entamée chez ces derniers depuis 5 siècles par les négriers juifs).Il a transformé la libye méthodiquement en une plate-forme des candidat à l'exil.Les juifs exploitent aussi cette misère du monde sauvage et mal éduquée qui affluent en Europe, dans la vente en détail de leur drogues aux européens et alimentent leur réseaux proxénètes et pornographiques. Voici une déclaration de haine et d'insulte envers les chrétiens et les musulmans du pornocrate juif Astyr lorsqu’il se souvenait qu’il devait « se sauver ou bien se battre à l’école primaire parce qu’il était un juif » et continuait « il se pourrait très bien que cette partie de ma carrière porno soit un doigt d’honneur à ces gens», dans le talmud juive c'est écrit que la sainte marie est une pute et jésus est un bâtard.


Israel, une Terre Promise pour le crime organisé ?
Le crime Organisé (OC) a des racines anciennes et profondes en Israël, tel que le trafic de narcotiques et la prostitution. le crime organisé en Israël a maintenant une étendue mondiale, avec un impact direct aux États-Unis.
Contexte :
les familles majeures du crime sont bien connues du public israélien.
Cinq ou six familles du crime ont traditionnellement dominé:
Les Abergil, Abutbul, Alperon et Rosenstein sont parmi les organisations les mieux connu.
De nouveaux noms comme Mulner, Shirazi, Cohen et Domrani sont apparus rapidement pour combler le vide. D’autres groupes dirigés par les familles
Harari, Ohana et Kdoshim émergent dans la pègre. Il y a aussi un certain nombre de Familles rivales actives dans le Milieu de secteur arabe d’Israël.
Les activités Traditionnelles du crime organisé en Israël incluent
les casinos clandestins, les réseaux de prostitution, l’extorsion et prêt
de fonds, dans lesquels chaque famille contrôlent un territoire. La famille Alperon, domine la région de Sharon, tandis que la famille Abutbul est basée dans la ville côtière de Netanya.
Le milieu du crime dispose aujourd’hui d’explosifs de haute technologie provenant des forces armées israéliennes et n’hésitent pas à recourir à la violence aveugle, au moins contre les membres des gangs rivaux. Le nouveau business du CO s’étend aussi sur les marchés financiers de la bourse et la fraude à la carte bancaire à une échelle mondiale.
Tout comme la portée du CO israélien, les intérêts en jeu ont aussi grandit. Les familles du crime travaillent plus loin de la maison et exportent la violence à l’étranger.
Les ramifications du CO israélien se sont étendues dans le contrôle des franchises de casinos en Europe de l’Est. La famille Abutbul a commencé le trafic des jeux en Roumanie il y a plus d’une décennie et détient maintenant le réseau des Casinos Royal dans toute l’Europe. En 2002, les gangs israéliens se sont livrés à une guerre de gang en Europe après la morts de deux de leur chef, Yaakob Abergil et Felix Abutbul furent assassinés en deux mois. Abutbul fut abattu devant son casino à Prague dans une démonstration de force par le clan Abergil qui tentait de prendre des casinos en Europe.
Le CO israélien joue maintenant un rôle significatif dans le trafic de drogue international approvisionnant à la fois le marché local des consommateurs et Israël servant d’importante plaque tournante de la drogue vers l’Europe et les USA. En 2004, Zeev Rosenstein a été arrêté en Israël pour la possession de 700,000 comprimés d’Extasy dans son appartement de New York, destiné au marché américain. Il a été finalement extradé vers les Etats-Unis en 2006 où il purge actuellement 12 ans de prison.



La prostitution s’est aussi étendu au-delà du simple bordel local. En mars 2009, la Police national israélienne (INP) a arrêté douze suspects dans ce qui serait jusqu’à présent le plus grand réseau de trafic d’êtres humains dirigé par des Israéliens. Le chef du cercle mafieux Rami Saban et ses associés sont accusés de trafic de milliers de femmes de l’ancienne Union Soviétique contraintes à la prostitution en Israël, en Chypre, en Belgique et en Grande-Bretagne. Des femmes ont aussi été envoyé en Égypte via la frontière du Sinaï et vendues à des Bédouins….

Des milliers de serviteurs armés restent actifs dans les rues, un indicateur estime à 2000 le nombre de personnes qui ont assisté aux funérailles très publiques d’Alperon. Il note que beaucoup de leaders du crime restent actifs en prison et que leurs opérations ne sont pas gênées significativement même quand ils sont reconnus coupables et emprisonnés.

En décembre 2008, l’ancien premier ministre Olmert admettait que les efforts pour combattre les OC ont été depuis longtemps dilués dans de trop nombreuses agences et que leur équipement technologique était relégué loin derrière celui alloué aux services du contre-terrorisme. Il n’est pas entièrement clair dans quelle mesure des éléments des OC ont pénétré l’établissement israélien et corrompus les fonctionnaires. L’INP insiste que de tels cas sont rares, malgré les révélations occasionnelles de policiers corrompus dans la presse. plusieurs révélations indiquent un problème en croissance. En 2004, le ministre Gonen Segev a été arrêté pour contrebande de milliers de pilules d’Extasy en Israël, cas qui a produit une considérable évidence de son activité dans le crime organisé. L’élection de Inbal Gavrieli à la Knesset en 2003 comme membre du Likud a fait apparaitre l’influence du CO au sein du comité central du Parti. Gavrieli est la fille d’un des patrons présumé du CO et elle essaya d’utiliser son immunité parlementaire pour bloquer les enquêtes concernant les « affaires » de son père. En avril 2009, des politicards et des figures du CO se sont rendu aux funérailles d’un activiste du Likud, Shlomi Oz, qui fut emprisonné un temps pour extorsion de fonds pour le compte de la famille Alperon. Parmi ceux qui assistait aux obsèques figurait Omri Sharon, les fils d’Ariel du même nom, qui a été reconnu coupable en 2006 de levée de fonds illégale sans relation avec la mafia.

Malgré des lois votées en 2003 qui condamnent jusqu’à 10 ans de prison les chefs reconnus de gangs maffieux et à 3 ans pour leurs hommes de main, les juges et les avocats, ont été lent à les appliquer .

Les origines géographiques diverses mais principalement d’Afrique du Nord et d’Europe de l’Est de la population israélienne fournit aux OC un terrain d’action considérable, de nombreux Israéliens détiennent des passeports étrangers, la plupart d’entre bénéficient d’une exemption de visa pour les Etats-Unis. Environ un million de Russes ont émigré vers Israël après la dissolution de l’Union Soviétique . Beaucoup d’oligarches russes d’origine juive et de juifs membres d’organisations criminelles ont reçu la citoyenneté israélienne ou au moins maintiennent une résidence dans le pays. Alors que la majorité des familles du CO sont natives d’Israël, les stéréotypes faisant des émigrés « russes » des truands est largement surévaluée, il est routinier que les familles indigènes emploient les « muscles » russes.

Selon Xxxxx, des groupes de juifs hassidiques basés à Amsterdam impliqués dans le trafic de drogue international en lien avec les OC israéliennes. Criminels Arabes et Juifs israéliens collaborent sans problèmes et forment des alliances pour étendre leur contrôle sur les activités lucratives de la drogue, du vol de voitures et du racket. même les frontières fermée et hostiles posent peu de problèmes aux OC. selon la police israélienne, 48% de la l’héroïne saisit en 2008 a été interceptée à la frontière libanaise, 37% à la frontière jordanienne et 12% à la frontière égyptienne.

Les OC israéliennes opèrent librement aux Etats-Unis.

Etant donné le volume des échanges commerciaux et humains entre Israël et les USA, il n’est pas étonnant que les OC israéliennes aient pris pied en Amérique. au cours de la dernière décade, les médias ont détaillé un certain nombre d’affaires très en vue, impliquant des OC israéliennes allant du trafic de stupéfiant à grande échelle au meurtre. L’enquête en cours menée par le Grand Jury du District Central de Californie contre la famille Abergil contre laquelle un cas de conspiration (RICO) a été initié en décembre 2007, démontre clairement la véritable étendu de ces activités criminelles. Les enquêteurs ont confondu Yitzhak Abergil et son réseau entier pour des crimes « de détournement, extorsion, enlèvement et blanchiment d’argent. « Yitzhak Abergil est actuellement en état d’arrestation en Israël et doit faire face à une demande d’extradition pour meurtre d’un autre membre d’une OC, Sami Attias sur le territoire américain.

16 familles et 78 personnes qui sont au centre d’OC israéliennes aux USA ont été identifiées. La section consulaire à révoqué plusieurs visas parmi les individus qui ont été condamnés pour crimes en Israël, mais beaucoup des éminentes figures des OC israéliennes n’ont pas de condamnations majeures à leur actif et donc aucune restriction de visas.

Avec ce scoop venant de l’ambassade américaine à Tel Aviv ( Wikileak et à Julian Assange), la preuve que la mafia juive existe et que le livre rédigé par Hervé Ryssen est juste.
Ce rapport « secret » confirme également qu’Israël constitue une base arrière pour les activités de la mafia juive. En effet, les bandits juifs, petits ou grands peuvent à tout moment se réfugier dans ce pays, même aux truands, pourvu qu’ils soient Juifs.


Si vous êtes juifs alors tout cela vous vient naturellement. Votre naissance vous met d’office dans le clan d’élite et vous donne la reconnaissance de la communauté ou devrais-je dire de la mafia planétaire.
Si vous êtes homme on vous circoncit pour que vous n’oubliez jamais votre appartenance. Votre mission, que vous l’acceptez ou pas on vous demande pas votre avis, c’est de faire progresser la richesse et le pouvoir global de cette mafia. Si vous avez des compétences on saura les exploiter car cette mafia a le pouvoir de la faire étant tout en haut de la pyramide. Que vous soyez médecin, avocat, politique ou artiste vous participez de la grandeur de la communauté (ou de la mafia hein?). Ce qu’on vous demande c’est toujours de la respecter et de lui venir en soutien lorsqu’il le faut. Un membre de la communauté est toujours soutenu par la communauté toute entière sous réserve qu’il la soutienne publiquement. Émettre des réserves sur certaines dérives politiques, économiques ou que sais-je entrainera des représailles allant jusqu’à la mort. On ne rigole pas avec la famille…Si vous êtes une femme on vous demandera de conquérir des goys puissants et riches pour les ramener dans le giron de la communauté (ou mafia bien entendu). On appelle cela des Esther. Cela se fait gentiment par le mariage puis divorce généralement qui ramène une partie des biens dans la communauté, ou bien par le décès subit du conjoint contraint de céder ses biens à la famille de la veuve. Ah combien elle est éplorée la veuve! Entendons-nous bien ces pratiques ne sont pas réservées qu’aux juifs et des goyim s’y essayent aussi bien entendu. Mais la grosse différence c’est que cela impacte toute une communauté alors que le goy est individualiste. C’est là notre faiblesse face à cette organisation collective liée par les liens du sang (de la mère justement).
Donc en fait les juifs savent quel rôle ils doivent avoir à leur place respective, c’est inné si l’on peut dire et c’est surtout bien gardée par les rabbins dont c’est le rôle de rappeler sans cesse leur appartenance avec leurs droits et leurs devoirs.
La franc-maçonnerie ou la secte juive pour goyim
De l’autre côté du miroir se trouve des goyim qui aimeraient (qui envieraient surtout) participer au festin. Car oui cette communauté ayant atteint le plus haut sommet de la pyramide et pratiquant la cooptation clanique se trouve à des postes de pouvoir insurpassables si on veut une part du gâteau. Certains essayent de se faire juif en épousant sciemment une juive mais cela demande du temps ( ou beaucoup d’argent bien sûr)pour que la communauté accède à votre demande. Il existe un autre moyen bien plus simple c’est d’entrer en maçonnerie comme on entrerait en religion.
La franc-maçonnerie c’est la porte secrète autorisée aux goys pour toucher une part du gâteau. En contrepartie on leur demandera bien sûr une totale allégeance à la communauté et d’autant plus qu’il monteront les degrés. Aux premiers degrés la découverte des mystères de l’univers et de Dieu peut faire illusion à quelques profanes illuminés dans le vrai sens du terme. Gageons que ceux-là ne représentent que l’immense minorité des entrants en maçonnerie. La majorité cherche surtout à se placer au niveau local, national ou mondial. Ce seront les gentils soumis. Des vrais gentils quoi. Ou des cons, des naïfs, des pervers pour d’autres.
Une fois qu’on comprend comment marche la société humaine moderne on comprend que la partie immergée et plus ou moins occulte (la franc-maçonnerie) a pour objet de défendre par tous les moyens la communauté très visible et visible de plus en plus! Cela s’accorde dans un jeu de passe-droits, de corruptions passives et actives, de pressions occultes, de participations à des soirées sataniques pour constituer un dossier, etc…qui permettent à cette communauté d’exercer le pouvoir indécent qu’elle exerce aujourd’hui sur les affaires de ce monde. Indécent car obscène vu que cette communauté est la reine du porno. Mais obscène surtout car elle ne se cache plus comme on l’a vu ce dimanche. Le peuple choqué par des attentats s’est vu participer à une marche pour la défense de la république, c’est-à-dire des intérêts des juifs qui ne concordent évidemment pas avec l’aspiration simpliste du peuple à la paix, l’harmonie avec la nature et la dignité du vivant. Une marche qui s’est terminée comme prévue sous les kippas et dans la synagogue de la victoire à Paris. Encore une bataille de gagnée pour eux.
Au sommet de cette pyramide on pratique la règle claire du satanisme (issue du Frankisme) qui est: tous les coups sont permis pour gagner.
Pour finir j’aurai donc une petite pensée pour ces pauvres illuminés qui vont sonner à la porte des loges en croyant accéder au grand mystère de l’univers et découvrir la vraie lumière. Ceux-là devront monter les degrés pour en avoir une bribe et monter très haut pour comprendre que cette lumière tant attendue est pleine de noirceur. Beaucoup d’entre eux abandonneront avant même de monter jusqu’au 3ème. A ceux-là qui sont curieux et idéalistes je leur adresse mes sincères salutations et je leur dis: paix à votre âme. Pour les autres…
Note: Billet pour ceux qui font encore une différence entre juifs et sionistes, entre juifs laïques et orthodoxes, entre juifs de droite et juifs de gauche. On est juif ou on n’est pas juif point barre.
Note 2: Pour me contredire on me dit que dans les synagogues est écrit aimez votre prochain ou une autre connerie de ce genre. N’oubliez pas que dans le judaïsme ce qui est intéressant n’est pas accessible aux profanes. Il faut parler hébreux pour lire le talmud (très peu de traductions encore aujourd’hui et pour cause!) et surtout c’est l’enseignement de la kabbale qui modèle les esprits. Certains seront adaptées à des tâches réellement humanitaires, de sauvegarde et d’amitié et utiliseront la kabbale comme une magie blanche. D’autres seront plus sensibles aux vicissitudes et démonismes de ce monde et utiliseront la Kabbale comme une magie noire. Dans tous les cas ils participent du même égrégore sataniste que je nomme la matrice juive d’où mon avatar avec le symbole kabbalistique implémenté dans les cerveaux. La force de cette matrice diabolique c’est de tenir les deux bouts de la chandelle (du chandelier plutôt) et donc de dérouter les critiques. Comment critiquer les juifs capitalistes alors que ce sont des juifs qui ont créés et imposés le communisme! Dans tous les cas les leaders d’opinion, les leaders révolutionnaires, les génies ont tous eu à voir avec la matrice.
un peuple parasite prônant la haine et la destruction des autres peuples comme il est dit dans la Tora et le Talmud:
Si les nations nous haïssent tant, c’est essentiellement parce qu’elles sont tout entières embourbées dans l’impureté, et ne visent qu’à assouvir leurs passions et mener une vie de bête. Par conséquent, en se rendant compte du bonheur authentique de la vie du juif, elles craignent de se détourner de la voie du mensonge et reconnaître la vérité : les forces du mal risquent alors de disparaître graduellement de la surface de la terre à mesure que la sainteté s’intensifie
Voilà clairement comment pense un juif. Un juif se veut le centre de l’univers. Tout tourne autour de lui, sa vie , son œuvre. Les autres sont des bêtes qu’il faudra exterminer un jour.
On comprend mieux dès lors qu’Hitler, patriote allemand, ait développé un sentiment d’auto-défense racialiste vis-à-vis d’une conjuration interne visant à la détruire. Comme un cancer qui se généralise dans un corps sain, le juif s’étend dans les organes vitaux pour ensuite le détruire. Le juif, le judaïsme, est une vision mortifère du monde spirituel substitué par un monde matérialiste dépourvu de sentiments d’harmonie avec son environnement. Ce nihilisme juif qui entend prospérer en détruisant ses voisins et faisant faire le sale boulot par nous! Ce peuple de haine et de guerres qui se prétend peuple de Dieu, défenseur de l’axe du bien, est risible. Jusqu’où va-ton le laisser faire?
Hitler s’était donc levé pour combattre cette juiverie internationale et avait réussi, par le vote!, a conquérir le cœur des allemands qui voyaient enfin l’espoir d’un monde vraiment meilleur, débarrassé des parasites matériels et mentaux qui nous enferment dans cette si sombre réalité.
Les sociétés occidentales continueront de mal tourner tant qu’elles seront dominées par l’élite juive.
Non ce ne sont pas des musulmanes mais des juives orthodoxes…et antisionistes.
L’élite juive a une qualité qu’on ne peut lui nier c’est qu’elle est tenace. Elle poursuit un même but depuis des millénaires et est proche d’y parvenir! le judaïsme qui, comme vous le constatez chaque jour, est au-dessus des lois.
Sa soi-disante démocratie, est un projet juif mûrement réfléchi pour détruire les fondamentaux des civilisations occidentales . Faut reconnaître que depuis le tout début tout a été construit pour en arriver à ce point de rupture total qu’on connaît aujourd’hui et qu’on nomme la fin des temps. C’est du grand art, que dis-je c’est un grand œuvre. lorsqu’il crée le chaos et a pour objet d’asservir le reste de la population aux représentants d’une caste appelée judaïsme, alors on appelle ça un projet satanique.
Un aperçu typique du travail de destruction des sociétés traditionnelles par un Juif
Sigmund Freud était Juif, Edward Bernays, son neveu l’était aussi. Les théories de l’un et le cynisme avec lequel le second les mis en application sont des faits. Et là encore, ce n’est pas un hasard que ces deux hommes étaient co-religionnaires³.
Le mensonge aussi fait parti de leurs armes. Quand Bernays dit que la propagande avait une image négative dans l’opinion publique, il dit vrai. Mais dire que la propagande était le fait des Allemands est un mensonge. La maîtrise de cette arme était dans le camp de l’entente durant la première guerre mondiale et les Allemands et leur allié austro-hongrois en furent les premières victimes. En 1916, le Daily Telegraph répandit la rumeur selon laquelle les Autrichiens et les Bulgares avaient massacré 700 000 Serbes, principalement par gazage². La propagande française accusait les soldats allemands de trancher les mains des enfants. Le but recherché étaient de faire accepter la guerre aux populations civiles et aux soldats qui n’en voulaient plus. Caricaturer l’ennemi de façon à fabriquer l’image d’un monstre avait pour objectif que l’opinion publique accepte et réclame même l’anéantissement total d l’Allemagne et lui fait accepter n’importe quel prix.
La propagande tire sa force du fait qu’elle consiste à créer un court-circuit dans le cerveau de l’homme. Quand ce court-circuit est déclenché la raison n’est plus capable de jouer son rôle et fait soudain place à l’émotion. Mais l’émotion est incapable de gérer objectivement une information.
C’est en qualité d’expert en propagande que Bernays fut consulté dès le début. C’est par la technique d’inversion accusatoire, (qui consiste à accuser avec outrecuidance autrui des choses dont on se sait coupable (Psychologie du judaïsme, H. Ryssen) que Bernay se permet de faire porter le chapeau aux Allemands (ou bien omet-t-il sciemment de préciser Juif allemands) et qu’il décide de remplacer le terme propagande par Conseil en Relation Publique (là aussi il ne fait que reprendre l’idée du CPI qu’il transforme en CPR). C’est donc lui qui sans le savoir peut-être à aussi inventé la novlangue¹ utilisé aujourd’hui par tous les acteurs de la vie publique, politiciens en tête (mais pas qu’eux).
Cette vidéo est incomplète car elle ne dit pas que la carrière de propagandiste de Bernays avait commencé pendant la 1ère guerre mondiale. Bernays eut un rôle actif à travers le Comité pour l’Information Publique (Committee on Public Information), organisme créé pour manipuler l’opinion du peuple américain, plutôt hostile à la guerre.
Bernays n’a rien inventé contrairement à la légende. Il s’est servi des travaux du chercheur français Gustave le Bon et de son ouvrage « Psychologie des masses ». Comme tout bon Suif, il sa motivation était l’argent, le pouvoir et l’instinct inné de destruction de l’ordre établi.
Son bilan de criminel :
– l’engagement pour une guerre qui ne les concernait pas, de centaines de milliers d’américains. Il porte donc une responsabilité directe dans la mort de dizaines de milliers d’entre-eux.
– d’avoir incité par millions les femmes à fumer des cigarette dont les conséquence en terme de cancer sont aujourd’hui connues.
– d’avoir mis en application les idées du banquier Juif Paul Mazer, de faire passer les Américains d’une culture du besoin à une culture du désir. Désirs qui devaient supplanter les besoins pour accroître les bénéfices et par voie de conséquence, la polution industrielle.
Cet homme porte donc à lui seul la responsabilité de millions de morts sans que l’immense majorité des gens ne connaissent même son nom. Il ne sera jamais jugé, ni condamné par les dirigeants du monde actuel qui au contraire continuent à se servir de ses méthodes de propagande pour asservir les masses et réduire l’homme à l’état de zombie consommateur.
Nombreux ont été et sont encore, ses coreligionnaires à agir dans ce sens.
La sœur de la mère de Bernays était l’épouse de Sigmund Freud et le frère de son père était l’époux de
la sœur de Freud. Paradoxalement, les Juifs sont les plus actifs propagateurs de l’idée du métissage.
Non seulement ils sont juifs mais leur moteur commun est la haine.
Au lieu de combattre la criminalité sous toutes ses formes, les criminels sont laissés en liberté pour maintenir la population dans un l’insécurité générale, mais l’État totalitaire en profite pour faire passer des lois liberticides pour l’ensemble de la population. Lois qui seraient mal acceptées sans la mise en scène du 1er acte.
Sarkozy réduit l’accès à Internet et détermine de manière arbitraire et floue ce qui relève du terrorisme. En clair, tout les opposants au système sont menacés.
Internet est le point faible du Système totalitaire du N.O.M. Il faut absolument réduire les opposants au silence de manière douce pour ne pas effrayer la population et ne pas créer de nouveaux rebelles. Après les massacres de populations entière par les judéo-communistes dans les années 20 et 30 (ex : génocide des paysans ukrainiens), l’Etat soviétique emploi la manière douce après la 2ème guerre mondiale ( Voir « L’Archipel du Goulag » D’Alexander Soljenitsine).
Les criminels de masses juifs Iagoda et Kaganovitch après avoir été dépouillé les paysans de leurs terres, de leurs récoltes et de leur maison, bref retirés tout moyen d’existence, leurs interdire de fuir vers les villes, les contrevenants furent déportés au goulag dont ils ne revinrent jamais.
La clique juive mondialiste et ses collabos brandissent une nouvelle carotte pour nous faire avancer vers un gouvernement mondial.
Après avoir semé le chaos économique un peu partout, ces mêmes responsables de la crise prétendant maintenant qu’un gouvernement mondial permettrait de contrôler les marchés financiers. C’est un mensonge supplémentaire pour contrôler davantage la planète, mettre le monde en esclavage et accomplir la prophétie judaïque selon laquelle, les Juifs seraient Élus par leur Dieu pour soumettre tous les peuples et dominer le monde.
Pour arriver à un gouvernement mondial, le plan respecte bien les Protocoles des Sages de Sion qui explique la manière de s’y prendre pour mettre le monde sous leur coupe. Ces mêmes Protocoles ne sont que la feuille de route issue du Talmud. Tout est lié.
Cette même mafia financière avait réussi le hold-up de la banque centrale des Etats-Unis en 1913 en prétextant qu’une fois entre leurs mains le contrôle monétaire, il n’y aurait plus de crises. Mais déjà en 1929, ils activaient une nouvelle crise pour accélérer leur emprise sur le monde. Souvenez-vous que longtemps auparavant le fondateur de la banque Rothschild, Amschel, Mayer avait dit : Donner-moi le contrôle de l’argent et je me moque de ceux qui font les lois. »
plus grandes banques de l’époque :
Rothschilds (plus riche fortune mondiale) Europe, USA, Juifs
August Belmont & Co. USA, Juifs
J. & W. Seligman & Co. Juifs
Kuhn Loeb & Co. (Warburg et Jacob Schiff ) USA, Juifs
Lehman Brothers.USA, Juifs
Goldman, Sachs & Co. USA, Juifs
Oppenheimer(Allemagne),Juifs
Speyer (Frankfort) Juifs
Lazard Fr�res, USA, Juifs
Après SOS raciste les juifs créent SOS migrants!
C’est ce qui se passe aujourd’hui concernant la vague migratoire massive prévue pour submerger l'Europe et porter le coup de grâce au vivre ensemble en important une population mal éduquée, haineux de l’occident, n’ayant aucune envie d’intégration, et voulant importer leurs coutumes en Europe. Mais la dialectique juive est tellement bien tournée qu’elle dit exactement l’inverse. Le vivre ensemble c’est ouvrir les bras à l’étranger quel qu’il soit, c’est l’accueillir chez soi sans se poser de questions, c’est faire la place à l’autre jusqu’à ce que celui-ci vous jette dehors comme cela s'est passée au Maghreb avec l'introduction des esclaves massivement par les juifs sous les applaudissements de l'état français. Mais le projet juif de métissage ne limitait pas seulement au Maghreb les peuples européens autrefois spectateurs, sont rattrapés et tombent dans le piège des juifs.
Si je dis dialectique juive c’est que l’offensive dans les médias, contrôlés par les juifs en occident, est le fait de juifs revendiqués comme BHL, Glucksman père et fils , Cohen-bendit, Kouchner, Attali et cie. Cette élite juive n’a qu’un seul mot d’ordre aux peuples d'Europe : » Soit vous ouvrez grand les bras aux migrants, aux réfugiés, soit vous êtes racistes! ». Et voilà le piège.
Mais si j’insiste sur cette élite juive c’est que c’est un projet global de remplacement de population par un métissage programmé qui permettra de faire disparaître toutes traces de civilisations européennes . C’est un projet à l’échelle de l’Europe comme le dit la suédoise dans la vidéo ci-dessus:
Nous les juifs feront monter l’antisémitisme car nous serons au centre de la révolution multiculturelle en Europe. Nous en serons les dominants (donc ce sera notre fardeau de peuple élu sous-entendu). » Les juifs le disent noir sur blanc si j’ose dire…
Il suffit d’aller lire sur leur site de propagande pour bien se rendre compte que les associations juives sont particulièrement mobilisées pour faire venir les migrants en Europe. Ces mêmes migrants qui violent, volent, agressent aujourd’hui et dont les médias occidentaux à la solde des juifs avaient pour consigne de ne rien relayer. Même la police a été sommée de faire l’impasse sur les faits divers honteux qui se sont passés en Europe et ailleurs. C’est un vrai complot contre les peuples d’Europe qui se préparait en grand secret.
Les juifs poursuivent leur but depuis des décennies car n’oubliez pas que ce sont eux qui ont créé SOS raciste pour exacerber la haine des européens chez les arrivants. « Vous avez vu comme ils sont méchants ces européens. Malheureusement l’intelligence n’est pas partagée par le plus grand nombre et l’importation massive de bourrins, sous-éduqués et voulant en découdre n’amènera rien de bon aux sociétés. C’est un test de soumission grandeur nature que tente aujourd’hui les juifs pour mettre définitivement au pas ces populations occidentales hébétés par trop de télé qui iront chanter l’amour du prochain pour aller accueillir la vague de migrants qu’ils vont pourtant se prendre en pleine gueule.
Survivre en tant qu’individu mais aussi en tant que race, que civilisation, culture. On peut être collègue de travail avec un immigré chinois mais on ne sera jamais ami parce qu’on ne partage rien en commun et morphologiquement nous sommes différents et notre comportement est différent. C'est la nature qui a décidé de créer 3 races et pas l'homme. Depuis des millénaires on implante des codes de valeur différents selon les races pour qu’elle ne puissent consciemment se mélanger. Un berger allemand est différent du caniche et encore pire pour la race qui n'a jamais connu de civilisation, l'ancêtre du chien le loup vit dans son milieu différent de celui du chien.
Alors pourquoi aujourd’hui vouloir à tout prix le grand mélange si ce n’est pour la destruction des vecteurs civilisationnels basés des codes, des valeurs, importés du monde juif? Pourquoi veulent-ils la destruction des peuples ? Parce que moins nombreux sur Terre ils pourront mieux les dominer, les soumettre. C’est ça leur grand œuvre et c’est à ça qu’il faut s’opposer fermement et c'est ça leur erreur qui leur sera fatale.
Hitler explique pourquoi il a du entrer en guerre contre la Russie juive.
On comprend maintenant pourquoi les juifs ne veulent pas que l’on revisionne l’histoire de la seconde guerre mondiale alors que les preuves s’accumulent contre l’horreur des crimes qu’ils ont commis.
Les auteurs des crimes contre l’humanité sont juifs
Dans ce discours du 3 octobre 1941 à Berlin, Hitler explique clairement les raisons qui lui ont fait déclarer la guerre à Staline. Staline a la tête du péril communiste porteur de destruction des valeurs chrétiennes de l’Europe puisque menées par la haine des juifs bolcheviques.
Ces juifs qui ont commis les pires atrocités en Europe de l’Est et en Russie même (goulags) et qui s’apprêtaient à déferler sur l’Europe. C’est en voulant défendre le peuple finlandais, roumain, les valeurs chrétiennes de l’Europe, et en refusant les conditions absurdes de Molotov qu’Hitler s’est engagé dans la bataille. En Octobre 1941 l’Allemagne avait presque gagné mais on saura après que l’effort de guerre américain pour sauver Staline aura fini par user la formidable armée allemande avant de génocider le peuple allemand. On en voit les conséquences aujourd’hui au niveau de la natalité et de la psychologie anti-maternité qui sévit encore en Allemagne.
1. Hitler donne sa version de la déclaration de guerre
« Tout juif, quelque part en lui, devrait se ménager une
zone de haine ¬ une haine saine et virile ¬ pour ce que l’Allemand
personnifie et pour ce qui persiste dans l’Allemand. »
prendre les devants aujourd’hui s’est réduit entre juifs et diable.
le hic c’est que si c’est les juifs qui gagnent, le contrecoup nous ramènerait à une autre position de rebellion contre le fascisme prépondérant des juifs. si c’est le diable qui gagne, celui ci menagerait des juifs vaincus et les réhabilite au second role, chose qu’ils ont souvent connus…
l’histoire, est que dans la vie quotidienne, il y a un fascisme juif, qu’en occident on commence a faire montrer , ce fascisme résulte aussi d’un process qui consiste a rafler les gènes surdoués et « beaux » qui sont recyclés ensuite dans les ethnies juives.
Ce phénomène s’est toujours avéré pour les juifs une arme a double tranchant du fait que ces gènes troublaient l’ordre juif séculaire, qui se suppose Chapeauter le temple perpétuel et infini du juif. la guerre semi éclatée entre spharade et askhenaze en est un exemple bel, deux strategies qui aboutiront a l’éclatement (remodellement) du temple juif contemporain que seul le bon sens limiterait les dégâts ,
l’ahskenaze déjà souffre des troubles de ses pays d’origines bien qu’il fut obligé de les provoquer, (Ukraine ; Turquie , la trop discrete Bulgarie ) en occident ou le système démocratique que ce juif a contribué a édifier, cache mal son pouvoir à faire passer le fascisme envahissant de la suprématie juive dans les apparences existentielles de l’être humain, s’accaparant même et usant des gènes immérités des peuples concernés.
le sépharade, prend sa revanche déjà sur l’ashkénaze, en terre d’israel, en s’accaparant des positions qui étaient jusque la réservées aux ashkénazes, optimise ses capacités caméleons en nageant dans l’ocean musulman qu’il a domestiqué aux dividendes de l’économie impérialiste moderne (emancipations des indigenes)..et il s’est fait beaucoup d’argent qui serait vital dans la bataille du remodellage d’israel, du monde arabe et de l’occident sous volcan actuellement…
l’éclatement du temple juif (reconversion pour les illuminés) ne peut donner bien sur qu’a l’émergence d’un autre temple juif, des retouches nécessaires dans le positionnement la coloration, afin d’aspirer toujours au même model d’hégémonie…
revenant au problème qui dérange sérieusement le citoyen en occident pour ce qui concerne la suprématie fasciste juive qui s’accapare des expressions d’excellence et de supériorité qui traduisent les traits et les fonctionnalités expressifs des peuples.
Avec les juifs la France n’est plus la France monsieur Valls!
Il faut rappeler que les juifs furent expulsés de France par Louis VI le bon en 1290, et ne sont réadmis qu’en 1790 après qu’ils aient pris le pouvoir avec leur révolution judéo-maçonnique.
C’est aujourd’hui alors que l’élite juive exhorte les français à abandonner leur souveraineté, voir leur haine du vote FN dans l’entre-deux tour qui fût sans équivoque sur leur volonté d'étouffer les français et les tuer à petit feu.
Leur haine des français leur a fait créer SOS racistes pour contribuer à détruire la société de l’intérieur. Avec la vague migratoire dont ils sont les premiers défenseurs ils mettent la dernière touche à leur plan diabolique de la disparition de la race blanche pour la supplanter par la race blanche ashkénaze car celle-là doit rester pure. Cette élite juive est aujourd’hui aux commandes du monde occidental pour son plus grand malheur.
Un juif se veut le centre de l’univers. Tout tourne autour de lui, sa vie , son œuvre.
Leur parasitisme est quasiment inné.
Et ils sont une race, la tradition multimillénaire est juif celui qui naît de mère juive en est la preuve la plus éclatante.
Liste des juifs qui dominent le monde et la France.
Les 50 juifs les plus influents du monde
Nb : d’origine juive cad ayant au moins un parent juif
1. Binyamin Netanyahou, 1er Ministre d’Israël (photo gauche) Sa politique étrangère est, depuis sa nomination, créditée de plus de 65% d’opinions favorables, taux record. Il a déclaré, au vu de sa palme d’or dans ce classement : « Le fait que le 1er ministre d’Israël soit perçu comme le juif le plus influent du monde est un véritable miracle historique du sionisme qui aura ainsi révolutionné la condition du peuple juif ».
2. Ben Bernanke (photo centre) Président de la Federal Reserve des USA. Il succède à ce poste de gardien de la rigueur budgétaire US, à Alan Greenspan, un autre juif.
3. Rahm Emanuel (photo droite) Directeur du Cabinet de la Maison Blanche. Son judaïsme orthodoxe ne l’empêche pas d’être très critique envers la politique étrangère actuelle d’Israël.
4. Sergey Brin
Fondateur de Google avec Larry Page de grand-mère juive. Le fondateur de Facebook, l’autre best-seller du Net qui a aussi révolutionné les relations humaines sur Internet, est également juif et classé 23è ci-dessous.
5. Shai Agassi Pionnier de la voiture électrique avec Renault et une joint venture prometteuse en Israël pour réaliser ce qui il y a 10 ans était jugé impossible : la faisabilité et une rentabilité économique de la voiture électrique ultra-écologique.
6. Dominique Strauss-Kahn, Prés. Fonds Monétaire International
7. Shimon Pérès, Président d’Israël Pérès s’affirme comme le vrai héros juif encore vivant ayant été aux 1er rang depuis la création d’Israël il y a plus de 62 ans, ayant doté Israël de la Bombe atomique, de valeurs humanistes solides et appréciant surtout sur sa fin de carrière les valeurs de la Tradition juive et l’unité de Jérusalem. “J’imagine que beaucoup de juifs hors d’Israël pourraient développer un mode de vie sur deux pays avec des va et vient réguliers avec Israël. Je rêve d’un style de vie juif qui serait, aussi vieux que le Décalogue et aussi moderne que les nanotechnologies”.
8. David Axelrod, Conseiller Principal à la Maison Blanche.
9. Alan Dershowitz, Professeur de droit à Harvard et avocat israélien des procès médiatiques
10. Elena Kagan, Membre de la Cour Suprême US
11. Alan Solow, Présidents de l’équivalent du CRIF américain
12. Ehud Barak, Ministre de la Défense d’Israël Meilleur expert militaire du pays depuis plus de 30 ans. Nethanyahou a tout fait pour garder Barak à la Défense dans un contexte de guerre (Iran, Hezbolla, Hamas, Syrie… ) où ses talents étaient indispensables et malgré son opposition politique tranchée.
13. Irwin Cotler, Député canadien et champion des Droits de l’Homme
14. Michael Bloomberg, Maire de New York, l’un des meilleurs
15. Bernard Kouchner Ministre français des Affaires Etrangères apprécié des palestiniens et des israéliens pour ses positions équilibrées et rationnelles.
16. Gabi Ashkenazi, Chef d’Etat Major d’Israël.
17. Stanley Fischer Gouverneur de la Banque d’Israël et gardien de la rigueur budgétaire qui fait du Chekel une monnaie refuge et forte et à qui on doit la grande forme de l’économie israélienne.
18. Avigdor Lieberman Ministre israélien des Affaires Etrangères. Son immense valeur ajoutée réside dans sa recherche active et persévérante de nouvelles alliances à moyen terme dans un contexte de difficultés avec les USA.
19. Sheldon Adelson, Entrepreneur et grand philanthrope
20. Dorit Beinisch, Présidente de la Cour SuprêmeUS.
21. Natan Chtaransky (cf article) Président de l’Agence Juive et ex refuznik emprisonné au Goulag. Un homme qui a souffert dans sa chair des deux grands drames du 20è siècle : le stalinisme et l’antisémitisme.
22. Ruth Bader Ginsburg, Membre de la Cour Suprême US
23. Mark Zuckerberg, Fondateur de Facebook à 21 ans et milliardaire en dollars à 26 ans.
24. Moche Kantor, Président du Congrès Juif Européen
25. Michael Steinhardt, Grand investisseur et philanthrope
26. Mortimer Zuckerman, Propriétaire ‘New York Daily News’ & ‘U.S. News & World Report’
27. Ronald Lauder, Président du Congrès Juif Mondial
28. Larry Ellison, Fondateur d’Oracle (Mega système informatique)
29. Ruth Arnon , Biochimiste à l’Institut Weizmann, institut le plus primé au monde.
30. Elie Wiesel Ecrivain et Prix Nobel. Juif orthodoxe, romancier et ardent combattant de la paix et de la justice qui a vécu dans sa chair les camps de concentration (en photo avec Itshak Japhet)
31. Steven Spielberg Metteur en scène des plus connus au monde et archiviste vidéo de la Mémoire des rescapés de la Shoa.
32. Grand Rabbin de Grande Bretagne Jonathan Sacks, homme de paix et de justice.
33. Jeff Zucker, Président de NBC Universal, 1ère TV aux USA.
34. Joseph Lieberman Sénateur US, juif orthodoxe qui a su dépasser les étiquettes politiciennes pour servir au mieux son pays et les grandes causes de la paix.
35. Eric Cantor, Sénateur US (seul sénateur juif républicain)
36. Lee Rosenberg Président de l’AIPAC, lobby Juif US quelque peu désorienté par les récentes prises de position du gouvernement Obama contre Israël.
37. Richard Goldstone, Juriste international auteur du décrié rapport Goldstone
38. Thomas Friedman, Journaliste au New York Times
39. Haim Saban , Magnat des Médias
40. Jeremy Ben-Ami Directeur de JStreet, le Chalom Akhchav US d’une totale naïveté face aux haines antijuives distillées par les autorités palestiniennes à longueur de journée dans les médias, écoles et mosquées palestiniennes, là où Israël veille à éviter toute parole offensante.
41. Shari Arison Propriétaire de la Banque Hapoalim en Israël et femme la plus riche du Moyen Orient.
42. Simone Veil Ancienne Ministre française et grande combattante de la justice et de la paix qui a vécu dans sa chair les camps de concentration.
43. Irving Moskowitz, Magnat US et partisan actif du “Grand Israël”
44. Gill Marcus, Gouverneur de la Banque d’Afrique du sud
45. Bernard-Henri Lévy (BHL), Philosophe, écrivain et journaliste si connu
46. Bob Dylan, Musicien pacifiste et converti au christianisme dans les années 70.
47. Roman Abramovitch, Grand investisseur et propriétaire du club de foot Chelsea FC
48. Sacha Baron Cohen, Comédien devenu populaire dans des comédies faciles.
49. Lucian Freud, l’un des plus grands peintres vivants et petit-fils de Sigmund Freud
50. Omri Casspi, l’un des meilleurs joueurs de Basket
L’occupation juive de la France
Dans leur vision du monde les Juifs dénomment les non-juif les "goyim", des non-humains. Le goy ou non-juif est considéré moins qu’une bête, car d'après la tradition rabbinique, le non-juif vaut moins qu'un chien.. La situation du non-juif, est de servir son maître, en se soumettant aux Droits de l’Homme qui sont ceux du judaïsme et du peuple élu, sans jamais pouvoir se plaindre.
Les médias sont le moyen de l’asservissement du peuple français, qui lui imposent des personnalités juives sous des étiquettes politiques différentes.
Voici celles qui sont connues en France,
Toute information passe par le filtre juif suivant et correspond à cette phrase des Protocoles des Sages de Sion que les goyim seront abrutis et éduqués par l’image:
Jean-Pierre Elkabbach , Serge Moati , Jérôme Clément/Lehmann , Michel et sa nièce Marie Drucker, Michel Polac , Alexandre Adler , Rotman , Paul Nahon , Bernard Benyamin , Patrick "de Carolis" , Ivan Levaï (né à Budapest 1937), Paul Amar (né en 1950, Constantine, Algérie), Marc Kravetz , Emmanuel Chain (1962,Neuilly) , Jean-Marc Morandini (1955,Marseille) , José Artur (1927, Saint-Germain en Laye,), Anne Schwartz dite Sinclair (1946, New-York), Beatrice Schönberg (née Szabó,1953 de juifs de Hongrie et remariée au ministre de Sarkozy, le juif parisien Borloo, ancien maire de Valencienne ), Daniel Schneidermann Paris 1958, juif de l’Union des étudiants communistes), Michel Field, président-directeur général de la société de production La Field Compagnie SA, né en 1954 dans le Vaucluse) , Marc-Olivier Fogiel (1969, Neuilly) , G Laurent Weil (1963, Paris), Ruth Elkrief (1960, de Meknès, Maroc) , Stéphane Collaro (1943,Neuilly) , Gérard Miller (1948, psychanalyste, Neuilly) , Benjamin Castaldi , Daniela Lumbroso née en 1961 à Tunis), Dominique Farrugia (1962,Vichy), Serge Adda (1948,Tunis), etc. Autant de noms de responsables et animateurs juifs de la télévision et de la radio) qui déterminent le choix et la présentation des programmes.
A France Culture, Laure Adler (1950,Caen, Calvados) et ensuite David Kessler directeur de France –Culture veillent sur les intérêts de la juiverie
Et il en est de même si l'on se tourne vers la presse : Marianne, de J-F. Kahn ; Le Nouvel Observateur de Jean Bensaïd, dit Jean Daniel, natif d’Alger; L'Express, de Servan-Schreiber, Denis Jeambar ; VSD, fondé par Maurice Siegel ; Télérama de Marc Jézégabel et Cie ; Courrier international d'Alexandre Adler puis de Bernard Kapp, Libération de Serge July et après sa démission passée à un Rothschild.
Le plus gros actionnaire du journal Le Monde est Alain de Gunzburg, gendre du milliardaire Edgar Miles Bronfman (1929, Montréal, « fils du dit « roi des spiritueux » et chef sioniste, président du Congrès juif mondial dont les parents venaient de Bessarabie et qui succéda en 1958 à son père à la tête du trust « Seagram », la plus grande entreprise de spiritueux du monde, et ses affaires ont également absorbé la chimie. Depuis 1995 Edgar Bronfman collabore avec le juif Steven Spielberg pour constituer les deux plus grands patrons d’Hollywood. A partir de 1881 il œuvre comme patron du Congrès juif mondial, appartenant à la direction de l’ « Anti-Defamation League » (ADL) de la loge judéo-maçonnique B’naith B’rith, membre fondateur du « Rockefeller Council », étant dans les coulisses de l’extraordinairement influent « Council on Foreign Relations », bureau politique du capitalisme » (« Qui est qui dans le judaïsme, lexique des personnalités juives, leur origine, leur vie, leur influence, Munich,1996, FZ Verlag, 511p. p.77» par David Korn ).
On peut aussi citer Paris-Match d'Alain Genestar, Lire de Pierre Assouline. Le Nouvel Economiste de Jacques Abergel. Le Point de Franz-Olivier Giesbert. Les Echos des Servan-Schreiber et d'Erik Izraelewicz.
Le CSA (Centre de Surveillance de l’Audiovisuel), ce ministère de la censure a été sous la coupe de Dominique Baudis (1947, Paris, 9ème) , qui, par sa mère juive d’Italie, née Anghilante de Turin et autrefois fourreur à Paris, est, pour le judaïsme, juif entier, et qui appartient au Comité d’honneur de la société France-Israël dont le général d’origine juive Marie-Pierre Koenig (1898-1970) (maréchal à titre posthume) fut président (Koenig fit défiler à Bir-Hakeim le bataillon sioniste, drapeau juif en tête).Dominique Baudis a reçu, comme son père non juif qui était inspecteur des finances pendant la guerre puis épuré et enfin réintégré après son mariage en décembre 1945 avec une juive, une éducation catholique chez les Jésuites, mais est en réalité juif de cœur. Dominique Baudis a été autrefois chargé de la direction politique du Figaro, puis nommé au CSA, Comité de Surveillance de l’audio-visuel, a interdit en commissaire politique juif authentique, la diffusion satellitaire d’Al Manar ; il a été compromis dans une sombre affaire de mœurs jamais élucidée, dans laquelle il a bénéficié d’un non-lieu et tous les dossiers des 196 victimes et de quelques faux suicidés, dont de nombreux homosexuels du demi-monde retrouvés brûlés dans leur appartement sans oxyde de carbone dans les poumons, mais blessés à la tête, ont été fermés sur pression judéo-maçonnique.
Dominique Baudis a été condamné en première instance le 4 janvier 2006 pour diffamation contre le courageux et intègre officier de gendarmerie Michel Roussel qui avait mené l’enquête sur le milieu de la prostitution, les crimes et deux prostituées qui accusaient de sévices Dominique Baudis, et ce jugement a été confirmé par la cour d’Appel le 9 août de la même année, qui a infligé à Dominique Baudis une amende de réparation de mille euros. Il n’empêche que le gendarme s’est vu dessaisi de l’enquête pour ne pas salir la réputation de Dominique Baudis dont la chute serait un scandale pour tout le système judéo-maçonnique.
Il est honteux que les musulmans et les Arabes acceptent que ce Dominique Baudis-Anghilante soit depuis février 2007 à la tête de l’Institut du monde arabe à Paris ! Le programme pollueur talmudique est en marche, avertissait le grand écrivain français Céline. C’est comme si les juifs mettraient à la tête de leurs institutions un dirigeant du Hamas ? Est-ce que personne ne s’est renseigné sur le poste honorifique que Dominique Baudis occupe depuis des années dans une organisation sioniste, que personne ne voit sur le Who is who le nom de sa mère juive d’Italie, qu’il a été aussi le maire d’une ville, Toulouse, jumelée depuis les années soixante avec Tel-Aviv par maire socialiste, un goy marié à une juive ? Comment accepter enfin un homme qui exalte les croisades dans ses livres en y décrivant de manière complaisante des scènes de sadisme ? C’est comme si le martyr le Sheikh Yassine avait été choisi comme ambassadeur d’Israël ? Vraiment, les Arabes qui se laissent marcher dessus et mépriser ont des comptes à rendre aux martyrs palestiniens.
Nous avons vu Dominique Baudis suer devant les téléspectateurs affirmer son innocence des crimes sexuels qui lui étaient reprochés, accusation que deux de ses victimes ont maintenue jusqu’au bout, dont l’une enceinte partie en prison avec son enfant ! Le verrons suer en disant qu’il aime la culture arabe en soutenant les bourreaux de la Palestine ? Il aime les Arabes, comme ses victimes, en les méprisant et en les faisant torturer !
Dans le cinéma la domination juive est totale. En fait, à l'échelle de la France, elle est au moins aussi importante que celle de leurs congénères exercée sur le cinéma nord-américain.
Les Juifs ne sont forts que par l'affaiblissement des autres qu’ils favorisent, l'exclusion des patriotes des postes clés, dans leur propre pays. Voilà pourquoi ils ont besoin de diviser ces derniers, tout en les culpabilisant à mort pour les démoraliser. Leur mainmise sur les médiats leur fournit les moyens d'une propagande massive et omniprésente. C'est aussi à cela que sert le monstrueux mensonge de la « Shoah », qui est leur épée et leur bouclier. A la moindre menace, réelle ou supposée, en réponse au plus petit signe de réprobation, ils brandissent l'étendard de « l'holocauste ». Ils auraient, à les entendre, été les victimes du plus grand crime de l'histoire de l'humanité et désormais, tous ceux qui les contrarient en seraient objectivement complices. Ceux-ci sont d'office considérés comme des criminels.
La liste suivante est un échantillon :
-- Jean-Pierre Bacri.(1951, Castiglione, Algérie), Comédien, issu de famille juive d'Algérie, descendant des fameux frères escrocs Bacri qui furent l’occasion de la conquête coloniale française réalisée au service de ces juifs qui avaient, pour certains originaires de Livourne en Toscane, obtenu, avant 1830 la nationalité française !
-- Robert Badinter. (1928, Paris) Alors qu'il était avocat de la LICRA contre Robert Faurisson, Mitterrand en fit son ministre de la justice en 1981. Président du Conseil Constitutionnel en 1986. Il siège toujours au Conseil représentatif des institutions juives et du Fond social juif unifié. Sa seconde épouse, Elisabeth Badinter, est fille du publiciste milliardaire Marcel Bleustein-Blanchet (Publicis Groupe SA).
-- Josiane Blascovic dite Balasko (1950, Paris). Actrice et cinéaste, de famille enjuivée venue de Slavonski-Brod en Croatie. Belle-sœur de Richard Benguigui
dit Richard Berry (Paris, 1950) de famille juive d’Algérie, étant mariée au sculpteur Philippe Berry (Né à Paris,1956) dont voici un exemplaire du talent , et mère de la comédienne Marilou Berry (Paris, 1983).
-- Michèle Barzach (1943, Casablanca). Ancien ministre de la Santé et psychanalyste.
-- José Benazeraf (1922, Casablanca), pionnier du cinéma pornographique en France.
-- Jean Benguigui (1944, Oran).
-- Alexandre Benmakhlouf (1939, Oran) . Ancien directeur de cabinet de l'ancien Garde des Sceaux Jacques Toubon marié à une juive.
-- Claude Berrel Langmann dit Berri (1934, Paris) de famille de fourreurs juifs de Pologne. Acteur-producteur de cinéma. Père de l'acteur-producteur Thomas Langmann et de l'acteur Julien Rassam .
-- Jean-Louis Borloo (Paris, 1951). Avocat et ministre. Ministre marié à Béatrice Schönberg (née Szabo, de juifs de Hongrie), présentatrice à France 2.
- Rony Brauman . (1950, Al Qods), israélien, franc-maçon, un des fondateurs de « Médecins sans Frontières », professeur à l’Institut d’études politiques de Paris.
-- Isabelle Breitmann (Paris, 1959) dite Zabou, actrice et réalisatrice de cinéma. Fille de l'acteur-réalisateur Jean-Claude Deret.
-- Marie-Georges Kosellek (Sceaux, 1949) , née d’un Paul Kosellek, juif de Pologne, et mariée Buffet. Ministre communiste de « la jeunesse et des sports ». Le nom de Kosellek, comme celui du fils d’un collaborateur de la Banque Rothschild à Vienne et émigré en Palestine en 1934 et en charge de l’Agence juive en 1942, Theodore ou Teddy Kollek qui fut maire de Al Qods de 1965 à 1995, - est courant dans la juiverie de l’Est européen.
Le directeur de cabinet de Marie-Georges Kosellek-Buffet a été Gilles Smadja, ancien chef du service société du journal « l'Humanité ».
-- Alain Chabat (1958, Oran) comédien.
- David Frank Guez dit Charvet, Lyon 1972 . Acteur et chanteur, d'une famille juive de Tunisie.
- Elisabeth Chouraqui mariée Chemla
Journaliste au Nouvel Observateur et à Proche-Orient Info, famille juive d'Algérie.
-- Elie Chouraqui (1950, Paris) . Cinéaste, de famille juive d'Algérie.
- Hélène Cixous (1937, Oran) militante féministe.
-- Gérard Darmon (1948,Oran) . Comédien.
- Serge Dassault (1925, Paris) . Fils de Marcel Bloch dit Dassault né à Paris en 1892 d’un juif de Strasbourg et décédé en 1986 à Neuilly, ancien déporté à Buchenwald en 1944/1945, industriel et spéculateur immobilier. Son fils est industriel multicarte et la troisième fortune de France.
-- Josée Dayan Réalisatrice de cinéma, juive qui a grandi à Alger où le père était directeur de la télévision et la mère propriétaire d’une salle de cinéma.
-- Jacques Derrida (1930, El Biar, Algérie-Paris 2004). Philosophe, défenseur de la cabale juive.
-- Harlem Désir (1959,Paris) . Premier leader de « SOS-Racisme », est amené au parti socialiste par son congénère Julien Dray député européen. Son père est martiniquais, mais sa mère juive d'Alsace.
-- Pierre Drai (1926, Constantine), ancien Président de la cour de cassation et président de « l'Association des Amis de l'université de Jérusalem ».
-- Tony Dreyfus (1939, Paris). Député-maire PS du Xe arrondissement de Paris depuis 1995.
-- Michel Drucker . (1942, Vire, Calvados). Animateur de télé, d'une famille juive de Roumanie. Son frère Jean Drucker (décédé en 2003) était PDG de télévision (Société Française de Production, Antenne 2 et ensuite M6). Ce dernier laisse deux filles, Marie Drucker (Paris,1974), présentatrice vedette à France 3 et Léa Drucker , (1972, Caen), comédienne.
-- André Essel (1919, Toulouse-2005) . Militant trotskyste. Fondateur de la FNAC avec le milliardaire franc-maçon Max Thoret.
-- Claude Estier (1925, Paris). Ex-président du groupe socialiste au Sénat. Né Claude Hasday Ezratty dans une famille juive d'Algérie, il a obtenu de changer son nom en Estier en 1983.
-- Anne Fulda (1963) , reporter et journaliste politique au Figaro depuis 1992, de famille juive de Roumanie, et dont le patronyme est le nom de la ville allemande autrefois très enjuivée de Fulda, a fait des portraits de Jean-Jacques Servan-Schreiber et de Sarkozy dont elle était récemment la maîtresse. Elle a collaboré avec le cinéaste juif Rotman à un film sur Chirac, sur lequel elle a écrit en 1997 : « Un Président très entouré ». Il est reconnu que détachée à l’Elysée, elle a été la maîtresse de Sarkozy.
-- Geneviève Mullmann (1932, Longwy en Lorraine) mariée à Louis de Fontenay. Présidente du Comité Miss France.
-- Jean Tenenbaum dit Ferrat . (1930, Vaucresson). Chanteur.
-- Marc Ferro (1924, Paris). Juif par sa mère, Nelly Friedmann.
-- Luc Ferry (1951, Paris). a été ministre de l'éducation nationale.
-- Lucien Finkelstein dit Finel a été président de l'Union libérale israélite de France et maire du IVe arrondissement de Paris.
-- Charles Chilek , dit Fiterman (1933, Saint- Etienne). Fils d'immigrés juifs, marchands ambulants de Pologne. Ancien ministre communiste des transports dans le gouvernement de Pierre Mauroy, sous François Mitterand et membre du parti socialiste en 1998.
-- Charlotte Gainsbourg (1971, Londres) . Actrice, fille du chanteur Lucien Ginsburg dit Serge Gainsbourg (1928, Paris), dont les parents juifs étaient venus en 1919 de Russie par Istanbul. Epouse de l'acteur-réalisateur juif sioniste d’origine d’Algérie fuie en 1962, Yvan Attal (Tel-Aviv, 1965).
-- Patrick Goldenberg dit Gaubert (Paris, 1948). Franc-maçon, député européen et président de la LICRA.
-- Françoise Gourdji-Giroud (1916-2003). Journaliste et ministre, de famille juive immigrée de Turquie.
-- Gilles-William Goldnadel (en allemand, aiguille d’or) (1954, Rouen). Avocat, président de l'Association France-Israël dont la devise est :
"A son attitude à l'égard d'Israël, on peut juger de la valeur spirituelle d'un peuple". Cette association, d’abord nommée France-Palestine, fut fondée en 1929 sous l'égide du premier Président juif de
la République française, alors élu depuis 1924, Alexandre Millerand , né en 1859 à Paris, fils d’un portier de synagogue (a écrit de
lui l’écrivain Céline) et avocat d’affaires inscrit au barreau de Paris en 1881, premier
à être ministre socialiste du commerce en France sous le ministère
Waldeck-Rochet en 1899 et donc premier membre socialiste d’un gouvernement bourgeois, et premier juif à accéder à la magistrature suprême. Il futcommissaire de la République en Alsace en 1919/1920 et organisa l’occupation militaire et le pillage économique de la Ruhr en 1923, et aussi fut un féroce ministre des colonies qui réprima des soulèvements, puis ministre des Affaires Etrangères etc).
-- Jean-Jacques Goldman (1951 Paris). Chanteur-compositeur, né de parents juifs, de Munich pour sa mère et de Lublin en Pologne pour son père. Son demi frère Pierre Goldman (Lyon, 1944-1979) fut un assassin politique qui se vanta de ses braquages de banque et du meurtre de policier dans un roman, et fut lui-même assassiné.
-- Alfred Grosser. Universitaire, professeur de sciences politiques né en 1926 dans une famille juive de Francfort sur le Main est venu en 1933 en France et en 1937 a acquis la citoyenneté française. Il fut actif dans la Résistance et censeur militaire à Marseille en 1945 ! Il a obtenu le prix 1975 de la librairie allemande pour son travail de rééducation du peuple allemand dans le sens voulu par les vainqueurs entre les mains du judaïsme, encore qu’il ait ensuite adouci hypocritement ses attaques contre l’Allemagne.
-- Nicole Guedj (1955, Constantine). Avocate et ministre UMP née en Algérie. Membre du CRIF, de la LICRA et autres organisations communautaires juives.
-- David Guetta (1967, Paris). Animateur de boîte de nuit fréquentée par le "Tout Paris". Sa famille vient du Maroc, il est marié à une entraîneuse sénégalaise bien sûr pro-sioniste !.
-- Gisèle Halimi . (1927, Tunisie). Leader féministe devenue ensuite ambassadeur de France à l'Unesco. Née en Tunisie sous le nom de Zeiza Giselle Taleb. Elle reçut l'autorisation de changer son nom par le décret paru au Journal officiel du 7 mars 1996. Son fils, Serge Halimi est essayiste, spécialisé dans la critique des media.
-- Roger Lévy-Hanin. (1925,Alger). Comédien. "Mon vrai nom, c'est Lévy. Mon père s'appelle Joseph Lévy. Ma mère Victorine Hanin. A l'origine, c'était Ben Hanine. C'est une fille Azoulay. Je suis 100 % casher sur le plan génétique. Je suis fils de communiste et petit-fils de rabbin. Je me sens très juif." (Actualité juive, 4 décembre 1987). Ayant épousé la productrice de cinéma Christine Gouze-Rénal, il a eu pour beau-frère François Mitterrand.
-- Eric Halphen. Magistrat et politicien.
-- Marek Halter (1936, Varsovie - il a varié de date de naissance). Il réside aussi en Russie où il dirige un institut, a fait voter pour Sarkozy, est un avocat du sionisme.
-- Adeline Hazan (1956, Paris) . Socialiste, Ancienne présidente du syndicat de la Magistrature. Née de père juif d’Egypte. Jospin, l'avait chargée des problèmes de "La Ville".
-- Philippe Herzog, fils d'Eugène Herzog, ingénieur chimiste juif de Croatie immigré en France en 1927. Il était le principal économiste du Parti communiste "français".
-- Robert Hosseinhoff, abrégé en Hossein, (1927,,Paris ) Acteur et cinéaste.
-- Denis Jeambar . Directeur de la rédaction de L'Express. Comme il l'a expliqué à Tribune juive (14 mars 1996), il descend d'une famille juive du Comtat Venaissin : "Je suis d'origine juive par ma mère, bien que baptisé (chrétien). Je me sens très attaché à Israël.".
-- Yves Jouffa (1920-1999). Ancien responsable socialiste. Enfermé au camp de Drancy en 1941-42, il en devient l'un des administrateurs du camp sous direction juive. Il adhère ensuite à l'Union générale des Israélites de France dont son père était trésorier. De 1984 1991, il préside la Ligue des Droits de l'Homme.
-- Pierre Joxe. (1934, Paris). Franc-maçon, Petit fils de Daniel Halévy et fils de l'ancien ministre gaulliste Louis Joxe converti au protestantisme. Pierre Joxe fut inscrit à la CGT en 1981. Longtemps ministre socialiste.
-- Jean-François Kahn (1938, Viroflay dans les Yvelines). Journaliste né de père juif et de mère catholique, directeur de « Marianne ».
-- William Karel. (1940). Cinéaste né en Tunisie. Il a vécu une dizaine d'années en Israël.
-- Marin Karmitz. (1938, Bucarest). Président du MK2 Group (premier distributeur indépendant de Presse) et président de la Fédération national des distributeurs de films-
-- Mathieu Kassovitz.(1967, Paris). Acteur et cinéaste. Né dans une famille juive de Hongrie-
-- Gilles Kepel. (1955, Paris). Universitaire, spécialiste médiatiquement réputé de l'islam.
-- Georges Kiejman (1932, Paris). Avocat, ministre de la justice sous Mitterrand dont il était très proche. Egalement membre du Conseil de surveillance du journal Le Monde.
-- Serge Klarsfeld. Avocat, de mère juive russe et connu comme "chasseur de Nazis ». Son fils, Arno Klarsfeld, de mère apparemment non-juive allemande et engagée, selon une opinion courante en Allemagne, par le Mossad, est aussi avocat et garde–frontière en Israël.
-- Guy Konopnicki.(1948) membre du parti communiste de 1963 à 1978. Issu d'une famille de juifs de Pologne. Membre fondateur de SOS Racisme, il en démissionne le 18 janvier 1991 pour protester contre les positions pacifistes du mouvement pendant la guerre du Golfe. "Cette fois, je le dis sans honte, j'ai applaudi lorsqu'un déluge de feu est tombé sur l'Irak".
-- Bernard Kouchner (1939, Avignon, de famille juive de Lituanie immigrée. Un des fondateurs de Médecins sans Frontières, devenu ensuite ministre du gouvernement socialiste. En 1967, il voulut s’engager en Israël et en 1981, il a apporté son soutien au Renouveau juif pour faire battre Valéry Giscard d'Estaing Marié à la journaliste juive de Belgique Christine Ockrent. Sarkozy l’a choisi comme ministre des Affaires Etrangères.
-- Henri Henoch, dit Krazucki (1924,Wolomin, banlieue de Varsovie) . Déporté à Auschwitz, dénoncé aux Allemands par les juifs travaillant pour l’armée allemande à Paris.Il passa deux ans à Auschwitz, mais est présenté comme gazé à Auschwitz en 1943. Pendant longtemps sa propre mère et sa famille de Pologne fut présentée gazée jusqu’à leur immigration de Pologne en 1967 !
-- Alain Krivine (Paris, 1941). Leader trotskyste, de famille juive d'Ukraine.
-- Brice Lalonde . (1946, Neuilly) Son grand-père Roger-Raphaël Lévy, et son père, Alain-Gauthier Lévy, ont changé leur nom en Lalonde après la Seconde Guerre mondiale (décret du 16 février 1950). Il a longtemps milité à l'extrême-gauche, notamment à l'UNEF, dont il a été le président.
-- Claude Lannzmann (1925, Paris) . Directeur des Temps Modernes et réalisateur de films (dont "Shoah" qui fut payé par l’Etat d’Israël).
-- Michel Leeb. Amuseur public, célèbre pour ses sketches caricaturant les Noirs et copain d’enfance de Sarkozy.
-- Claude Lelouch (1937, Paris). Cinéaste, de parents juifs d’Algérie.
-- Pierre Allouche, dit Lellouche . Né à Tunis,1951 dans une famille juive de Sousse (Sahel tunisien). Il a été en 2004 Président de l'Assemblée Parlementaire de l'OTAN
-- Corinne Lepage.(1951, Boulogne-Billancourt), Avocate et, devenue ministre de l'environnement du gouvernement Juppé. Elle est la fille de Jacqueline Schulman et de Philippe Lévy, autorisé à changer son nom en Lepage par décret du 18 février 1950.
-- Jean-David Levitte . (1946, Moisssac) Conseiller diplomatique de Jacques Chirac (qui le désavoua car il critiqua l'attitude de la France hostile à l'invasion de l'Irak) de 1995 à 2000. Il a été représentant de la France auprès de l'ONU et aujourd'hui chef de la cellule diplomatique de l’Elysée sous Sarkosy.
-- Bernard-Henri Lévy . Né à Béni-Saf en Algérie (1946) de père devenu millionnaire grâce notamment à l'exploitation du bois en Afrique (au Gabon) et en Amazonie. C'est aussi un des proches de Nicolas Sarkozy. Sa fille, Justine Levy est romancière.
-- Maurice Levy (1942, Oujda.) Il est l'héritier de Marcel Bleustein-Blanchet, fondateur de Publicis, première agence de publicité en France.
-- Raymond Haïm Levy (1927, Paris). Ancien président de Renault, aujourd'hui président du conseil de surveillance de Lagardère. Il entretient des relations privilégiées avec Dominique Strauss-Kahn.
-- Vincent Lindenbaum (le tilleul en allemand) dit Lindon . (1959, Paris). Acteur et réalisateur de cinéma. Appartient à une famille juive immigrée de Pologne et des Pays-Bas (Citroën). Son oncle, Jérôme Lindon était directeur des Editions de Minuit.
-- Alain Lipiec ou Lipietz (1947, Charenton sur-le Pont). Député européen des Verts, de famille juive de Pologne, et son père ayant été membre de la Main d’œuvre Immigrée(MOI), organisation juive communiste, qui fut dans la résistance armée juive et sioniste, avec le drapeau du futur Etat d’Israël, en France.
-- Aaron Jean-Marie Lustiger (1926, Paris) (terme ayant donné historiquement le nom de « loustic » en français) cardinal et archevêque de Paris, de famille de Pologne liée au Bund sioniste qui s'est lui-même défini comme "à la fois juif et Chrétien". : "Vous savez, il y a en France deux grands rabbins, un séfarade, Joseph Sitruk, et un ashkénaze, moi !". : "On ne peut pas, ne doit pas convertir les juifs", "Je suis juif et je le resterai", "Je me sais juif". (Documentation Catholique, 1 mars 1981, n 1803, p. 139-140). Membre de l'Académie française. A ses funérailles, son corps fut d'abord honoré par les juifs avant d'entrer dans la cathédrale.
-- Gaston Ghrenassia, dit Enrico Macias . (1938-Constantine). Chanteur.
-- Marcel Mangel , dit Marceau. Mime comédien né en 1923 à Strasbourg, décédé en 2007 à Cahors. Son père était boucher juif et fut fusillé en 1940 comme otage par les Allemands, après assassinat de soldats allemands par des juifs. Il reçut son éducation artistique au théâtre Sarah-Bernard.
-- Gérard Marcus (1933, Paris). Richissime propriétaire d'une des plus importantes galeries de tableaux de Paris. Député du 9ème arrondissement. Membre du bureau politique du RPR depuis 1985. Président du groupe d'amitié parlementaire France-Israël.
-- Matilda Haim, dite May. (1965, Paris). Comédienne née de père juif de Grèce et de Turquie et
de mère « suédoise »
-- Albert Memmi. (1920, Tunis). Ecrivain.
-- Claude Miller. Réalisateur de cinéma.
-- Gérard Miller (1946, Neuilly). Psychanalyste et homme de télévision, issu d'une famille juive de Pologne.
-- Alain Minkovski, dit Minc . (1949, Paris). Economiste, de famille juive de Pologne, de père naturalisé français en 1947. Il est président de la Société des lecteurs du journal Le Monde.
-- Serge Moatti , né 1946, Paris, dans une famille juive de Tunisie. Dans "La haine antisémite" (1991), il étale sans retenue sa haine envers tous ceux qu'il accuse d'antisémitisme.
-- Jean-Pierre Mokijievski, dit Mocky. Cinéaste de la "nouvelle vague", né dans une famille juive de Russie.
-- Edgar Nahoum dit Morin .(1921,Paris). Sociologue. Issu d'une famille juive de Grèce. Attaché militaire en Allemagne occupée.
-- Pierre Moscovici. Ancien militant trotskyste, devenu ensuite ministre socialiste des affaires européennes. Vice-président du Parlement européen.
-- Georges Moustaki . Chanteur, né en 1934 à Alexandrie.
-- Véronique Nemertz. Ex-ministre socialiste. Mariée à Patrick Nemertz, Directeur général de Christian Dior.
-- Michel Noir (1944, Lyon). Juif par sa mère, Rose Dreyer. Ancien ministre de Chirac et maire de Lyon. Sa carrière politique a été compromise par une affaire de corruption.
-- Denis Olivennes. Président de Canal Plus France (juin 2000) après en avoir été directeur général. Il s'appelait Olivensztein avant 1960.
-- Max-Gérard, Tannenbaum (le sapin en allemand), dit Oury . (1920 à Paris-1998, Blois). Cinéaste, mari l'actrice Jacqueline Roman, née Yacowlew.
-- Patrick Pariente. Industriel du textile (marque Naf Naf), d'une famille juive de Tunisie.
-- Michel Polac . (1930, Paris). Journaliste et cinéaste de télévision, né à Paris (XVIe) au sein d'une riche famille de Juifs de Pologne.

-- Christian Poncelet .(1928 à Blaise dans les Ardennes), président franc-maçon RPR du Sénat s'est confié à Tribune juive (17 février 1999) pour s'inquiéter de "la montée de l'antisémitisme en France et en Europe". Il a précisé : "Je n'oublie pas qu'il y a des "Kahn" dans ma famille" !

-- Gérard Pullicino. (1958). Producteur et Réalisateur (films, télévision, clips) né dans une famille juive de Tunisie.

-- Claude Vorillon dit Rael, juif chef de secte dite des « raéliens ».
-- Régina Zylberberg-Choukroun dite Régine (1929, Anderlecht, Belgique). Chanteuse et tenancière de cabaret venue d’Anvers. Chevalier de la légion d'honneur en 1995.
-- Yasmina Reza, Ecrivain, né d'un père juif de Russie et d'une mère « hongroise ».
-- Patrick Rotman. Romancier et cinéaste.
-- Henri Rousso (1954, le Caire). Universitaire.
-- Nicolas Sarkozy-Mellah. Juif par sa mère faite catholique, née Andrée Mellah qui est originaire de Salonique comptant dans sa famille le premier président de la fédération sioniste de Grèce et aussi l'éditeur du premier journal sioniste de Salonique, ville dont la moitié de la population était juive sous l'empire ottoman.
-- Claude Sarraute. Journaliste, fille de Nathalie Tcherniak, dite Sarraute, issue d'une famille juive de Russie.
-- Pierre Schapira . Conseiller PS de Paris et vice-président du Conseil économique et social.
-- Daniel Schneidermann. Ancien journaliste au Monde et présentateur sur France-5 de l'émission "Arrêts sur images".
-- Olivier Schramek. Directeur de cabinet de Lionel Jospin (1999). "Athée quoique d'origine juive" (VSD, 28 avril 1989. Il est le petit neveu d'Abraham Schramek qui fut ministre de l'Intérieur du "Cartel des Gauches" avant la guerre.
Cet Abraham Schramek a été l'un des politiciens les plus puissants en France, né à Saint-Etienne en 1867 et mort à Paris en 1948. Il commença par être préfet du département du Rhône, puis Gouverneur général de Madagascar, qui comprenait de nombreux juifs, et de1920 à 1940 Sénateur de Paris. Sous le Président du Conseil Painlevé il a été ministre de l'intérieur et ministre de la Justice.
-- Roger-Gerard Schwartzenberg, (1943, Pau . Ministre de la recherche du gouvernement Jospin. Cousin de Léon Schwartzenberg, autre ministre, décédé en 2003.
-- Jean-Jacques Schreiber (1924, Paris-2006 dit Servan-Schreiber. Journaliste et homme politique, une puissante famille juive d'Alsace. Fondateur de l'Express avec Françoise Giroud. Jean-Louis Servan-Schreiber, fondateur de L'Expansion et directeur de Psychologies magazines, Brigitte Gros, journaliste et politicienne (décédée en 1985 et Christine Collange, journaliste.
-- Anne Sinclair






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.