Les Juifs par Henry MAKOW 2

Le Nouvel Ordre Mondial est-il « juif »?

Commençons par définir le « Nouvel Ordre Mondial. »
Le motif essentiel du Nouvel Ordre Mondial, c’est le désir des banquiers centraux du monde entier de traduire leur immense pouvoir économique par la mise en place d’institutions globales permanentes permettant d’assurer le contrôle politique et social.
Leur pouvoir est basé sur leur monopole du crédit. Ils utilisent le crédit du gouvernement pour imprimer de l’argent et exiger que le contribuable débourse des milliards en intérêt pour les payer, eux.
Les banques centrales comme la Réserve Fédérale semblent être des institutions gouvernementales. Elles ne le sont pas. Elles sont la propriété privée de peut-être 300 familles. Il est significatif que la majorité de ces familles soient juives, ou en partie juive. Je suis un juif non pratiquant qui croit que cette situation est tout aussi mortelle pour les juifs que pour le reste de l’humanité.
L’inventeur américain Thomas Edison décrivit cette colossale escroquerie de la manière suivante :
« Il est absurde de dire que notre pays puisse émettre des obligations et ne puisse pas émettre la monnaie. Les deux sont des promesses de payer, mais l’un engraisse les usuriers, et l’autre servirait le peuple. »
Les banques centrales contrôlent également l’offre de crédit aux entreprises et aux particuliers. Robert Hemphill, gestionnaire de crédit de la Federal Reserve Bank d’Atlanta décrit cette situation intenable :
« C’est une réflexion qui donne le vertige. Nous sommes totalement dépendants des banques commerciales. Quelqu’un doit emprunter chaque dollar que nous avons en circulation, comptant ou à crédit. Si les banques créent amplement de l’argent synthétique, nous sommes prospères ; sinon, nous mourrons de faim. Nous sommes absolument sans système monétaire permanent. Quand on parvient à se faire une image globale du problème, l’absurdité tragique de notre position désespérée est presque incroyable, mais c’est comme ça… Ce problème est tellement important que notre civilisation actuelle peut s’effondrer à moins qu’il ne devienne largement compris et que nous puissions remédier à ses défauts très bientôt. »
Dans une lettre infâme à ses agents de New York en 1863, le banquier de Rothschild John Sherman a caractérisé leur proposition pour une banque nationale en ces termes :
« Les quelques personnes qui comprennent le système seront soit si intéressées par ses profits, ou si dépendante de ses faveurs, qu’il n’y aura pas d’opposition de cette classe… La grand masse du peuple, mentalement incapables de comprendre, portera son fardeau sans se plaindre, et peut-être sans même jamais se douter que le système est hostile (contraire) à ses intérêts. »
« LES JUIFS » SONT-ILS RESPONSABLES?
Le Nouvel Ordre Mondial est un monstre à tête d’hydre. Les banquiers œuvrent par le biais de nombreuses façades comme le Communisme, le Socialisme, le Libéralisme, le Féminisme, le Sionisme, le Néoconservatisme et la franc-maçonnerie. Inconnu de la plupart des membres, ces mouvements « progressistes » sont tous secrètement consacrés à la « Révolution Mondiale », qui est un euphémisme pour l’hégémonie banquière et le satanisme. (Voir « Rothschild conduit la Symphonie Rouge »)
Les banquiers contrôlent les plus grandes entreprises du monde, les médias, les agences de renseignement, les think tanks, les fondations et les universités. Ils sont responsables de la suppression de la vérité. Les juifs occupent une place importante dans tout cela, ce qui est une cause de l’antisémitisme. Bien sûr, beaucoup d’autres personnes sont aussi à la recherche de la « réussite ».
Les banquiers travaillent également à travers les pays. Ils sont largement responsables de l’impérialisme britannique et américain, dont le but est de monopoliser la richesse du monde. Dans son livre « Les Juifs » (1922) le critique social britannique Hilaire Belloc écrivit que l’Empire Britannique représentait un partenariat entre la finance juive et l’aristocratie britannique.
« Après Waterloo [1815] Londres est devenu la place mondiale du marché de l’argent et la chambre de compensation du monde. Les intérêts du Juif comme courtier financier et les intérêts de ce système politique commercial se rapprochèrent de plus en plus. On peut dire que dans le dernier tiers du XIXème siècle, ils étaient devenus pratiquement confondus. »
La confluence des intérêts juifs et Britanniques s’étendit au mariage.
« Les mariages commencèrent à prendre place, en gros, entre ce qui avait autrefois été les familles aristocratiques territoriales de ce pays et les fortunes juives commerciales. Après deux générations, à l’orée du XXème    siècle, celles parmi les grandes familles territoriales anglaises au sein desquelles il n’y avait pas de sang juif étaient l’exception. »
« Chez la plupart d’entre eux la souche était plus ou moins marquée, chez certains de manière si forte que, bien que le nom soit encore anglais et les traditions celle d’une lignée au long passé, le physique et le caractère était devenu entièrement juif… »
Si le mariage de la fille d’Al Gore avec le petit fils de Jacob Schiff est une indication, ce mélange de l’élite juive et des Gentils s’étend aussi à l’Amérique.
L’objectif britannique et juif de domination du monde était donc synonyme et utilisa la franc-maçonnerie comme un instrument. Belloc écrit, « les institutions spécifiquement juive, telles que la franc-maçonnerie (que les Juifs avaient inauguré comme une sorte de pont entre eux et leurs hôtes au dix-septième siècle) étaient particulièrement fortes en Grande-Bretagne, et de là démarra une tradition politique active, et qui s’avéra finalement d’une grande importance, de sorte que l’Etat britannique fut tacitement accepté par les gouvernements étrangers comme le protecteur officiel des Juifs dans les autres pays.
« C’était la Grande-Bretagne qui était tenue d’intervenir [où que la persécution des juifs ait lieu et] de soutenir les énergies financière juives à travers le monde, et de recevoir en retour le bénéfice de cette connexion. »
Si Belloc voit juste, le Nouvel Ordre Mondial est une extension de l’Empire britannique, dans laquelle les intérêts impériaux de l’élite britannique, américaine et juive sont indiscernables.
CONCLUSION : QU’EST-CE QUI EST JUIF?
La majorité des juifs ne voudraient pas faire partie du Nouvel Ordre Mondial, c’est-à-dire de la « mondialisation », s’ils en comprenaient son caractère antidémocratique et la façon dont ils sont utilisés.
Le véritable esprit juif considère que la vérité et la moralité sont absolues et ne peuvent pas être séparées pour s’adapter aux intérêts propres de quiconque. G.J. Nueberger exprime cet esprit dans son essai « Le grand gouffre entre le sionisme et le judaïsme. »
« Le peuple juif n’est pas choisis pour la domination sur les autres, pas pour la conquête ou la guerre, mais pour servir Dieu et donc servir l’humanité… Ainsi, la violence physique n’est pas une tradition ou une valeur juive. La tâche pour laquelle la communauté juive a été choisie est de ne pas donner l’exemple de la supériorité militaire ou des réalisations techniques, mais de rechercher la perfection dans le comportement moral et la pureté spirituelle.
De tous les crimes du Sionisme politique, le pire et le plus fondamental, et qui explique tous ses autres méfaits, c’est que… Le Sionisme a cherché à séparer le peuple juif de son Dieu, à rendre l’alliance divine nulle et non avenue, et de substituer un état « moderne » et une souveraineté frauduleuse aux nobles idéaux du peuple juif.  »
Les banquiers ne sont évidemment pas préoccupés par le véritable judaïsme ou par la pureté raciale et étaient tout à fait prêt à sacrifier des millions de juifs pour atteindre leur but en créant Hitler. Ils sacrifient des milliers d’autres vies juives, américaines et musulmanes au Moyen-Orient dans leur « guerre perpétuelle pour la paix perpétuelle » orwellienne.
Le Nouvel Ordre Mondial sert-il une feuille de route raciale « juive » ou celle d’une élite de banquiers kabbalistes ? Je me risquerai à affirmer qu’il sert cette dernière, et que la communauté juive organisée a été mise à profit pour ce programme comme tant d’autres groupes opportunistes de non-volontaires.
En donnant aux particuliers la possibilité de créer de l’argent à partir de rien, nous avons créé un monstre qui menace de dévorer la planète et avec elle la race humaine.

Hitler fut une aubaine pour Israël

Si Hitler n’avait pas existé, les Sionistes auraient dû le créer. Peut-être l’ont-il d’ailleurs fait.
Les chiffres (voir « L’Accord de Transfert » d’Edwin Black) racontent l’histoire. En 1927, environ 15 000 juifs en Allemagne sur 550 000 se considéraient comme Sionistes. C’est moins de 2%.
La grande majorité des Juifs allemands «rejetaient avec véhémence le Sionisme comme un ennemi de l’intérieur.» Ils étaient Allemands. Quatre-vingt mille avaient combattu dans les tranchées et 12 000 étaient morts. «Nulle part l’opposition des Juifs [au Sionisme] n’était si répandue, fondée sur des principes, et féroce qu’en Allemagne» écrit un historien Sioniste. (168)
Grâce à Hitler, 60 000 Juifs allemands émigrèrent en Israël entre 1933 et 1941. Grâce à un «Accord de Transfert» entre les Nazis et les Sionistes, des biens juifs d’une valeur de 100 millions de dollars furent transférés en Israël sous la forme d’exportations industrielles allemandes utilisées pour la construction d’infrastructures en Israël. L’Accord de Transfert amena des outils, des matières premières, de la machinerie lourde, des appareils, du matériel agricole ainsi que la main d’oeuvre et le capital pour financer l’expansion. Beaucoup de grandes industries d’Israël, comme le textile et l’adduction d’eau nationale, ont ainsi été fondées. (373 379.)
Tout ceci au moment où il n’y avait que 200 000 Juifs en Palestine, principalement des juifs religieux antisionistes. Le salaire journalier d’un ouvrier juif en Palestine était de 1$ par jour. Il y avait 800 000 Palestiniens Arabes.
GRÂCE À HITLER
Grâce à Hitler, le noyau de la communauté juive allemande fut levé et transféré en Palestine ainsi que leur propriété. «Beaucoup de ces personnes furent autorisées à transférer des répliques réelles de leurs maisons et usines – En fait des grossières répliques de leurs existences mêmes.» (379)
En 1937, lorsque les Britanniques ont proposé de diviser la Palestine en deux États, les Nazis se demandaient s’ils n’avaient pas fait une erreur en créant «Un Vatican Juif» voué à la disparition de l’Allemagne. Mais Hitler fit taire tous les dissidents et insista pour que l’accord de transfert se poursuive et soit même élargi à d’autres pays. L’Italie, la Roumanie, la Hongrie et plusieurs autres pays sous l’influence fasciste signèrent des accords similaires. (378)
Hitler haïssait tellement les Juifs qu’il leur a construit un pays. Il aurait pu confisquer tous leurs biens et les chasser à coups de pied, mais cela aurait été perçu comme un acte antisémite.
Que pouvait-il bien y gagner ? Eh bien les Sionistes étendirent effectivement l’expansion du commerce Nazi en revendant des marchandises allemandes à travers le Moyen-Orient. Oui, ils n’ont pas seulement commercé avec les Nazis, ils ont agi comme leurs agents. Les Nazis se sont débarrassés d’un grand nombre de Juifs et ont obtenu beaucoup d’oranges de Jaffa en retour.
Le Congrès Juif Mondial a dû paraitre très offensé parce qu’ils parrainèrent un boycott mondial des produits allemands. Mais cela ne fit qu’attiser l’amitié des vaillants Sionistes pour les Nazis. Et donna aux Nazis un prétexte pour boycotter et persécuter les Juifs Allemands, ce qui aidait leurs copains Sionistes.
LA COOPÉRATION SIONISTE-NAZIE
Dès que les Nazis parvinrent au pouvoir en 1933, les Sionistes acquirent un statut politique visiblement protégé. Après l’incendie du Reichstag, les Nazis écrasèrent pratiquement tous les partis politiques d’opposition et provoquèrent la fermeture de 600 journaux. Mais pas ceux des Sionistes, ni leurs publications qui étaient colportées à chaque coin de rue, et virent leurs circulations se multiplier par cinq à 38 000 exemplaires.
Le Sionisme était «la seule philosophie politique distincte accréditée par le Troisième Reich.» (174)
L’uniforme Sioniste était le seul uniforme non Nazi autorisé en Allemagne. La même chose avec leur drapeau. L’hébreu était obligatoire dans les écoles juives. Les Juifs encore allemands voulaient rester en Allemagne, «même en tant que citoyens de seconde classe, même méprisés et persécutés.» (175) Les Sionistes méprisaient les Juifs allemands leur disant qu’ils méritaient d’être persécuté pour vouloir s’assimiler.
Les Sionistes se pliaient aux nazis : «Un destin commun et la conscience tribale doivent être d’une importance décisive dans l’élaboration d’un mode de vie pour les Juifs aussi.» (175)
Cela explique comment «une minorité de Juifs allemands [c’est à dire les Sionistes] se chargèrent de 550 000 hommes, femmes et enfants… » Déclare Black. Ce fut la confirmation «de ce que les Juifs de la diaspora avaient toujours craint à propos du Sionisme – d’être utilisés comme prétexte légal et moral pour forcer les Juifs à sortir de la société européenne.» (177)
Cela explique aussi pourquoi Israël se comporte aujourd’hui comme l’Allemagne Nazie. Ils ont un pedigree raciste commun.
Au procès de Nuremberg de l’après-guerre, Julius Streicher a affirmé que les lois de Nuremberg de 1935 ont été calqué sur la loi juive religieuse raciste : «J’ai à maintes reprises insisté sur le fait que les Juifs devraient servir d’exemple à toutes les races, car ils ont créé une loi raciale pour eux-mêmes, la loi de Moïse, qui dit : «Si vous venez dans un pays étranger, vous ne prendrez pas pour vous-mêmes les femmes étrangères.»
Ces lois des Juifs ont été prises comme modèle pour ces lois… Ce fut le début de la juiverie qui, parce qu’elle avait introduit ces lois raciales, a survécu à travers les siècles, tandis que toutes les autres races et les civilisations ont péri.» Procès des Grands Criminels de Guerre devant le Tribunal militaire international de Nuremberg, 14 novembre 1945 – 1 Octobre 1946, Volume 12, Secrétariat du Tribunal de Nuremberg, en Allemagne, p. 315. (Merci à Chris Jon Bjerknes.)
Il est concevable que le Nazisme ait été créé à l’image du Sionisme (et du Communisme.) Certes, le Nazisme et le Sionisme étaient des mouvements Illuminati complémentaires. Non seulement les Nazis ont construit Israël, mais Israël a construit l’Allemagne Nazie en lui fournissant un marché d’exportation. Ils ont travaillé ensemble. Beaucoup de Juifs n’ont pas récupéré tout leur argent quand ils sont arrivés en Israël. Ainsi, les Sionistes ont également participé au pillage des Juifs d’Europe, qui a été appelé «Aryanisation».
CONCLUSION
De plus en plus d’Israéliens et les Juifs en général, se rendent compte que le Sionisme est une ruse et que le comportement d’Israël ressemble à s’y méprendre à celui de l’Allemagne Nazie. Par exemple, l’universitaire israélien Yeshayahu Leibowitz a dit que tout ce qu’Israël a fait depuis 1967 est « soit stupidement mauvais ou mauvaisement stupide. » Il définit l’armée israélienne comme «Judéo-Nazie.»
Ce n’est pas ici le propos de montrer comment Hitler a été porté au pouvoir par la finance Anglo-Américaine (c’est à dire les Illuminati juifs). Mais il est fort à propos que les Juifs et les Américains considèrent cette leçon : Les événements historiques sont créés pour amener les gens à faire avancer le Nouvel Ordre Mondial.
Les Juifs d’Europe ont été déracinés, volés et massacrés dans le but de construire la capitale du gouvernement mondial de Rothschild en Israël. Les Américains sont en train de mourir en Irak et en Afghanistan et peut-être bientôt en Iran pour éradiquer l’Islam. La tourmente économique rend les gens désespérés afin de mieux leur faire embrasser le gouvernement mondial du « socialisme ». Et ainsi de suite…

Robert Edmundson a « Témoigné contre les Juifs »

Nos contrôleurs de l’esprit Sionistes ont éliminé presque tous les écrits de Robert Edmondson. Jusqu’à présent, il n’y avait aucune référence à lui (ou photo) sur Internet. Pourtant, il fut jeté en prison en 1936 et à nouveau en 1942 pour avoir rédigé des centaines de bulletins alertant ses concitoyens à propos d’un complot international financé par les banquiers centraux composés en grande partie de Juifs Communistes. Ce complot faisait partie du Nouvel Ordre Mondial.
Nous pouvons mesurer du degré de subversion Sioniste, lorsque les défenseurs de la Nation sont diffamés et oubliés, tandis que ses traîtres sont récompensés et honorés. Les autres patriotes des années 1930 goudronnée comme «antisémites» comprennent Charles Lindbergh, Henry Ford, Charles Coughlin, Elizabeth Dillling, William Pelley, Louis McFadden et Huey Long.
Leur sort prouve que, malgré ce que les Américains
pensent, les Etats-Unis sont une colonie du cartel des banques centrales juives franc-maçonnes, basées à Londres et que ses dirigeants sont des traîtres. Les Américains ne sont plus « libres » depuis longtemps.
En 1936, Edmondson fut accusé de «diffamation et d’outrage contre le peuple juif.» Pour sa défense, il écrivit : «je ne suis pas contre les Juifs en raison de leur religion, ni en tant que race ou peuple encore moins en tant qu’individus, mais parce que les dirigeants juifs [c’est à dire les banquiers] sont activement anti-américain, qu’ils tentent de neutraliser la philosophie politique américaine et de s’emparer du pays, et je continuerais à être anti-juif jusqu’à ce que la communauté juive répudie cette subversion. Si le mis en cause appartenait à toute autre groupe que la minorité juive, mon attitude serait exactement la même. Il s’agit du problème le plus important et le plus crucial du monde d’aujourd’hui…
«Sachant que la publicité impitoyable est le seul remède aux maux publics, en 1934 j’ai commencé une campagne pour exposer l’anti-américanisme juif et le Communisme Talmudique qui a été appelé le «Code de l’enfer» : un «racket de rabbin» dont sont victimes ses propres partisans ; un «système satanique» international qui a subverti la France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et la Russie, et se trouve responsable de la dépression actuelle et de la prise de contrôle des États-Unis par l’administration juive radicale [de FDR.]» (p.69)
Face à l’exposition, la juiverie organisée recula. Edmondson assigna les «Princes de la communauté juive» Bernard Baruch, Henry Morganthau, le rabbin Wise, Samuel Untermeyer, le maire LaGuardia, James P. Warburg, Walter Lippmann et le juge Samuel Rosenman. Là-dessus l’American Jewish Committee demanda au tribunal de ne pas instruire le dossier car l’acte d’accusation violait la liberté d’expression garantie par la Constitution.
«Les Juifs ont peur de la vérité», écrit Edmondson. «Ils savent que quelques grains de celle-ci feraient sauter le couvercle si elle atteignait le grand public.» (137)
Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes victimes d’une ruse malhonnête pathétique qui assimile la défense de notre pays, de la liberté, de la famille et de la religion avec «l’antisémitisme». Nous sommes sous une attaque haineuse impitoyable pourtant nous sommes accusés de «haine» lorsque nous les identifions. Vous souvenez-vous du petit garçon qui disait l’Empereur n’a pas de vêtements? Les Sionistes le mettraient en prison.
L’AGRESSION DES DIRIGEANTS JUIFS
La majorité des Juifs ne sont pas au courant du programme secret des dirigeants juifs, qui rejoint celui du cartel des banques centrales. Pourtant, la sécurité des Juifs ordinaires est compromise par ce plan vieux de plusieurs siècles pour un gouvernement mondial proche aujourd’hui d’atteindre son objectif. À moins qu’ils ne s’y opposent, ils finiront par en subir le blâme.
S’ils le défendent, ils en font partie. Cela inclut le fait de garder le silence. Par leur silence, les Juifs tolèrent l’anti-américanisme de leurs dirigeants, déclare Edmondson.
En 1954, Edmondson a publié un recueil de ses bulletins intitulé «Je témoigne contre les Juifs.» (Toutes les références de page proviennent de ce texte.)
Il cite des documents rares comme une lettre publiée en 1880 dans la Revue des Études Juives, financée par James de Rothschild. La lettre, datant de 1489, provient du dirigeant du Grand Sanhédrin à Constantinople. Elle dispense ses conseils auprès d’un rabbin à Arles en France pour infiltrer la société des Gentils.
Le Grand Satrape et les Rabbins instruisaient le rabbin de se convertir au Christianisme comme le Roi de France le leur demandait, mais de «garder la loi de Moïse dans vos cœurs ; faites de vos fils des marchands afin qu’ils puissent dépouiller les Chrétiens de leur [biens] ; des médecins de sorte qu’ils puissent enlever des vies chrétiennes.»
«Faites de vos fils des chanoines et des clercs afin qu’ils puissent détruire les églises… Arrangez-vous pour que vos fils deviennent avocats et juristes, et qu’ils se mêlent des affaires d’Etat afin que, en mettant les chrétiens sous votre joug, vous puissiez dominer le monde et vous venger d’eux.»(71)
Edmondson cite également un discours du 11 mai 1933 à l’Université hébraïque par le célèbre poète juif N.H. Bialik qui confirme un ordre du jour avec lequel les Juifs sont peu au courant. Il dit que les Juifs ont miné le Christianisme par «une connivence juive délibérée… qu’il a été investi dans une large mesure par des cryptos-juifs (les Juifs cachés) qui ont pénétré le Christianisme et parlé en son nom.» (51)
Il affirme que ces crypto-juifs sont également les créateurs de «la Renaissance, du Libéralisme, de la Démocratie, du Socialisme et du Communisme.» (151)
Rappelez-vous qu’il parlait en 1933 : «Les Gentils ont enfin réalisé ce secret -que le judaïsme les a progressivement pénétré et imprégné comme une drogue. La nature Gentille est en révolte, et tente d’organiser la bataille finale… Ils «nous enfumeront» par toutes les fissures et les recoins où nous nous sommes cachés. Ils nous extermineront comme des bacilles et se débarrasseront de nous.» (152) (Judaism in History – A Jewish Conception dans «Lignes de Communication» Juillet 1933)
C’est la preuve que des millions de Juifs innocents, y compris mes grands-parents, sont décédés en partie à cause de la mégalomanie démentielle des dirigeants juifs. Ironie du sort, les Nazis ont été financés par les banquiers juifs francs-maçons comme un moyen de provoquer la guerre entre les Gentils, et de forcer les Juifs à soutenir le Sionisme.
CONCLUSION
Le complot contre la Civilisation Occidentale Chrétienne a si bien réussi, qu’il ne peut même pas être mentionné.
Nous vivons dans une  société décadente, superficielle, et hypocrite où les gens vendent leur âme pour de l’argent et du sexe, et où les médias et l’éducation sont consacrés à la propagande et à l’endoctrinement. Refusant la vérité, nous sommes maintenus dans un état de développement arrêté, comme des enfants ou du « bétail ». Les peuples du monde et même leurs gouvernements ne sont «que des enfants en bas âge.» (Protocoles de Sion, 15)
Nous pouvons être politiquement correct ou nous pouvons admettre que l’humanité est sous l’emprise d’une force malfaisante satanique en train de nous asservir.

Les Marranes – Les Crypto-Juifs originels

Après que les Chrétiens aient repris l’Espagne aux Maures au 14ème siècle, ils voulurent «extirper tous les éléments non-Catholiques dans le pays et l’unir sous la domination Catholique.» (Prinz, «Les Juifs Secrets», p.25)
Les Juifs vivaient en Espagne depuis le IVème siècle avant J.C. et avaient prospéré sous les Maures. L’Église exigea que les plus de 400 000 Juifs présent se convertissent ou qu’ils quittent le territoire. Parce que des milliers avaient été massacrés au cours des émeutes anti-juives de 1391, plus de 250 000 Juifs acceptèrent de se convertir et devinrent connu sous le nom de « conversos ».
Cependant, l’Église s’est vite rendu compte de son erreur fatale. Comme on pouvait s’y attendre, la majorité de ces convertis n’étaient pas sincères. Ils furent appelés les «Marranes» de l’espagnol : «Marranos» (cochons). Mais maintenant, ils étaient exonérés des impôts et des restrictions qui régissaient les Juifs. Ils étaient plus influents et puissants que jamais.
Ils se sont mariés avec la noblesse et s’élevèrent aux plus hautes positions du gouvernement et de l’Église. Le fondateur des jésuites, Ignace de Loyola, était un Marrane, et son successeur Diego Lainex l’était aussi. La plupart des conversos pratiquaient le Judaïsme en secret et étaient considérés comme des «judaïseurs».
Les «Juifs avaient envahi l’Espagne de l’intérieur», écrit Joachim Prinz. Le judaïsme n’était pas seulement incurable, il semblait être invincible… plutôt que de résoudre la «question juive», les conversions de masse avait créé un nouveau problème : une puissante classe moyenne composée de Juifs secrets.» (42).
Les Marranes sont le modèle original pour les Francs-maçons et les Communistes. Ils prétendent appartenir à un groupe déterminé. Mais, comme les Francs-maçons, les Marranes employaient des poignées de main pour se reconnaître mutuellement et se réunissaient en secret la nuit pour répéter leurs dogmes subversifs.
EXCEPTIONS
Il y avait aussi de nombreuses exceptions, des convertis sincères comme sainte Thérèse d’Avila, la plus grande femme mystique Catholique. Ironiquement, lorsque Ferdinand et Isabelle restaurèrent l’inquisition en 1478, les convertis sincères prirent les devants. «Le plus célèbre d’entre eux est Tomas de Torquemada, qui était issu d’une famille juive, tout comme son assistant tout aussi violent, Diego de Daza.» (39)
L’Inquisition est considérée comme l’un des événements les plus traumatisants de l’histoire juive. Mais elle n’avait aucun pouvoir sur les Juifs. Elle ne visait que les convertis Chrétiens qui n’étaient pas sincères :
«Les Marranes… ne comparaissaient pas en tant que Juifs, mais en tant que Chrétiens hérétiques. Le nombre de Marranes qui ont été exécutés est estimé à 30 000. La même Inquisition punissait également les Musulmans («Morisques» de l’espagnol «Moriscos»). Toutefois, aucun Juif non converti ne fut jamais appelé devant les tribunaux.»
Néanmoins, en 1492 Ferdinand et Isabelle expulsèrent tous les Juifs de l’Espagne. Joachim Prinz fait une remarque sur l’incapacité «apparente des Juifs de comprendre ou de prévoir leurs propres catastrophes. Les Juifs, dont l’histoire se compose de tragédies les unes après les autres, ne semblent jamais être préparés pour aucune d’entre elles.» (51)
LES CONSÉQUENCES
Le même processus fut répété au Portugal. Bien que de nombreux Marranes ibériques renoncèrent à leur religion, bon nombre d’entre eux s’en furent et inondèrent l’Europe et le Nouveau Monde (Amérique) en tant que Juifs qui étaient en mesure de passer pour des Chrétiens, à savoir « les crypto-juifs ».
Selon Prinz, ils ont prospéré partout où ils allaient. Leur richesse était «stupéfiante … A Bordeaux, Avignon, Nantes et Marseille, cela devint un compliment pour caractériser un homme d’affaires chrétien de «riche comme un juif.»
En Angleterre, il n’y avait que 100 familles marranes au début du 17ème siècle, mais «elles étaient parmi les marchands les plus prospère de Londres.» En Allemagne, 40 familles Marranes participèrent à la fondation de la Banque de Hambourg en 1619. La fortune des Marranes d’Altona près de Hambourg, était estimé à près de six millions de marks et quelques-unes des plus belles maisons dans les environs d’Amsterdam appartenaient à des Marranes nouvellement arrivés.» (127)
Tout le monde savait qu’ils étaient Chrétiens par commodité. «La fiction de leur allégeance chrétienne était un arrangement d’affaires… [Leurs] établissements bancaires était une institution Chrétienne avec laquelle les Empereurs, les Ducs, les Évêques, et les chefs de gouvernement pouvaient faire des affaires en toute sécurité.» (130)
Inévitablement, ces banquiers Marranes et les commerçants agissaient de concert. Prinz raconte l’histoire du banquier Marrane (de la Maison de Mendès) Joseph Nassi (1524-1579) qui contrôlait l’Empire Ottoman en tant que conseiller du Sultan Souleymane et plus tard de son fils, Salim. Il essaya de créer un foyer national juif près de Tibériade, mais aucun Juif ne voulait s’y installer. Plus tard, il conçu la «Stratégie Marrane». Il ferait boycotter ou ruiner quiconque persécutait les Marranes. (141)
Lorsqu’un incendie a détruit le port de Venise en 1571, beaucoup soupçonnaient la Maison Mendes d’avoir payé des pyromanes pour y mettre le feu. «Et tandis que la plupart de la ville était encore en flammes, Joseph Nassi conseillait au Sultan d’occuper l’île vénitienne de Chypre, la déclarant une possession turque.» (142)
CONCLUSION
La véritable histoire du monde est l’histoire de la façon dont certains riches banquiers juifs et leurs alliés non juifs francs-maçons ont conspiré pour établir la dictature de gouvernement mondial en train d’émerger.
Le contour de cette histoire devient visible. Les Juifs ou les Marranes ont toujours dominé le commerce. Leurs alliés naturels étaient les aristocrates locaux, qui leur fournissaient une protection. Des mariages mixtes ont eu lieu. Les familles royales d’Europe sont probablement à moitié juives.
Maintenant, nous assistons à une résurgence du système féodal, où les masses doivent servir ce petit réseau consanguin de super-riches pervers et satanistes. Le système éducatif et les médias enseignent aux serfs à embrasser l’ordre du jour des Illuminati. Des flics brandissant des tasers et les soldats sauront ramener les retardataires dans le droit chemin.
Bienvenue dans le Nouvel Ordre Mondial. Il comporte un certain risque pour les Juifs qui ne font pas partie de cette petite clique. Mais les Juifs n’ont jamais été très bon à «prédire leurs propres catastrophes.»

Les Juifs ont toujours exercé un grand pouvoir

Les Juifs ont l’image d’un pauvre peuple assiégé. Même les juifs pensent que c’est vrai. En fait, il y a toujours eu une caste d’élite de Juifs puissants alliés aux aristocrates locaux, servant en tant que conseillers, banquiers, administrateurs, collecteurs d’impôts, responsables, médecins et tuteurs. Ils ont utilisé leurs positions et leurs contacts à travers le monde pour dominer le commerce et devenir très riches. Ils ont grassement récompensé leurs protecteurs.
Leur rôle dans les «Lumières» et l’Impérialisme Occidental a été discrètement occulté. Le Nouvel Ordre Mondial néoféodal perpétue cette alliance intime avec l’élite des Gentils. Le concept de «peuple élu» est idéal pour une ploutocratie minuscule se consacrant à la colonisation de la race humaine.
« EN DÉFENSE DES JUIFS »
Une lettre célèbre, « En défense des Juifs » (1650) donne une image non filtrée du pouvoir juif et de son influence il y a 350 ans. La lettre a été écrite par le rabbin « Menasseh Ben Israël » (Manoel Dias Soeiro, 1604-1657), un leader de la communauté juive d’Amsterdam afin de convaincre Oliver Cromwell, (1599-1658) de permettre aux Juifs de retourner en Angleterre.
Les arguments de Ben Israël pour le retour des Juifs étaient probablement une formalité car Cromwell a été financé par les banquiers juifs d’Amsterdam. Néanmoins, il en révèle beaucoup sur l’attitude et la «condition» des Juifs de cette époque.
Les Juifs ont toujours utilisé leur «religion» comme une méthode pour gagner des privilèges spéciaux, y compris l’exemption du service militaire et l’obtention de leur propre système judiciaire. Ben Israël déclare à Cromwell que Dieu bénit ceux qui aident les Juifs et maudit ceux qui ne le font pas. La Bible décrète que le Messie ne reviendra pas jusqu’à ce que « le peuple de Dieu » ait été entièrement dispersé aux quatre coins du monde, l’Angleterre notamment. C’est alors seulement que les Juifs pourront retourner en Israël et ne plus jamais se salir les mains dans le commerce.
La lettre indique clairement que les élites des Juifs ont gagné le monde de la manière la plus simple qui soit : ils l’ont acheté. Il argumente qu’ils savent être extrêmement fidèles à l’égard des princes et des nobles et les récompenser généreusement. Il mentionne de nombreux princes qui ont accueilli les Juifs et dit qu’il est facile de juger du commerce qu’ils ont suscité, «le bénéfice que les princes et les républiques récoltent, en donnant la liberté de religion pour les juifs, et en les rassemblant par certains des privilèges spéciaux dans leurs pays : tels des arbres qui donnent par la suite des fruits excellents.»
L’accumulation de la richesse est un signe de «faveur de la Providence», dit le Rebbe, définissant sa religion. «Le profit est le motif le plus puissant, et que le monde préfère à toutes autres choses… » L’échange et le commerce est la profession appropriée des Juifs, en raison de leur dispersion, et parce que Dieu leur a donné un «instinct naturel» qui leur permet de «prospérer dans les richesses et les possessions» qui les rend utiles à leurs princes. Cela engendre «un bénéfice infaillible, la mise à disposition des produits de base et le gain de tous les princes, quel que soit les terres dans lesquelles ils demeurent… »
Les Juifs n’ont pas d’égal quand il s’agit de «commercialisation» et de «concevoir de nouvelles inventions». Où qu’ils aillent, fleurit le commerce. Par exemple, un Juif a inventé le « Scale Spalatro » qui a amené le commerce du Levant à la ville de Venise. [Selon l’Encyclopédie Juive, les Juifs de Split furent fortement favorisé par la république de Venise, et le commerce local et la finance étaient presque entièrement entre leurs mains. Parmi les familles juives notables étaient celles de Pardo et de Macchiero.]
LES RACINES DU MONDIALISME
Après avoir été expulsés d’Espagne en 1492, Ben Israël dit que les Juifs se dispersèrent en Hollande et en Italie. Ils vivaient déjà dans des endroits aussi disparates que l’Egypte, la Turquie et l’Inde. Il y a trois synagogues à Cochin, en Inde, où les Juifs ont la peau colorée fauve. Les Juifs jouissaient de la liberté et de la prospérité à Bagdad et en Perse. A Constantinople, la capitale de l’Empire Ottoman, «il n’y a pas de Vice-roi, de Gouverneur ou de Bassa qui n’ait un Juif pour gérer ses affaires et prendre soin de sa succession.» Bientôt, ils «grandirent pour devenir les seigneurs des hauts revenus : et influençaient «le plus souvent» «les affaires importantes au sein du gouvernement.»
Le Bassa de l’Egypte prit un Juif pour être son trésorier et en vertu de son influence en distribuant les faveurs, il «devint très riche». Plusieurs millions de Juifs vivent dans l’Empire Ottoman et dans de nombreux cas, «ils sont préférés aux natifs Turcs eux-mêmes.»
A Prague, Vienne et Francfort il y a une «grande multitude de Juifs» favorisée par les Empereurs mais «méprisés du peuple». Un nombre beaucoup plus élevé de juifs se trouvent en Pologne, en Prusse et en Lituanie, Bien que les Cosaques en aient récemment tué 180 000, il y a en a toujours un «nombre infini». Tout le commerce est entre les mains des Juifs, «le reste des chrétiens sont soit des Nobles, ou des roturiers et sont gardés comme esclaves.»
Il dit que les Juifs sont protégés par tous les princes de l’Italie. Ils ont fait de Venise leur QG, où ils possèdent «environ 1400 maisons» [sociétés de négoce.] Ils sont reçus avec «une grande charité et bienveillance» à Amsterdam, d’où ils tirent un énorme commerce. Ils possèdent «pas moins de 300 maisons, [et] profitent d’une bonne partie des entreprises de l’Occident et de l’Orient Indien.» A Hambourg, il vit une centaine de familles, protégées par le magistrat au cas où elles seraient molestées par les gens.» Les juifs enrichissent les populations indigènes et il y a beaucoup de Gentils qui construisent eux-mêmes de grandes maisons et des palais.
LE POUVOIR KABBALISTE
Dans chaque génération il y avait un «Ba’al Shem», un adepte de la Kabbale revendiquant des pouvoirs magiques, escroquant les fidèles et vivant dans le luxe. Il était connu comme le «chef de tous les Juifs». Conseillait-il les financiers ?
Au 18ème siècle, le Ba’al Shem de l’Angleterre était Samuel Jacob Falk (1710-1782). En septembre 1762, Adler, un docteur, a publié un compte rendu des activités de Falk dans «The Gentleman’s Magazine»Il y décrit le kabbaliste comme «un Baptisé Juif et le plus grand voyou et bandit du monde entier.» Le kabbaliste offrit d’enseigner à Adler certains mystères s’il pouvait se procurer «une livre de sang provenant des veines d’un honnête protestant.»
Adler préleva alors son propre sang pour Falk qui l’utilisa pour peindre des symboles occultes et le nom de Dieu et des anges autour de son jardin. Il effectua ensuite des «cruautés sur un bouc trop odieuses pour être décrites.» (Ce témoignage est extrait de «Sociétés Secrètes et Mouvements Subversifs», 1924, par Nesta Wester pp 184-188.)
La Kabbale est la base d’un culte satanique, les Illuminati, et les banquiers centraux en font partie. Nos dirigeants politiques, y compris George Bush et Barack Obama, en font également partie.
Comme le dit Nesta Webster, «c’est dans la Kabbale, plus encore que dans le Talmud, que le rêve judaïque de la domination du monde apparait avec la plus grande persistance.» (371) Le Zohar rapporte que le Messie déclarera la guerre à tout le monde: «Ils périront tous lorsque Dieu leur rendra visite dans Sa colère… Le Saint, béni soit-il, exterminera tous les goyim du monde. Israël seul subsistera… »(374)
CONCLUSION
La demande de Menasseh Ben Israël fut accordée. Bien qu’il n’y eu aucune proclamation officielle, les Juifs furent tacitement autorisés à retourner en Angleterre. L’Empire «Britannique» est devenu un véhicule pour l’alliance de longue date du Juif kabbaliste et de l’aristocrate Gentil pour atteindre la domination du monde. Maintenant, l’impérialisme Américain mène la danse, pour être éventuellement remplacé par un mécanisme de gouvernement mondial.
L’histoire a besoin d’être réécrite en tenant compte des réels conflits d’intérêts qui ont eu lieu entre la main secrète de l’alliance Judéo-Maçonnique contre les forces indigènes du Christianisme, du Nationalisme, de la race et de la famille. La culture d’aujourd’hui présente un caractère kabbalistique : pseudo mystique, totalement subjective, et amorale. Elle rejette Dieu, et divinise l’homme et le sexe à la place.
Une distinction doit être faite entre les riches Juifs et Gentils francs-maçons et les Juifs ordinaires et les Gentils qui sont leurs dupes et leurs pions. Les juifs ordinaires ont souffert autant que les Gentils ordinaires de la vision mégalomaniaque de l’élite franc-maçonne. Les Juifs francs-maçons garantissent la solidarité juive en veillant à ce que tous les Juifs soient blâmés pour leurs péchés. Ils ont financé les «antisémites» qui s’exécutèrent avec joie.
Il s’agit vraiment de la concentration des richesses et du pouvoir entre les mains d’un petit culte adorant Lucifer, et de la mise en servage du reste de l’humanité.

Les Sionistes se targuent de définir le Bien et le Mal

par Henry Makow, Ph.D.
(Alan Dershowitz)
le 9 février 2010
Alan Dershowitz a qualifié, voici de cela quelques jours, Richard Goldstone d’ « homme mauvais », au motif que celui-ci a condamné la guerre lancée en décembre 2008 par Israël contre Gaza, dans un rapport remis à l’Onu [http://www.goldstone-report.org/]
Si Dieu est bien synonyme de vérité absolue et de justice, alors Dersho révèle ce qu’est le sionisme : une guerre contre Dieu. Les sionistes s’assoient sur les notions de bien et de mal, et définissent comme « bien » tout ce qui les sert.
C’est ça, le Nouvel Ordre Mondial, les copains : ce qui est « bien », c’est ce qui est « bon pour les juifs ».
S’exprimant à la radio de l’armée israélienne le 31 janvier, Alan Dershowitz a qualifié Goldstone de « traître » [http://www.thetruthseeker.co.uk/article.asp?ID=12120]
Celui-ci se « ser(virait)t de sa judéité pour diffamer Israël… ; c’est un homme mauvais, c’est quelqu’un qui s’est laissé utiliser contre le peuple juif, c’est le traître absolu… »
Goldstone a accusé tant le Hamas qu’Israël de crimes de guerre, mais il a singularisé Israël, qu’il accuse d’avoir infligé un « châtiment collectif » à des civils.
Durant l’opération « Plomb Fondu » (24 décembre 2008 – 21 janvier 2009), Israël a tué 1 400 Palestiniens,
http://www.alhaq.org/pdfs/gaza-operation-cast-Lead-statistical-analysis .pdf
dont 80 % de civils, en majorité des enfants et des femmes. Plus de 5 000 Palestiniens ont été blessés, tandis que 22 000 bâtiments, dont 280 écoles, étaient détruits et que près de 200 usines et 700 entreprises étaient détruits, ainsi que 8 hôpitaux et 26 cliniques.
Cette opération était des représailles contre la mort de 4 Israéliens, durant l’année 2008, tués par des « roquettes » du Hamas. (Quatre autres Israéliens ont été tués par des roquettes similaires durant le conflit).
Durant les seuls mois de janvier et février 2008, 63 Israéliens sont morts dans des accidents de la circulation ce qui correspond à 378 tués sur les routes israéliennes [et coloniales] pour une année.
Si 378 décès sont le prix à payer pour l’avantage de se déplacer en voiture, alors 4 morts par roquettes est un prix bien modique à payer pour l’avantage d’habiter un pays entier que l’on a volé et dont on confine plus d’un million de ses anciens habitants réfugiés dans une prison à ciel ouvert.
Mais laissez quelques juifs poser des questions sur la sauvagerie d’Israël, et ils seront immédiatement accusés d’être des « traîtres et des hommes mauvais » !
Si des sionistes de l’acabit de Dershowitz veulent se lancer dans la métaphysique, il est évident qu’ils incarnent le mal et qu’ils représentent la plus grande menace pour la paix mondiale.
Subjectivité
Dans son ouvrage intitulé « Sexe et caractère » (1903), le philosophe juif autrichien Otto Weininger compare les juifs aux femmes en ceci que certains d’entre eux sont totalement incapables d’objectivité morale ou d’honnêteté intellectuelle.
En tant que dirigeants autoproclamés du  peuple auto-élu, les sionistes ont pour mission de réorganiser le monde et la réalité eux-mêmes. Les banquiers Illuminati, dont beaucoup sont juifs ou partiellement juifs, s’adonnent à cette tendance à jouer Dieu et à chambouler le réel.
En tant qu’usurpateurs de Dieu, les juifs organisés sont incapables de reconnaître leurs fautes, et que l’antisémitisme en est la conséquence. Pourquoi le feraient-ils ? Ne sont-ils pas Dieu ? Ils auraient plus tôt fait de convaincre le monde entier de son erreur !
J’habitais en Israël, le 21 février 1973, lorsque les Israéliens descendirent un avion de ligne libyen, tuant ses 105 passagers [http://en.wikipedia.org/wiki/Libyan_Arab_Airlines_Flight_114]. L’avion avait pénétré accidentellement dans l’espace aérien au-dessus du Sinaï (occupé). J’avais été horrifié par les contorsions de l’auto-commisération et par les excuses mielleuses purement verbales des Israéliens. « Nous allons vous regardez dans vos yeux bleus, et refaire exactement la même chose », avait écrit alors un commentateur. Quant à moi, je suis parti.
« Chien de dessous »
Dans un récent article, Robert Fisk commente ce besoin qu’ont les Israéliens de se la jouer « chiens de dessous » éternellement en passe d’être exterminés. http://www.independent.co.uk/opinion/…
traduction en français de M. C. )
« Oubliée, l’invasion du Liban, en 1982, et ses 15 000 Libanais et Palestiniens tués. Oublié, le massacre de Sabra et Shatila, cette même année, par les milices alliées d’Israël, tandis que l’armée israélienne faisait le guet. Gommez du massacre de Qana, en 1996, avec ses 106 civils libanais massacrés (dont plus de cinquante enfants) par un tir de mortier israélien, et écrasez le fichier des 1 500 morts de la guerre israélienne au Liban, en 2006… à en croire l’élite sécuritaire israélienne de droite, ici à (la conférence d’)Herzliya, [Israël] serait actuellement soumise à une attaque encore plus dangereuse, pratiquement sans précédent ».
Bien qu’ils possèdent plus de 200 bombes nucléaires, Israël attise cette hystérie tant qu’il peut afin de mener une guerre d’agression incessante. Les Israéliens ordinaires ont le sentiment qu’ils n’ont d’autre choix que celui de combattre (voir mon article : « The Zionist Protection Racket » [http://www.savethemales.ca/000889.html]).
Si les juifs sont ainsi sur la défensive, c’est parce qu’ils sont persuadés que l’on les hait, sans raison. Ils pensent que le fait, pour eux, de reconnaître leurs fautes ne pourrait que justifier leur extermination. Faux. Beaucoup de juifs sont des agents et des boucs-émissaires utilisés par l’agenda des banquiers juifs Illuminati. Personne ne veut les exterminer, mais l’antisémitisme ne cessera de croître tant que le Nouvel Ordre Mondial deviendra de plus en plus voyant et de plus en plus coûteux.
Conclusion
En tant que juif, j’en ai plus que ras-le-bol des sionistes définissant ce qu’est censé être l’intérêt juif ; j’en ai plein le dos de leurs distorsions inlassables de la vérité.
Le Congrès américain me fait gerber, ainsi que les médias respectant à la lettre la ligne du Parti (sioniste) ; la manière dont les sionistes manufacturent l’antisémitisme pour faire rentrer les juifs dans le rang me rend malade.
Le Nouvel Ordre Mondial est en train de redéfinir le réel (le Bien et le Mal) conformément à l’agenda des banquiers Illuminati. Les juifs (qu’ils soient néocons, libéraux, communistes, socialistes ou féministes) ont subi un lavage de cerveau au service de leur agenda de prise de contrôle du monde et de destruction de toute identité collective (race, religion, nation, famille, identité sexuelle).
Ce sont les juifs ordinaires qui vont payer les pots cassés. S’ils persistent dans leur complaisance, ils ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes. Mais je suis reconnaissant envers des juifs droits, tel Richard Goldstone, qui reconnaissent la vérité et ont le courage de la dire.
[« Nous saurons que notre programme de désinformation aura réussi quant absolument tout ce que croira le peuple américain serai faux » (William Casey, directeur de la CIA (première réunion de l’encadrement, 1981)]
Traduit de l’anglais par Marcel Charbonnier
L’amère vérité sur le « terrorisme »
Le terrorisme n’est qu’un racket, une forme d’extorsion perpétrée par le cartel bancaire judéo-maçonnique et leurs lèches-botte de l’élite occidentale.
L’élite occidentale est composée de traîtres. Ce cancer ne peut pas être guéri à moins d’en établir le diagnostic.
« Malheur à ceux qui se terrent pour dissimuler à Dieu leurs desseins, qui trament dans les ténèbres leurs actions et disent : « qui nous voit? qui nous connait? » Quelle perversité! Le potier ressemble-t-il à l’argile pour qu’un oeuvre ose dire à celui qui l’a faite : « il ne m’a pas faite », et un pot à son potier : « il ne sait pas travailler? » Isaïe 29:15-16
Nous sommes à plus ou moins brève échéance condamnés si nous ne parvenons pas à admettre l’amère vérité que l’on nous a si doctement appris à nier. La société a été subvertie ; le terrorisme est financé par l’État ; les politiciens et les médias sont complices.
Nous devons dépasser notre dissonance
cognitive. La « conspiration juive pour la domination mondiale » n’est pas seulement véritable mais se trouve de surcroît être un fait accompli depuis au moins 100 ans. Malgré que les médias de masse et le système éducatif nous disent le contraire, les Protocoles des Sages de Sion sont en fait exacts à 100%.
Ce complot multiséculaire représente une menace pour les Juifs tout autant que pour les Gentils parce quel la plupart des Juifs, y compris moi-même, n’y sont pour rien. Nous faisons office de bouclier humain. Les francs-maçons non Juifs participent activement à ce complot en bien plus grand nombre, c’est ainsi que la question de l’antisémitisme est complètement hors sujet et n’est qu’une ruse pour désarmer toute forme de résistance.
La société occidentale a été colonisée par un culte satanique, le judaïsme kabbalistique (l’Illuminisme). La véritable signification occulte de la « révolution », est l’inversion de la réalité et le remplacement de Dieu sur le pinacle par Lucifer. Lucifer représente leurs perversions et leur orgueil démesuré. Ils inversent le bien et le mal, ce qui est sain et malsain, le vrai et le faux, le beau et le laid.
Dans la Symphonie en Rouge majeur, l’initié Christian Rakowski, explique que la « guerre est révolutionnaire ». C’est parce qu’elle détruit et démoralise l’humanité en concentrant le pouvoir et la richesse entre les mains des Illuminati, qui provoque bien entendu toutes les guerres. La guerre est le sacrifice humain satanique exprimant la haine des Illuminati à l’égard de l’humanité.
Leur pouvoir prend sa source au sein du cartel bancaire central privé qui émet les moyens d’échanger (monnaie) les biens et les services, sous la forme d’une dette envers eux. La monnaie n’est rien d’autre qu’un coupon que le gouvernement pourrait aisément émettre sans dette ni intérêt. Les banquiers judéo-maçonniques doivent empêcher toute nation d’émettre sa monnaie en établissant une tyrannie mondiale (le gouvernement mondial, le mondialisme). Dès qu’un pays essaient de se libérer, il est immanquablement envahi et détruit par les autres…
Ils utilisent les attentats sous faux drapeau pour concentrer le pouvoir totalitaire de l’État (qu’ils contrôlent). Ils ne sont pas satisfaits de leur monopole sur le crédit. Ils cherchent à obtenir un monopole complet sur la vie humaine : politique, économique, mental, culturel et spirituel. Ils veulent nos biens. Mais plus important encore, ils veulent s’emparer de notre âme. Ils veulent votre épouse et vos enfants (par le féminisme, l’homosexualité et l’éducation sexuelle). Tel est la signification du communisme et le but véritable du Nouvel Ordre Mondial.
À cause de la « dette », la plupart des gouvernements (et des États-Nations) ne sont rien d’autre que des façades pour les banquiers. Je les compare à des conseils de classes estudiantins.
Selon les Protocoles des Sages de Sion (15), « les peuples du monde et même leurs gouvernements, seront comme des enfants en bas-âge. »
La dissonance cognitive
Les Illuminati s’imaginent que la société va acquiescer et jusqu’ici ils ont eu raison.
Nous sommes semblables aux prisonniers habitant la caverne de Platon. Les médias Illuminati projettent une réalité sur le mur qui leur permet de provoquer des guerres sans fin, des opérations de terreur et des canulars sur le changement climatique.
Nous souffrons de dissonance cognitive.
ISIS commet des atrocités monstrueuses et des actes terroristes. Pourtant ils sont armés par l’occident qui prétend en même temps les combattre. (Donald Trump parle de bannir les Musulmans alors qu’il sait parfaitement bien que la CIA et le Mossad sont derrière ISIS et tous les actes terroristes.)
Un avion de ligne s’est écrasé sur le Pentagone le 11 septembre, pourtant il n’y a aucun débris. La tour 7 du World Trade Centre était minée pour une démolition, mais les tours jumelles, non ?
Robert Parker le père en deuil de Sandy Hook est filmé en train de s’esclaffer quelques secondes avant de passer devant les caméras. Les prétendus enfants victimes de Sandy Hook chantent pour le Superbowl deux mois plus tard. Le journal The Economistannoncé la date des attentats de Paris sur leur couverture 11 mois avant qu’ils n’aient lieu… Ces meurtres de masse sont tous suivis par des tentatives de désarmer les citoyens américains respectueux des lois.
Toutes les institutions sociales d’importance ont été subverties. Mais grâce aux médias, le public n’est pas au courant. Leurs sociétés secrètes contrôlent le gouvernement, le monde des affaires, l’Église, l’armée, le système éducatif et judiciaire. Le simple fait de le mentionner est considéré comme une faute de goût.
La démocratie est une forme de contrôle social et une vaste imposture. Les Illuminati parrainent la plupart des mouvements d’activisme social.
Nos dirigeants politiques sont des francs-maçons. La seule chose qui les différencie est la vitesse avec laquelle ils sont prêts à mettre en place le Nouvel Ordre Mondial.
Nous vivons factuellement dans un monde communiste. Les informations sont constituées d’opérations psychologiques et de campagne de propagande. Le divertissement est de l’ingénierie sociale et du satanisme. La religion est bannie et supprimé de l’espace public.
Toutes les compagnies du Fortune 500 feraient-elles spontanément l’apologie de la diversité et de l’homosexualité si elles n’étaient pas contrôlées par les banquiers ? Le terme « politiquement correct » est un ancien slogan du parti communiste.
LES AGENCES DE RENSEIGNEMENT ORGANISENT LES ACTES TERRORISTES
Les agences de renseignement occidentales comme la CIA et le MI-6 sont au service des banquiers, et non des contribuables qui les financent pourtant. Elles sont responsables de la plupart des actes terroristes. Les politiciens et les médias rendent cette imposture possible.
Le Mossad israéliens parait coordonner l’ensemble des opérations. Dans un ouvrage intitulé « Coups et Blessures », l’ancien Ministre des Affaires Étrangères français Roland Dumas, écrit : « Les Israéliens font ce qu’ils veulent en France et contrôlent les services de renseignement français, s’emparant de ce qui leur est utile. »
Les services secrets français sont sans doute responsables des attaques sur Charlie Hebdo et du Bataclan.
Mahoud Admo, un témoin oculaire du massacre de 20 personnes attablées au café La Belle Équipe du 13 novembre, a déclaré que le tireur était arrivé dans une Mercedes noire conduite par un chauffeur.
« Il a tiré beaucoup de balles. Il était blanc, rasé de près, aux cheveux bruns soigneusement coiffés. Il était habillé tout en noir, à part un foulard rouge.
« Le tireur était âgé d’environ 35 ans et était très musclé, et en voyant la taille de ses bras, on voyait qu’il pratiquait la musculation. »
« Il ne portait pas de gant et son visage était sans expression lorsqu’il a marché vers le bar. »
« Le chauffeur a ouvert sa porte peu avant que les tirs ne débutent et a posé son bras et une mitrailleuse sur le toit du véhicule. Il est resté là son pied contre la portière, servant de guetteur. »
« Je le décrirai comme quelqu’un de grand, aux cheveux bruns et aussi très musclé. »
« Ils avaient l’air de soldats ou de mercenaires et ont mené la tuerie comme une opération militaire. Il est évident qu’ils étaient tous deux lourdement armés et le tireur portait plusieurs magazines avec lui. Ils se sont ensuite froidement rassis dans leur voiture et ont filé en direction du Bataclan. »
http://www.mirror.co.uk/news/uk-news/paris-attack-witness-says-black-6834503#sthash.75sW2FIE.dpuf
Nous ne savons jamais combien de victimes meurent dans ces opérations de terreur. Dans les attaques de Paris par exemple, cela parait peu probable que les Illuminati, qui sont des Satanistes, mitrailleraient un théâtre rempli de jeunes gens écoutant de la musique satanique. Un tel public devrait plutôt servir de complices lors d’une opération similaire. Il existe des rapports démontrant que les photos des corps montrent des mannequins, et la marque du sang répandu n’a pas beaucoup de sens.
(Le dirigeant d’ISIS avec  le sénateur McCain. L’occident est complice de toute leurs atrocités.)
Ces attaques terroristes portent toutes le même sceau distinctif. Il y a toujours un « exercice » se produisant en même temps. Il y a des acteurs, des faux blessés et aucune photo convaincante des prétendus victimes.
Les attaques terroristes sous faux drapeau sont parmi les plus anciennes astuces pratiquée par les Sionistes. « Nous provoquons la guerre par la tromperie » est la devise du Mossad. Je ne prendrai même pas la peine de répertorier toutes les attaques conçues pour dresser l’Occident contre le monde musulman. Certaines sont pourtant éminemment connues comme l’Affaire Lavon en 1954, la destruction de l’USS Liberty en 1967 (qui fit 200 morts et blessés qu’ils voulaient attribuer à l’Égypte), et bien sûr le 11 septembre.
Souvent, les Juifs ont été les victimes de ces attaques sous faux drapeau. La Haganah a admis qu’en 1940, ils ont fait sauter le navire Patria, tuant 252 Juifs et prétendirent qu’il s’agissait d’un geste à la Massada de la part des passagers que les Britanniques ne voulaient pas laisser désembarquer. Bien sûr, l’holocauste est le plus grand canular de tous les temps.
(Le naufrage du Patria dans le port d’Haïfa)
En 1951, les Sionistes ont mené une série de bombardements antisémites sur les Juifs de Baghdad pour les forcer à émigrer en Israël où ils furent honteusement exploités par les Sionistes. Les exemples sont trop légions pour les citer tous.
LE GRAND PLAN
Les attaques sur Paris et les attentas sous faux drapeau qui ont suivi ont généré une vague d’hystérie anti musulmane et préparé le terrain pour la Troisième Guerre mondiale planifiée dans la célèbre lettre d’Albert Pike en 1871 adressée à Giuseppe Mazzini.
La Troisième Guerre Mondiale doit être fomentée en profitant des divergences suscitées par l’agentur des Illuminés entre les Sionistes politiques et les dirigeants du Monde islamique. Elle doit être menée de telle manière que l’Islam (le Monde arabe musulman) et le Sionisme politique se détruisent mutuellement. Tandis que les autres nations, une fois de plus divisées sur cette affaire seront contraintes à se combattre jusqu’à complet épuisement physique, moral, spirituel et économique.
Poutine est un membre des Illuminati qui a réalisé que le projet du Nouvel Ordre Mondial nécessitait la subjugation et le viol de la Russie. J’aimerai croire que son opposition à ce projet est sincère et on pas un prétexte à une future guerre mondiale…
Hitler n’a probablement représenté qu’une fausse opposition qui a permis aux Illuminati de provoquer la Deuxième Guerre mondiale et de massacrer 60 millions de gens, pour la plupart des Gentils.
Nous pouvons nous fier aux Juifs pour comprendre la Conspiration Juive.
Le Jewish World du 9 février 1883 déclarait : « La dispersion des Juifs en a fait une peuple cosmopolite. Ils sont le seul peuple cosmopolite et en tant que tel doivent agir et agissent comme dissolvant de toutes différences nationales et raciales. Le grand idéal du Judaïsme est que le monde entier soit pétri des enseignements Juifs et qu’au sein d’une fraternité universelle des nations – en fait un judaïsme élargi – toutes les races et les religions disparaitront. »
« En tant que peuple cosmopolite, les Juifs ont dépassé le stade représenté par le séparatisme national. Ils ont fait du monde entier leur foyer. Par leur activité dans la littérature et la science, par leur position dominante dans toutes les branches de l’activité publique, ils façonnent graduellement le mode de pensé gentil en un système juif. »
La Juiverie Organisée agit également comme agent dissolvant de la famille et de la moralité. Le multiculturalisme, le métissage, l’homosexualité et le féminisme n’ont rien à voir avec la « tolérance et les droits de l’homme. » Ce sont des instruments employés afin de déchirer le lien social, et d’accélérer la dissolution de la culture et de la civilisation chrétienne européenne
La « laïcité » et « l’humanisme » ne sont que des masques pour le Satanisme. Ainsi lorsque nous lisons il y a 135 ans qu’ils étaient occupés à façonner le mode de pensée des Gentils pour les changer en Juifs, cela veut dire que l’humanité a été intronisée à un culte satanique au service des banquiers Juifs Kabbalistes.
Ce projet est certainement proche de son accomplissement. Lors d’Hanoucca, nous avons vu les politiciens de tous bords défiler en allumant les Ménorahs devant la Maison Blanche et la Tour Eiffel. Clairement le monde entier a été imbibé par les enseignements Juifs.
Nous voyons les politiciens maçons accourir pour accueillir des millions de réfugiés en Occident après une opération de contrôle mental ou l’on voyait un réfugié âgé de trois ans, Alan Kurdi, lors d’une reconstitution plus ou moins convaincante, échoué sur les côtes.
Les Juifs Illuminati ne cachent pas leur souhait de voir toutes les « races et religions disparaitre ». Les migrants traversent les frontières comme si les états-nations n’existaient pas.
La société a subi un lavage de cerveau pour nier la réalité. Le projet Juif Illuminati (maçonnique) est de réduire l’humanité en esclavage, mentalement et spirituellement, si ce n’est physiquement.
La preuve – Ils y sont largement parvenus. Dans le futur, ils auront de plus en plus recours à des attaques sous faux drapeau pour galvaniser et consolider leur complot. La société occidentale est rongée par un cancer qui ne peut pas être guéri à moins d’en établir un diagnostic exact.

Trump et son équipe de francs-maçons

(À gauche, les commandants communistes juifs en URSS, à droite, les pionniers juifs sionistes au kibboutz Gan Shmuel en 1921.
Les deux groupes arborent le signe maçonnique classique).
Une atmosphère rappelant l’Allemagne d’avant-guerre est en train d’émerger aux États-Unis et en Europe. Une intensification du conflit entre la « Gauche » (mondialiste) et la « Droite », (nationaliste) ; chacune d’entre elle étant soutenue et pilotée par les habituelles factions juives maçonniques du communisme et du sionisme. Ces deux camps n’en forment en réalité qu’un seul.
Trump appartient à la faction sioniste. Cela nous mènera-t-il à une nouvelle guerre?
Qu’en est-il de Donald Trump d’un point de vue global ?
Trump est un franc-maçon et probablement un crypto-Juif. Il est entouré de Juifs. L’objectif juif maçonnique (Illuminati) est la réduction de la race humaine (les goyim) au statut d’animaux domestiques au service de l’élite. Nous voyons ce modèle émerger au travers des immenses disparités de la richesse dans le monde d’aujourd’hui.
Les Illuminati font progresser ce plan grâce au contrôle mental de masse (à travers les médias et le système éducatif) et la guerre. Ils ne peuvent cependant pas parvenir à subjuguer l’humanité à eux tout seul ; ils ont besoin que les goyim se détruisent entre eux. « La guerre est d’essence révolutionnaire », a déclaré l’initié Chaïm Rakovski. (Voir la « Symphonie Rouge »)
Ainsi, ont-ils développé des équipes arborant différentes étiquettes pour promouvoir la guerre. Avec d’un côté, les Juifs communistes (« mondialistes ») attaquant les goyim en sapant leur identité nationale, religieuse (morale), raciale et familiale (théorie du genre). De l’autre, les fascistes, les nazis et les juifs sionistes (« nationalistes »), qui paraissent défendre les goyim contre cette attaque. Trump a gagné l’élection en séduisant cette dernière composante.
Si nous examinons les choses sous un angle différent, nous avons un conflit entre les juifs maçonniques philo-sémitiques (communistes) et les juifs maçonniques « antisémites » (fascistes, nazis, sionistes). Tout en prétendant défendre les Juifs, le sionisme utilise l’antisémitisme pour contraindre les juifs à servir leur agenda mégalomaniaque.
De même, ils utilisent les attentats terroristes sous faux drapeau pour rallier les goyim à leur cause. L’élite des goys a été décimée par des guerres provoquées et orchestrées par les Illuminati. Les vestiges de l’élite goy ont été cooptés par des promesses de partage du butin.
Dans son ouvrage Zionism in the Age of Dictators (1983), l’auteur Lenni Brenner affirme que les sionistes ont toujours trahi les masses juives, dont les intérêts étaient défendus par les bolcheviks et leurs héritiers, les trotskystes. Pendant les années 1930 et 1940, toutes les branches du sionisme ont collaboré avec les fascistes et les nazis. (p. 27-37)

L’ASSERVISSEMENT

Le sionisme ne repose pas seulement sur l’existence d’un état juif; mais aussi et surtout sur un ordre mondial dirigé par les Juifs. Il en est de même du communisme : ils utilisent les appels à la « justice sociale » comme une ruse. L’Ordre Mondial Juif se met en place en opposant les goyim les uns aux autres. La plupart des Juifs ne sont pas conscients de cette manœuvre. La plupart des Juifs seraient heureux de s’assimiler, mais comme la plupart des goyim, ils ont été poussés à soutenir le sionisme ou le communisme.
Arnold J. Toynbee était un propagandiste pour la faction communiste (mondialiste). Il déclara : « L’objectif est de convertir le monde païen (les Gentils) au culte de Yahvé sous l’égide d’un empire mondial centré sur Eretz Israël et gouverné par« l’Oint du Seigneur »: un futur roi humain de la lignée davidique. (Reconsiderations, 1961, page 486).
« Dans le Talmud, la culpabilité – ou le mérite – d’avoir mis Jésus à mort est attribuée aux Juifs, et non aux Romains. (P.481) En d’autres termes, le judaïsme cabaliste (maçonnique) est d’essence satanique.
Des preuves innombrables démontrent que le nazisme a été financé par les Juifs sionistes. Ainsi, Churchill a déclaré que l’ex-chancelier allemand (1930-1932) Heinrich Brüning a révélé l’identité des partisans d’Hitler dans une lettre de 1937: « Je ne souhaite pas, et même encore aujourd’hui pour des raisons compréhensibles, révéler que les deux principaux contributeurs réguliers au parti nazi étaient les directeurs généraux de deux des plus grandes banques berlinoises, tous deux de confession juive et l’un d’eux étant le chef du sionisme en Allemagne. »

PARALLÈLES AVEC L’ALLEMAGNE DES ANNÉES 30

Barack Obama est un lèche-botte à la solde de George Soros et de la faction communiste juive. Les Juifs « communistes » sont à l’avant-garde de l’opposition hystérique à Donald Trump, menaçant de déclencher une campagne de désobéissance civile et peut-être pire encore. Ainsi, nous avons une situation semblable à l’Allemagne de Weimar où les communistes et les nazis se sont battus dans les rues, et plus tard les communistes et les homosexuels ont été arrêtés en masse.
Outre le soutien sans équivoque de Trump à Israël, de nombreuses indications laissent penser qu’il est dans le camp sioniste. Son « stratège en chef » Steve Bannon est issue de Breitbart.com, une probable institution façade du Mossad qui a défini la politique anti-migrant anti-Iran, anti-libre-échange et pro Russie de Trump.
Le super Zionist Sheldon Adelson aurait promis 100 millions de dollars à Trump pour sa campagne électorale.
Viennent ensuite les aboiements des chiens. La communication de fin de campagne extrêmement efficace de Trump a présenté Janet Yellin et a impliqué que Trump « drainerait le marais » en attaquant la Fed et Goldman Sachs. Une annonce antérieure attaquant le niveau de corruption de Clinton montrait une étoile de David. La faction communiste juive a rapidement affirmé que Trump représentent les « suprématistes blancs ». (En fait, toute tentative de défendre l’Amérique traditionnelle est présentée par les médias comme de la « haine »).

Tous les partis « nationalistes » d’extrême-droite sont alignés derrière le sionisme, tandis que les factions mondialistes anti-Poutine sont dans le camp des Juifs communistes (Soros). Ces derniers ont inondé l’Europe de migrants musulmans. Maintenant, grâce aux actes terroristes sous faux drapeau des sionistes, les Européens s’identifient avec Israël.
Récemment, 70 nations soumises à l’ordre du Juif communiste ont tenu une réunion à Paris qui a mis en échec l’espoir d’une solution binationale au conflit israélo-palestinien.
Netanyahu a rejeté cela comme le dernier vestige d’une époque révolue. « Cette conférence appartient au monde d’hier. Le monde de demain sera différent – et il est très proche. »
À quoi ressemblera le « monde de demain » ? Poutine, comme Staline, est un nationaliste. Je vois Israël, la Russie, le Royaume-Uni et les États-Unis se rapprocher.
Quels seront les prochains ennemis désignés des communistes ? Ils sont encore extrêmement puissants aux États-Unis contrôlant la CIA, les médias, les entreprises et le système éducatif. Hollande, Merkel et l’UE sont dans leur camp.
Comme la plupart des gens sensés, je suis soulagé que Trump ait gagné et forme l’espoir qu’il sauve l’Amérique profonde. J’espère qu’il résistera à la pression sioniste pour envahir l’Iran.

CONCLUSION

Le communisme est un monopole du pouvoir, de l’argent et de la culture par les banquiers centraux cabalistes. Ce monopole exige la dissolution de « toutes les forces collectives, excepté la nôtre ». (Protocoles de Sion, 16.) Comme je l’ai démontré, ces forces collectives sont la race, la religion, la nation et la famille (théorie du genre.) Nous avons donc un conflit entre le communisme et le nationalisme, qui semble être soutenu par le sionisme. La question est : pouvons-nous faire confiance à nos défenseurs quand ils sont issus de la même faction maçonnique que les communistes ?
L’arnaque des Banques Centrales explique les problèmes du monde



Ce livre fournit un aperçu de la manière dont les banquiers privés depuis les temps les plus reculés, ont … créé à partir de rien une dette portant intérêt de manière à s’arroger le pouvoir suprême. Il présente également une étude à la fois ancienne et moderne, des sociétés et des civilisations qui ont fleuri au sein d’un environnement exempt du fardeau de l’usure. – Stephen Goodson
Par Henry Makow
Voilà une pensée effrayante. Et si l’humanité était l’expression la plus haute de la vie dans l’univers ? Et si Dieu avait tout misé sur ce singe crédule et lâche, l’homme ?
Et si un puissant culte satanique s’était emparé de la race humaine ? Imaginons qu’il soit parvenu à remplacer Dieu et à asservir la race humaine spirituellement, mentalement et physiquement ?
Ce culte y est parvenu au moyen d’une arnaque très simple. Il s’est introduit entre les états et les peuples en créant le moyen d’échange (la monnaie) sous forme de dette portant intérêt dont il collecte le remboursement intégral. La création monétaire est une chose dont l’État est parfaitement capable de se charger, sans occasionner la moindre dette, ni le moindre intérêt.
Cette arnaque fondamentale est l’explication de presque tout ce qui ne va pas dans le monde.
De façon à distraire la société du véritable ennemi lui dévorant le cœur, les banquiers centraux ont toujours créé toute une série d’ennemis factices et de guerres inutiles.
Par exemple, les agences de renseignement (la CIA, le MI-6 et le Mossad) sont responsables de 90% du « terrorisme ». Elles ont créé et financé l’ISIS ainsi que l’extrémisme islamique comme un épouvantail. Les mesures antiterroristes (la militarisation des forces de police, la surveillance généralisée pratiquée par la NSA, etc.) protègent le monopole du crédit et non pas les peuples. L’état policier en train d’émerger sert à s’assurer que la « dette » est honorée et les intérêts sont payés. Les peuples du monde entier représentent une hypothèque sur des trilliard de dollars de « dettes », c’est-à-dire sur l’ensemble de la masse monétaire en existence.
Afin de perpétuer l’arnaque, les banquiers partagent leur butin avec toute une caste de privilégiés. Tout d’abord, ils ont recruté beaucoup de leurs compères Juifs. Puis, des millions de Gentils à travers la Franc-maçonnerie (qui est du judaïsme kabbalistique, c’est-à-dire du satanisme). Ils tiennent sous leur coupe les grandes entreprises qu’ils contrôlent. Le système éducatif, les médias et les politiciens viennent compléter la liste des traitres.
La démocratie est une blague. L’occident a détruit la Lybie et la Syrie. Avons-nous entendu la moindre critique des médias « d’opposition » ou de la part des politiciens ? Le vol MH-17 a été abattu. Il n’en n’est plus fait mention depuis que notre marionnette l’Ukraine a été démasquée comme coupable.
Les banquiers centraux font la promotion de l’immigration de masse, du métissage, du mondialisme, du féminisme, de l’homosexualité, de la diversité et de la pornographie, tout cela afin de diviser et de dégrader la société. « Nous corrompons afin de mieux contrôler », a écrit Giuseppe Mazzini. Ainsi parviennent-il à abattre les quatre piliers de notre identité humaine : la race, la religion (Dieu), la nation et la famille (théorie du genre).
Si nous regardons ceux qui font la promotion de l’arnaque « terroriste », nous faisons face à une société fondamentalement subvertie, une société dont la classe « dirigeante » n’est en fait rien d’autre qu’une administration coloniale conspirant contre le grand-public.
La société toute entière se trouve dans le déni et souffre du syndrome de Stockholm. Nous espérons que nos maitres financiers ne feront pas trop de ravages si nous nous plions à leur tromperie. Oh oui, le 11/09, Sandy Hook, Ottawa, Charlie Hebdo, etc. etc. étaient tous de véritables actes « terroristes ». Le rôle des médias dans la perpétration de ces canulars monstrueux, est particulièrement répugnant.
Malheureusement, le fait d’apaiser les banksters ne fera que générer davantage de terrorisme et de guerre. Si le passé est une préface, nos perspectives ne sont pas si bonnes…
LA RUSSIE
La plupart des guerres servent à protéger, consolider et étendre le monopole monétaire frauduleux des banquiers.
La Révolution Bolchévique fut une ruse des banquiers Juifs kabbalistes pour détruire le dernier pays constituant une menace à leur monopole mondial sur le crédit. Créée en 1860, la Banque d’État de l’Empire Russe créait la monnaie presque sans dette et sans intérêt. Contrairement à l’image répandue par les médias occidentaux judéo-maçonniques, la Russe prérévolutionnaire était florissante.
Goodson écrit : « En 1861, le Tsar Alexandre II (1855-1881) abolit le servage qui en ce temps-là affectait 30% de la population. En 1914, très peu de terres étaient possédées par les propriétaires terriens russes… 80% des terres arables étaient entre les mains des paysans et elles leur avaient été cédées pour des sommes modiques. »
En 1913, la Russie produisait environ 40% des céréales et dépassaient de 25% les récoltes combinées de l’Argentine, du Canada et des États-Unis.
De 1890 à 1913, Goodson explique que la production industrielle a quadruplé et que le secteur industriel russe était capable de satisfaire 80% de la demande intérieure pour les produits manufacturés. De 1895 à 1914, l’augmentation annuelle du PIB fut de 10%. En 1912, la Russie bénéficiait du taux d’imposition le plus faible au monde parce qu’elle ne payait pas d’intérêt sur des dettes fictives.
« Tout au long de la période du système bancaire étatique, il n’y eut aucune inflation et aucun chômage », explique Goodson.
Il poursuit : « le 7 novembre 1917, les Rothschild, craignant que la reproduction de cet extraordinaire exemple de liberté et de prospérité ne détruise leur empire bancaire, provoquèrent et financèrent une révolution judéo-bolchévique en Russie, qui ravagea et ruina un pays merveilleux et envoya à la mort par le massacre et la famine, plus de 66 millions d’innocents, selon Alexandre Soljenitsyne.
Les dirigeants communistes comme Trotski, Lénine et Staline n’étaient rien que des hommes de paille œuvrant pour le compte des Rothschild. Le Communisme fut dépeint comme la révolution du peuple. En fait, ce fut la destruction brutale d’une civilisation chrétienne fière par un culte Juif satanique voué à l’asservissement de l’humanité.
Le fait que leurs crimes innommables ne soient jamais mentionnés en Occident est un signe que la société occidentale n’est qu’une colonie mentale et physique.
La société occidentale n’a aucune crédibilité ni la moindre légitimité morale. Qu’en est-il de la Russie de Poutine ? Elle passe certainement pour une défense de l’humanité contre le Nouvel Ordre Mondial. Assurément, tout ce que les Russes disent a bien plus de sens que tout ce qui émane de Washington, d’Ottawa ou des capitales européennes.
Mais nous devons nous interroger. Les Rothschild laisseraient-ils détruire la Russie au risque de la voir leur échapper. C’est hautement improbable.
Alors que la plupart des Russes sont probablement sincère, je crains que Poutine ne fasse parti d’une opposition contrôlée. (J’espère me tromper) Mais il faut toujours deux camps pour justifier une guerre et les dépenses en armements qui en découle. Poutine rencontre régulièrement Henry Kissinger, la Russie est toujours dotée d’une Banque Centrale contrôlée par les Rothschild. Comme les Protocoles l’avouent : « personne ne s’oppose jamais à nous sans notre consentement. »
CONCLUSION
Actuellement, l’humanité manque son rendez-vous avec le créateur, tout simplement parce que nous regardons dans la mauvaise direction.
Les Chrétiens doivent cesser d’être les dupes volontaires et les complices de leur propre destruction. La première étape consiste à rejeter la manipulation qui diabolise l’Islam et les Musulmans. Cela s’apparente à la création d’un faux ennemi. Je regrette que beaucoup de « patriotes » en soit dupes. La plupart des Musulmans préféreraient rester dans leurs pays s’ils n’étaient pas détruits par l’occident Sioniste.
Les Chrétiens, les Musulmans et les Juifs honnêtes doivent s’unir et se concentrer sur le véritable ennemi : le cartel Judéo-maçonnique des Banques Centrales et son armée de dupes, d’opportunistes, de menteurs et de laquais de tous horizons.
Selon les termes de Goodson : « Si nous voulons nous libérer et reprendre notre souveraineté face à l’asservissement imposé par les banquiers privés, nous devons démanteler… leur Banques Centrales, ou nous serons nous-mêmes détruits et condamnés à l’oubli. »
Nous devons agir comme si l’humanité était l’expression la plus haute de la vie dans l’univers. Nous avons connu des succès remarquables sur le plan matériel et technologique. Nous devons à présent reproduire ce succès dans le domaine politique, économique et culturel.

Le Pape a révélé que la Franc-maçonnerie est du Satanisme

A gauche, Léon XIII (Pape de 1878 à 1903)
Jusqu’à ce que les Francs-maçons s’emparent de la papauté, beaucoup de Papes Catholiques ont condamné le culte, le qualifiant de menace mortelle.
En 1902, le Pape Léon XIII a déclaré que le but de la franc-maçonnerie est : « d’exercer une seigneurie occulte sur la société ; (sa) seule raison d’être étant de mener une guerre contre Dieu et son Église. »
L’histoire moderne et le Nouvel Ordre Mondial sont le produit de la propagande et des subterfuges maçonniques.
Obama, les Bush, et les Clinton sont tous francs-maçons.
Le Communisme, le Socialisme, le Sionisme sont tous des branches de la Franc-maçonnerie.
S’adressant à l’Église le 20 avril 1884, le Pape Léon XIII publia une magnifique encyclique : « Humanum Genus ».
Reprenant l’analogie de Saint Augustin à propos des deux cités sur la terre qui constituent le Royaume de Dieu et le Royaume de Satan, le Pontife passe en revue les progrès de la Franc-maçonnerie et écrit :
« Il est à présent de notoriété publique que les francs-maçons ont l’intention de ruiner la Sainte Église, ainsi que de déposséder, si possible, toutes les nations Chrétiennes de tous les dons accordés par Notre Sauveur Jésus Christ. »
« Ainsi, en l’espace d’un siècle et demi, la secte des francs-maçons a accompli d’incroyables progrès. Par la ruse et l’audace, la maçonnerie a envahi tous les rangs de la hiérarchie sociale, et a commencé de s’emparer du pouvoir au sein des États modernes, ce qui est presque l’équivalent de la souveraineté. »
Léon XIII fait fréquemment référence à l’hypocrisie qui est à la base de la « Franc-maçonnerie Blanche » et mentionne ses objectifs révolutionnaires qui la transforment en « Franc-maçonnerie Rouge ».
Cette encyclique révèle de manière frappante le triple caractère de la Franc-maçonnerie :
·         Amorale
·         Antiétatique
·         Contre-église
17
(Obama et la plupart des membres des élites politiques sont des francs-maçons, appartenant à une des nombreuses branches des Illuminati)

1. Amorale

« Ses buts consistent en la complète destruction des fondations de la justice et de l’honnêteté. De cette manière, les francs-maçons se font les auxiliaires de ceux qui souhaitent que l’homme, tel un animal, n’ait pas d’autre règle de conduite que ses propres désirs – Un tel schéma ne peut que déshonorer l’humanité et la conduire ignominieusement à sa propre perdition. »
« Ceci posé, ils n’ont aucun égard pour les devoirs à rendre à Dieu, ou les pervertissent par des opinions erronées ou vagues. Car ils nient que quoi que ce soit ait été dit et transmis par Dieu ; ils ne reconnaissent aucun dogme, religion, ou vérité incompris par l’intelligence humaine, ni aucun enseignement devant être cru en raison de cette autorité. »

2. Antiétatique

Le Pape Lé
on XIII a prévu que la Franc-maçonnerie chercherait bientôt à former un Super État (c’est-à-dire un gouvernement mondial). Là où le dogme maçonnique de la séparation de l’Église et de l’État s’est imposé, les lois antireligieuses ont été promulguées, comme l’explique le frère Bethmont (un franc-maçon) :
« La violence contre l’Église ne mène nulle part, nous devons employer d’autres moyens. Nous devons organiser une forme de persécution qui doit être à la fois intelligente et légale ; nous devons cerner l’Église par un réseau de lois, de décrets et d’ordonnances qui l’entraveront sans verser une goutte de sang. »
Nous devons nous demander qui tisse ce filet serré de lois, de décret et d’ordonnances ? L’État bien sûr. Mais il s’agit d’un État maçonnique, un État irréligieux sous le pouvoir d’un Super État qui se trouve être à présent le dirigeant du monde.
C’est avec un sentiment de peur que nous devons nous rappeler de la sentence de mort prononcée contre l’humanité dans « Les Protocoles des Sages de Sion ».
« Lorsque nous avons introduit dans l’organisme de l’État le poison organique du Libéralisme, son entière structure politique a subi un changement. Les États ont été saisis d’une maladie mortelle : un empoisonnement du sang. Il ne reste plus qu’à attendre la fin de leur agonie. »
Ce Super État s’appelle la Judéo-maçonnerie.

3. La Contre-Église

(Tony Blair palpe l’articulation de Benoît XVI)
Enfin, Léon XIII conclut en révélant le caractère satanique de la Judéo-maçonnerie :
« Les faits que nous avons évoqués jettent une lumière suffisante sur la constitution interne des Francs-maçons et montrent clairement la route qu’ils suivent afin d’atteindre le but. Leurs dogmes principaux sont si complètement et manifestement opposés au bon sens et à la saine raison qu’il est difficile d’imaginer une perversion plus profonde que la leur. En réalité, n’est-ce pas le sommet de la folie et de l’impiété la plus audacieuse de nourrir la présomption de détruire la religion et l’Église créer par Dieu lui-même, et qu’il a assuré de sa protection perpétuelle ? Pour remplacer ses 18 siècles par les coutumes et les institutions des païens ? »
« Il n’en est pas moins horrible et peu aisé d’être témoin de la répudiation des dons que, dans sa miséricorde, Jésus Christ a conféré d’abord aux individus, puis aux groupes humains sous la forme de famille et de nations. Même les ennemis de la Chrétienté reconnaissent la valeur suprême de ces dons.
« Il n’y a pas à nier que dans ce plan fou et criminel, il est aisé de reconnaître l’implacable haine et la soif de revanche qui anime Satan à l’égard de Jésus Christ. Nous refusons de nous plier aux diktats de maîtres si iniques accomplisseurs de la volonté Satan et de toutes les passions maléfiques. »

L’historien qui a percé à jour les Francs-Maçons

Pendant une brève période, au cours de l’occupation Nazie de la France (1940-1944), la Franc-maçonnerie rencontra sa bête noire. Ce n’était pas un guerrier mais plutôt un intellectuel.
Bernard Faÿ, un historien diplômé d’Harvard, un membre du Collège de France et Directeur de la Bibliothèque Nationale, dirigea une commission d’enquête qui conduisit à l’expulsion des Francs-maçons.
Travaillant pour le Président de la France de Vichy, Philippe Pétain, ainsi que pour la Gestapo, Bernard Faÿ compila une liste de 170,000 francs-maçons, parmi lesquels 989 furent envoyés en camps de concentration où 549 furent fusillés. En outre, environ 3000 d’entre eux perdirent leur travail. Tous les francs-maçons furent obligés par la loi de se déclarer aux autorités.
Faÿ s’empara également des archives secrètes du Grand Orient à Paris ainsi qu’au sein des loges maçonniques à travers tout le pays. Il compila ses informations à la Bibliothèque Nationale et édita un mensuel : Les Documents Maçonniques.
Les articles principaux portaient des titres tels que La Franc-maçonnerie et la corruption des mœurs. La Franc-maçonnerie contre l’État, et Le Mensonge maçonnique.
En 1943, Faÿ produisit un film intitulé Forces Occultes qui dépeint la subversion maçonnique à l’œuvre dans le monde entier. Le film relate la vie d’un jeune député qui intègre le rang des francs-maçons pour relancer sa carrière. Il apprend ainsi comment la finance Juive Illuminati en Angleterre et aux États-Unis a utilisé la Franc-maçonnerie pour impliquer la France dans une guerre contre l’Allemagne. Le réalisateur Jean Mamy fut exécuté comme collaborateur en 1949. Le film est aujourd’hui disponible sur YouTube.

LA LIBÉRATION

Bien sûr, après que la France ait été « libérée » par les pouvoirs Maçonniques en 1944, les cartes changèrent de mains.
Faÿ fut arrêté et envoyé en camp de concentration. Lorsqu’il parut enfin pour son procès en 1946, il n’adopta pas la posture du repenti et se fendit même d’une attitude provocante.
« Ma plus grande imprudence fut de rester en France de 1940 à 1944, de rêver à sa régénération, d’y consacrer toutes mes forces, de risquer ma vie pour cela et d’y croire », déclara-t-il.
D’après Barbara Will, l’auteur de Unlikely Collaboration/Une collaboration improbable, « sans doute l’aspect le plus frappant de son procès, fut la réticence des procureurs à argumenter avec Faÿ au sujet des opinions politiques qu’il exprimait encore librement. »
Par exemple, il déclara à la cour que « pendant des années j’ai considéré la Franc-maçonnerie comme une institution dangereuse, et sur ce point depuis vingt ans je n’ai pas varié ni d’opinion ni de langage à son égard. La présence des allemands n’a eu strictement aucune influence sur mes idées. » (p. 181)
Pour mesurer à quel point la Franc-maçonnerie est vicieusement ancrée dans l’esprit des gauchistes, il faut voir comment Barbara Will, une enseignante d’anglais du Dartmouth College, persiste à décrire la vision de Faÿ comme de la « paranoïa » et de « l’agressivité ».
Faÿ a eu accès aux archives secrètes du Grand Orient. S’il a déclaré que leur but est la mise en place d’une tyrannie mondiale Luciférienne, il était tout sauf mal informé.
Après la guerre, le pouvoir franc-maçon français enquêta sur plus de 300,000 cas de collaboration. 6783 peines de mort furent rendues en France et 1600 furent exécutées. Par contraste, seul 200 à 300 Nazis furent pendu en Allemagne.
Faÿ n’attendait strictement rien de son procès. Le juge, fit-il remarquer, était un « Israélite et un franc-maçon. » Étonnamment, il ne fut pas exécuté. Le 6 décembre 1946 à l’âge de 54 ans, il fut condamné aux travaux forcés à perpétuité.
En 1951, lors d’une convalescence à l’hôpital de la prison, il s’échappa en Suisse grâce à l’aide de compagnons anti-maçons. Deux ans plus tard, il fut gracié par Charles de Gaulle. Néanmoins, il resta en Suisse où il continua à enseigner et à écrire des livres jusqu’à sa mort en 1978.

CONCLUSION

Bernard Faÿ appartenait à la France de l’Ancien Régime, la vraie France de la Monarchie, de l’Église et de l’armée. Cette France fut déracinée et détruite par la finance Juive Illuminati et leurs sbires francs-maçons qui provoquèrent la Révolution Française.
L’histoire moderne est le récit de la manière dont le pouvoir et la fortune de l’église et l’aristocratie ont été transférés à la finance Illuminati, par l’utilisation du libéralisme et des idéaux démocratiques comme prétexte.
L’Allemagne Nazie se devait de montrer qu’elle était opposée à la Franc-maçonnerie car ses ennemis étaient contrôlés par la maçonnerie. Bernard Faÿ a saisi ce bref moment pour essayer de sauver son pays bien aimé. Bien sûr, cette opportunité s’est rapidement évanouie car les Nazis étaient aussi financés et contrôlés par les Illuminati.

Les Juifs Illuminati furent derrière la Révolution Française

Derrière la Convention, derrière les clubs, derrière le Tribunal Révolutionnaire, existait, selon Vincent Lombard de Langres – auteur de Histoire des Jacobins depuis 1789 jusqu’à ce jour (1820), et Histoire des Sociétés Secrètes, cette convention secrète (la convention secrètissime) qui dirigea tout après le 31 mai, un terrible pouvoir occulte dont la Convention devint l’esclave et qui était composé des initiés supérieurs de l’Illuminisme. »
Les Juifs, les Francs-maçons et la Révolution Française, par Vladimir Moss
Les premiers préparatifs de la révolution – ceux de la monarchie constitutionnelle et de la Déclaration des Droits de l’Homme – furent dirigés par les Francs-maçons les plus idéalistes. Mais les étapes suivantes avec leur plan radicalement destructeur (de type kabbaliste et terroriste) furent contrôlées par les Jacobins-Illuminati.
Ainsi, « d’après Lombard de Langres (écrivant en 1820), la France de 1789 comptait plus de 2000 loges affiliées au Grand-Orient ; le nombre d’adeptes se montaient à plus de 100,000. Les premiers évènements de 1789 ne furent rien d’autre que la maçonnerie en action. Tous les révolutionnaires de l’Assemblée Constituante étaient des initiés du troisième degré. Nous y retrouvons le Duc d’Orléans, Valence, Syllery, Laclos, Sièyes, Pétion, Menou, Biron, Montesquieu, Fouchet, Condorcet, Lafayette, Mirabeau, Garat, Rabaud, Dubois-Crancé, Thiébaud, La Rochefoucauld, et d’autres »
« Parmi ces autres (poursuit Nesta Webster) ne figuraient pas seulement les Brissotins, qui constituaient le cœur du parti Girondin, y compris les partisans de la Terreur – Marat, Robespierre, Danton et Desmoulins.
« Ce furent ces adeptes féroces, véritables disciples des Illuminati, qui balayèrent les francs-maçons idéalistes rêvant d’égalité et de fraternité…
« Pourtant, à mesure que les Terroristes accomplissaient les plans des Illuminati, il apparaissait qu’ils n’étaient pas eux-mêmes initiés aux secrets les plus internes de la conspiration. Derrière la Convention, derrière les clubs, derrière le Tribunal Révolutionnaire, existait, selon Vincent Lombard de Langres, cette convention secrète (la convention secrétissime) qui dirigea tout après le 31 mai, un terrible pouvoir occulte dont la Convention devint l’esclave et qui était composé des initiés supérieurs de l’Illuminisme. Ce pouvoir était au-dessus de Robespierre et des comités de gouvernement… Ce fut ce pouvoir occulte qui s’appropria les trésors de la nation et les distribua aux frères et aux amis qui avaient contribué à la réalisation du Grand Œuvre. (36)
Quel était ce pouvoir occulte qui semble avoir contrôlé même les Illuminati ? Beaucoup d’historiens pensent qu’il s’agissait des Talmudistes, les rabbins dirigeant le peuple Juif. Cependant, le triomphe final des Talmudistes fut temporairement retardé par un excès de zèle révolutionnaire qu’ils avaient eux-mêmes provoqués.
« Dans les communes locales », écrit L. A. Tikhomirov, « des groupes individuels composés de Jacobins particulièrement sauvages, ayant été initiés aux arcanes élevées de la politique, s’introduisaient parfois dans les synagogues, détruisant la Torah et les livres, mais ce ne fut qu’en 1794 que la logique révolutionnaire-athée finit par forcer les dirigeants à se poser la question non pas seulement de l’annihilation du Catholicisme, mais aussi de la Juiverie. Cependant, à ce stade, les Juifs furent délivrés par le 9 Thermidor 1794. Robespierre fut déchu et exécuté. Les éléments modérés triomphaient. La question du bannissement de la Juiverie disparu, tandis que la Constitution de l’an III de la République garantissait des droits égaux aux Juifs. » (37)

NAPOLEON L’HERITIER DE LA REVOLUTION

A la fin du dix-huitième siècle, la révolution paraissait s’être égarée, consumée par la pauvreté, la corruption et les bains de sang. Elle fut sauvée par un jeune soldat, Napoléon Bonaparte, qui resta fidèle à l’esprit de la révolution Française, comme Cromwell l’avait été à celui de la révolution Anglaise.
Le franc-maçon Christopher Hodapp écrit : « Une rumeur a circulé pendant des années selon laquelle Napoléon Bonaparte était un franc-maçon, mais il n’y a aucune preuve historique. Pourtant, beaucoup de ces officiers, de nombreux membres du Grand Conseil de l’Empire, et 22 Maréchaux de France sur 30 l’étaient. Sans oublier ses quatre frères, dont trois d’entre eux furent couronnés roi par Napoléon. La femme de l’Empereur, Joséphine, fut même reçue dans une loge féminine en 1804. Que Napoléon ait été maçon ou pas, il adopta le titre de Protecteur de la Franc-maçonnerie, parmi une liste de titre qu’il porta lorsqu’il devint Empereur en 1804. » (38)
Madame de Staël l’appelait le Robespierre à cheval. Après tout, il venait de Corse, qui en 1755 s’était rebellée avec succès contre Gênes, et pour laquelle Rousseau écrivit un de ses textes les plus novateurs, Projet de Constitution pour la Corse, en 1765. Mais, tout comme Cromwell (et César), il se rendit compte que pour sauver la République, il devait en prendre le contrôle et la diriger comme un Roi.
(Y-a-t-il le moindre doute au fait qu’il ait été franc-maçon ?)
Une opportunité se présenta le 19 Brumaire (10 novembre) 1799, lorsqu’il renversa le Directoire, décrivant le parlementarisme comme du « brassage d’air », et réduisant les deux assemblées électives à sa merci. Le 13 décembre, une nouvelle constitution fut proclamée avec Bonaparte comme le premier de trois consuls, doté des pleins pouvoirs exécutifs. Et le 15 décembre, les trois consuls déclarèrent : « Citoyens, la Révolution est établie sur ses principes originels : elle est terminée… »
Paul Johnson écrit : « Le nouveau Premier Consul était bien plus puissant que Louis XIV, car il commandait aux forces armées dans un pays qui était à présent organisé comme un état militaire. Toutes les anciennes limites à la Monarchie de droit divin – l’Eglise, l’aristocratie et ses ressources, les cours de justice, les cités et leurs chartes, les universités et leurs privilèges, les guildes et leurs immunités – tout avait été balayé par la Révolution, laissant la France dans un vide que Bonaparte s’employa à combler de toute la force irrésistible de sa personnalité. » (40)
Mais encore, tout comme César et Cromwell, il ne pouvait jamais avouer être un Roi dans le sens traditionnel du terme. Son règne, selon le mot de Norman Davies, n’était « qu’une pseudo-monarchie reposant sur des institutions pseudo-démocratiques. » (41)
Cependant, écrit Adam Zamoyski, « il ne s’agissait pas de l’uber alles de la France. La société Européenne avait besoin d’une régénération. Napoléon confia dans une conversation en 1805 : « Nous avons besoin d’un pouvoir supérieur qui domine toutes les autres puissances, avec suffisamment d’autorité pour les forcer à vivre en harmonie les unes avec les autres – et la France est la mieux placée pour remplir ce rôle. »
Comme beaucoup de tyran, ses ambitions étaient utopiques. « Nous devons mettre en place un système juridique en Europe, une cour d’appel, une monnaie commune, les mêmes unités de poids et mesure, les mêmes lois… » déclara Napoléon à Joseph Fouché : « Je dois unifier tous les peuples d’Europe, et faire de Paris, la capitale du Monde. »
Et pourtant, « au fond », comme Johnson l’a fait remarquer, « Bonaparte méprisait les parisiens, le cœur ‘politique de la nation’. Par son expérience au cours des différentes phases de la Révolution, il les considérait comme essentiellement frivoles. » (55)
La vérité, c’est que ce n’était pas l’Etat ou la Nation que Bonaparte exaltait au dessus de tout – bien qu’il contribua grandement à la vénération des deux au cours de l’histoire européenne qui s’ensuivit – mais sa propre personne. Ainsi l’esprit qui régnait à l’époque de Napoléon peut être décrit de la manière la plus juste comme l’esprit de l’homme-dieu, ou l’Antéchrist, dont Bonaparte lui-même, comme le Saint Synode de Russie le déclara, était un précurseur.
Ses caractéristiques antichrétiennes sont clairement décrites par Madame de Staël : « J’éprouvais l’impression dérangeante qu’aucune émotion du cœur ne pouvait jamais l’atteindre. Il considérait les êtres humains comme des objets ou des faits, jamais comme des personnes égales à lui-même. Il n’aimait ni ne détestait jamais… La force de sa volonté résidait dans les calculs imperturbables forgés par son égoïsme. C’était un joueur d’échec dont les adversaires furent le reste de l’humanité… Aucune pitié ni distraction d’aucune sorte, ni la religion, ni aucun attachement ne pouvait le détacher de ses objectifs… Je sentais que son âme était froide comme l’acier ; il émanait de lui une ironie profonde contre laquelle rien de grand ou de bon, même sa propre destinée, rien ne pouvait ; car il méprisait la nation qu’il gouvernait, et aucun étincelle d’enthousiasme n’était mêlé à son désir d’épater l’humanité… » (56)

Nous sommes passés sous l’égide du Communisme


Quelle sont les probabilités selon lesquelles pratiquement toutes les 500 plus grandes entreprises choisiraient indépendamment de s’aligner derrière la défense des « droits des homosexuels » ?
En Union Soviétique, ils se moquaient en disant que sous le régime Capitaliste l’homme exploite l’homme, tandis qu’avec le Communisme, c’est l’inverse.
Le Capitalisme et le Communisme sont essentiellement la même chose : le capitalisme monopolistique, c’est-à-dire que les banquiers possèdent tout.
Dans le cas du Capitalisme, les banquiers possèdent les entreprises qui contrôlent le gouvernement. Avec le Communisme, les banquiers contrôlent l’État qui possède les entreprises. Dans les deux cas, les banquiers possèdent et contrôlent l’État.
Malheureusement, ces banquiers ne sont pas satisfaits de leur richesse illimitée. Ils veulent un pouvoir illimité. Les Juifs Kabbalistes et les Francs-maçons (des Satanistes), veulent tout posséder et tout contrôler, y compris votre corps, votre âme, vos biens et propriétés et même vos enfants.
Sous le régime Communiste, le gouvernement est l’outil de procuration des banquiers centraux, c’est-à-dire le syndicat Rothschild.

LA GAYSTAPO

Par exemple, les satanistes transforment ce qui est malsain et dysfonctionnel, c’est-à-dire l’homosexualité, en quelque chose de sain et d’épanouissant. Tandis que ce qui est normal et naturel comme l’hétérosexualité, passe pour de la ringardise réactionnaire. Jusqu’en 1973, l’homosexualité était reconnue pour ce qu’elle est, c’est-à-dire un désordre du comportement. La semaine dernière, nous avons assisté à une pléthore de parade de la « Gay Pride » conçues pour normaliser cette maladie. Ces évènements sont sponsorisés par le Who’s Who de toutes les plus grandes entreprises, y compris Starbucks, Ebay et Macy’s.
USA Today relate : La transformation continue des parades, de peu peuplées, défiantes et outrageusement connotées sexuellement, en célébration ouvertes aux familles, a pleinement été démontré cet été, alors que de nouvelles compagnies ont rejoint la cause qu’elles soutenaient depuis des années.
À Salt Lake City, des employés d’American Exress Co. brandissaient des lettres géantes où étaient inscrit « Love=Love », le thème de la parade. Des manifestants de la JP Morgan Chase, portaient des T-shirts disant : « just bey ou/soyez vous-mêmes ». Un semi-remorque de Budweiser était décoré de drapeaux arc en ciel, évoluant lentement au sein de la parade en klaxonnant.
Lors du 43ème Motor City Pride de Detroit, les bannières étaient dotées de logos de corporations y compris ceux de General Motors, Ford, Comerica bank, Kroger and Whole Foods Market. Les employés de Delta Airline distribuaient des étiquettes de bagage, et des cookies portant la même effigie aux passagers.
Quelles sont les probabilités que toutes ces compagnies voient soudain la lumière des « droits des homos » ? La plupart des corporations américaines sont possédées et contrôlées par les banques du cartel Rockefeller/Rothschild. Ainsi lorsque la Chase Bank des Rockefeller demande à ses employés s’ils sont des « alliés de la communauté des LGBT », vous savez à quoi vous en tenir. Un employé écrit : l’enquête n’était pas anonyme. Vous deviez entrer votre numéro d’employé. Avec la manière dont les choses évoluent et le fait que les droits des LGBT sont considérés de la même manière que le mouvement des droits civiques s’étant déroulé du milieu des années 1950 à la fin des années 1960, ne pas sélectionner cette option revient essentiellement à déclarer : « Je ne suis un allié d’aucun droit civil ; » ce qui est une manière de dire : « Je suis un fanatique sectaire » L’inquiétude de beaucoup d’entre nous est que ceux qui n’ont pas sélectionné cette option complètement déplacée, soient placés sur la liste des futurs licenciements.
Si votre travail dépend de vos convictions personnelles, alors vous êtes sous un régime communiste. Toutes les corporations des États-Unis sont possédées ou dépendent de ces banques. C’est ainsi qu’elles ont toutes le même son de cloche.
Les banquiers communistes veulent nous déshumaniser en nous ôtant notre identité sexuelle, permettant ainsi la destruction du mariage et de la famille. Cela nous rend vulnérable à leur contrôle. Ainsi nous voyons toutes la presse reprenant en chœur la promotion de l’homosexualité. (Je ne blâme pas les homosexuels. J’admire ceux qui sont très talentueux et ne sont pas ouvertement pervers ; j’ai de la compassion pour le reste d’entre eux.)
Cette attaque sur le genre sexuel s’étend au système éducatif dans son ensemble et à tous les centres de gouvernement que les banques contrôlent également. Ainsi le ministère de la santé exige que les enfants des gays et des transgenres puissent bénéficier d’un traitement spécial. Le gouvernement US fait la promotion de l’homosexualité à travers le monde entier.
En même temps, la Cour Suprême a récemment refusé l’appel de l’organisation pour le bannissement de la conversion à l’homosexualité de Californie. En d’autres termes, dans un pays libre, une personne qui est confuse sur son genre sexuel n’est pas autorisée à chercher de l’aide. Et un thérapeute viole la loi en l’aidant. Cela ne ressemble-t-il pas au Communisme ?

QUAND LES AMÉRICAINS VONT-ILS SE RÉVEILLER ?

D’après un récent sondage, seul 30% des américains ont confiance en la Présidence et en la Cour Suprême. Seuls 8% font confiance au Congrès.
Quand est-ce que les américains reconnaitront que leurs institutions ont été subverties par un culte satanique, les Illuminati, composés de Juifs Kabbalistes et de Francs-maçons ? Le Communisme, le Kabbalisme, le Judaïsme, les Illuminati et la Franc-maçonnerie appartiennent tous au même culte satanique. Le Socialisme, le Libéralisme, le Sionisme, le Féminisme, le Néo Conservatisme et certaines formes de Fascisme sont tous des manifestations de ce culte.
Pourquoi est-ce que les banquiers Illuminati ont besoin de mettre en scène des attentats sous faux drapeaux, afin de confisquer nos armes à feux et nos droits civiques ? Pourquoi ont-ils besoin de submerger le pays par des immigrés clandestins que les médias de masse appellent des « immigrants sans papiers » ? (Oui, les mass média sont les pires des traitres) Pourquoi ont-ils besoin d’espionner nos communications ? Pourquoi ont-ils besoin de militariser les forces de police ? Nous vivons de facto dans un état policier Communiste. Ils attendent juste une opportunité pour enlever le voile d’illusion qui pendouille encore un peu.
Pourquoi ont-ils dépensé des trilliard de dollars dans la guerre en Irak et ne peuvent fournir aucune raison valable ? (L’Irak n’est pas doté d’une force aérienne !) Pourquoi ont-ils favorisé le chaos en Lybie et en Syrie? Pourquoi s’ingèrent-ils dans les affaires de l’Ukraine ?
Parce que ce sont des Satanistes qui ne tolèrent aucune autre forme de pouvoir. Il n’y aura jamais de paix dans le monde jusqu’à ce qu’ils aient détruit tout ce qui est bon. Leur paix sera la Mort.

La Symphonie Rouge – Deuxième partie : La révélation finale de la Franc-Maçonnerie

Les francs-maçons «doivent mourir aux mains de la révolution qui a été menée grâce à leur coopération», selon C.G. Rakovski, un des fondateurs de l’Internationale Communiste.
«Le vrai secret de la maçonnerie est le suicide de la franc-maçonnerie en tant qu’organisation, et le suicide physique de chaque important maçon.»
Cette révélation provient d’un interrogatoire de la police stalinienne en 1938 intitulé «The Red Symphony». (Transcription de Des Griffin dans Fourth Reich of the Rich, p. 254)
«Il est clair que je sais cela non pas comme franc-maçon, mais comme un de ceux qui appartiennent à «eux» [les Illuminati] déclare Rakovski, un collègue de Léon Trotski arrêté pour complot contre Staline.

LES PROTOCOLES DE SION ET LA SYMPHONIE ROUGE

La franc-maçonnerie est la plus grande société secrète du monde avec plus de cinq millions de membres, dont trois millions aux États-Unis. Elle joue un rôle dans la conspiration totalitaire. Dans Les Protocoles des Sages de Sion, l’auteur (qui je crois est Lionel Rothschild) écrit :
«La maçonnerie des gentils sert aveuglément d’écran entre nous et nos objectifs, mais le plan d’action de notre force, même sa place exacte, reste pour tout le peuple un mystère inconnu… Qui et quoi pourrait bien se trouver en position de renverser une force invisible?» (Protocole 4)
Encore une fois, il écrit : «nous allons créer et multiplier librement les loges maçonniques… absorber en elles tous ceux qui peuvent devenir importants ou qui occupent déjà une place importante dans l’activité publique, car dans ces loges nous trouverons notre principal bureau de renseignement et les moyens d’influence… Les complots politiques les plus secrets seront connus de nous et tomberont sous nos mains… Nous connaissons le but final… alors que les goyim n’ont connaissance de rien… » (Protocole 15)
Dans son interrogatoire, Rakovski dit que des millions affluent dans la franc-maçonnerie pour obtenir un avantage. «Les dirigeants de toutes les nations alliées étaient francs-maçons, à quelques exceptions près.»
Toutefois, le véritable objectif est «de créer toutes les conditions requises pour le triomphe de la révolution Communiste, ce qui est le but évident de la franc-maçonnerie, il est clair que tout cela est fait sous des prétextes divers ; mais ils se cachent toujours derrière leur slogan bien connu [Liberté, Égalité, Fraternité]. Vous comprenez?» (254)
Les maçons devraient se rappeler la leçon de la Révolution Française. Bien qu’«ils aient joué un rôle révolutionnaire colossal ; la plupart des maçons furent éliminés… » Comme la révolution exige l’extermination de la bourgeoisie en tant que classe, [pour que toutes les richesses soient détenues par les Illuminati sous le couvert de l’État], il s’ensuit que les francs-maçons doivent être liquidés. Le vrai sens du Communisme est la tyrannie des Illuminati.
Lorsque ce secret sera révélé, Rakovski imagine «l’expression de bêtise sur le visage de certains francs-maçons quand ils se rendront compte qu’ils doivent mourir aux mains des révolutionnaires. Comment ils hurleront et voudront que l’on fasse grand cas de leurs services rendus à la révolution! C’est un spectacle à la vision duquel on peut mourir… mais de rire!» (254)
Rakovski se réfère à la Franc-maçonnerie comme une supercherie : «une maison de fous mais en liberté.» (254)
En Russie, en 1929, tous les maçons qui n’étaient pas juif furent tués avec leur famille, selon Alexey Jefimow « Quels sont les souverains de la Russie? » (77)
Comme les maçons, les autres candidats de l’utopie humaniste de leur maître (les néocons, les libéraux, les Sionistes, les activistes gays et féministes) pourraient être l’objet d’une mauvaise surprise. Ils pourraient être mis de côté une fois qu’ils ont atteint leur objectif.

QUI SONT LES «ILS»?

Lorsque l’interrogateur presse Rakovski de désigner des notables Illuminati pouvant être approchés avec une initiative, Rakovski est sûr de deux seules personnes qui sont maintenant décédés : Walter Rathenau, le ministre des affaires étrangères de Weimar, et Lionel Rothschild. Il dit que Trotski est sa source d’information.
D’autres, insiste-t-il sont de la spéculation :
«En tant qu’institution, la banque de Kuhn Loeb & Company de Wall Street : [et] les familles de Schiff, Warburg, Loeb et Kuhn, je dis familles pour souligner plusieurs noms puisqu’ils sont tous reliés… par des mariages, puis Baruch, Frankfurter, Altschul, Cohen, Benjamin, Strauss, Steinhardt, Blom, Rosenman, Lippmann, Lehman, Dreifus, Lamont, Rothschild, Lord, Mandel, Morganthau, Ezéchiel, Lasky… quel que soient les noms que j’ai énuméré, même ceux qui n’appartiennent pas à «Eux» pourraient toujours aboutir à «Eux» pour toute proposition importante.» (272)
En donnant à des banquiers le privilège de créer de l’argent, nous avons créé un vampire insatiable. Si vous pouviez fabriquer l’argent, imaginez la tentation de tout posséder!

LA RÉVOLUTION DÉGUISÉE

Rakovski se réfère à la crise de 1929 et à la Grande Dépression comme une «Révolution Américaine». Elle a été délibérément précipitée par les Illuminati à leur seul profit, pour casser «l’américain classique» et prendre le pouvoir politique.
«L’homme par qui ils ont fait usage d’un tel pouvoir était Franklin Roosevelt. Avez-vous compris? Cette année 1929 fut la première de la Révolution Américaine, en février Trotski quitte la Russie ; le krach a lieu en octobre… Le financement d’Hitler est convenu en juillet 1929. Vous pensez que tout cela était par hasard? Les quatre années du règne de Hoover ont été utilisées pour la préparation de la prise du pouvoir aux États-Unis et en U.R.S.S. : là par le biais d’une révolution financière, et ici [en Russie], avec l’aide de la guerre [Hitler et la Deuxième Guerre mondiale] et la défaite qui allait suivre. Un roman faisant preuve d’une grande imagination serait-il plus évident pour vous?» (273)
Rakovski propose que Staline coopère avec les Illuminati, (ce qu’il fit par la suite.) La première condition était qu’il arrête d’exécuter les trotskistes. Puis «plusieurs zones d’influence» seront établies en divisant «le Communisme formel du véritable.» Il y aura «des concessions mutuelles pour une aide mutuelle pour un temps pendant que le plan dure… Il apparaîtra des personnes influentes à tous les niveaux de la société, même très élevés, qui aideront le Communisme Stalinien formel… » (276)
Rakovski décrit le plan des Illuminati pour faire fusionner le Communisme et le Capitalisme. Dans chaque cas, les Illuminati contrôlent toutes les richesses et le pouvoir.

«A Moscou, il y a le Communisme : à New York le Capitalisme. Ce sont la même chose sous forme de thèse et d’antithèse. Analysez les deux. Moscou est du Communisme subjectif, mais [objectivement] du Capitalisme d’Etat. New York : un Capitalisme subjectif, mais il s’agit en fait d’un Communisme objectif [l’état étant la propriété du banquier central]. Une synthèse personnelle, la vérité : l’Internationale Financière, la Capitaliste Communiste. «Eux». (276)


La Kabbale – Comment le Sexe est devenu notre Religion

(Shlomo Freud, un agent Illuminati)
La société a subi un lavage de cerveau pour lui faire croire que les rapports sexuels sont un moyen de se reconnecter à Dieu. De cette façon, l’humanité a été initiée à un culte sexuel satanique.
Tout comme les homosexuels font usage de l’excès sexuel afin de compenser le manque de saine intimité entre un homme et une femme, les Illuminati veulent que les hétérosexuels s’y adonnent aussi pour compenser la perte du lien avec Dieu.
Le sexe, l’amour et les « relations » sont devenus l’ersatz religieux de la société moderne.
Le message implicite que le Sexe est le chemin vers Dieu se trouve au cœur de notre culture depuis au moins les années 60.
Les films dépeignent les relations sexuelles en termes mystiques, des corps parfaits s’accouplant sous les chants des anges.
L’industrie Illuminati de la musique met en avant le thème induisant que l’amour romantique et le sexe permettent de nous relier à Dieu. Prenez Kathy’s Song (1965) de Paul Simon :
“So you see I have come to doubt / All that I once held as true / I stand alone without beliefs / The only truth I know is you.”
“Ainsi vois-tu j’en suis venu à douter / De tout ce que je tenais pour vrai / Je me retrouve seul et sans croyance / Tu es la seule vérité que je connaisse.”
Ceci fut suivit de cette exégèse universitaire : l’homme est « aliéné » et seul dans l’univers. La vie n’a aucune valeur intrinsèque alors nous devons lui en trouver une. L’homme surmonte sa séparation avec Dieu à travers les relations sexuelles, qui sont de nature mystique. En d’autre termes, l’homme parvient à ne faire qu’un avec Dieu en copulant.
Nous étions loin de nous douter que la mystification du sexe est de la pure Kabbale. La Kabbale, la religion des Illuminati, est du Satanisme.

POURQUOI SATANIQUE?

Pour commencer, seul le juif kabbaliste et ses disciples sont séparés de Dieu. Ils en sont séparés en vertu de leur rébellion luciférienne reposant sur leur désir d’être Dieu. Ils ont convaincu l’humanité de rejoindre leur rébellion et de se sentir « aliénée ». Je soupçonne que la plupart des dysfonctionnements trouvent leur origine dans cette raison fondamentale qui constitue l’essence de la « modernité ». Au lieu et place de la réalité, nous vivons dans un solipsisme Juif Maçonnique (c’est-à-dire une réalité auto engendrée). Remarquez que Dieu n’en fait pas partie. Dieu est un vilain mot.
Grâce à leur contrôle des médias, les Illuminati ont convaincu l’humanité que l’union sexuelle restaurait l’unité avec le Divin. Cela est de la Kabbale.
Dans son ouvrage, « Sigmund Freud & the Jewish Mystical Tradition », (1958) le professeur de psychologie juif David Bakan, écrit :
« L’âme, d’après le Zohar (c’est-à-dire la Kabbale) a une soif inextinguible d’être unie avec sa source en Dieu. Cette union est décrite de manière caractéristique dans la métaphore sexuelle. D’une manière générale, l’union de l’homme et de la femme est considérée comme la forme d’existence idéale. Ainsi, les relations sexuelles humaines deviennent les véhicules symboliques des actes divins, et la créativité divine est interprétée elle-même comme ayant un caractère profondément érotique. » (p. 273)
D’après la Kabbale, Dieu a un côté femelle, appelé la Shekinah.
Tout comme l’homme cherche l’unité avec Dieu à travers le sexe, Dieu est supposé chercher de son côté l’union avec sa nature féminine. En d’autres termes, l’homme imite et aide Dieu en ayant des rapports sexuels.
Tout cela n’est que non-sens. Même les sources juives démontrent que la Kabbale est un canular.
Néanmoins, ce canular, est ce qui avec le Talmud, définit le Judaïsme.
(David Duchovny, star de la série Californication, au sujet d’un accro au sexe)
Voici quelques raisons pour lesquelles la Kabbale est de nature satanique.
Premièrement, elle nie notre connexion avec Dieu et la manière dont Il nous parle à travers notre esprit Divin (l’âme).
La Kabbale prêche que Dieu est sans forme et inconnaissable. Le but de la religion est de vénérer Dieu (de lui obéir). Comment pouvez-vous obéir à quelque chose qui est « sans forme » et « inconnaissable » ? Naturellement les Satanistes convaincront les ignorants que Dieu est inconnaissable.
Deuxièmement, en faisant du sexe un moyen d’atteindre Dieu, les kabbalistes mettent en place un faux Dieu. D’après les kabbalistes, la relation sexuelle est l’équivalent de l’union mystique. L’orgasme est la révélation.
En fait, l’union avec Dieu est atteinte par la grâce, l’adoration, la dévotion, le désintéressement et la discipline spirituelle, non pas en forniquant. Mais tout comme les homosexuels font usage d’excès sexuels pour compenser l’absence de saine intimité entre un homme et une femme, les hétérosexuels l’utilisent pour compenser la perte de Dieu. Évidemment, les Illuminati veulent que nous imitions les homosexuels.
Troisièmement, le « Dieu » de la Kabbale combine le bien et le mal. Quelque part, le bien émane du mal. Une fois encore, tout cela n’a aucun sens. Dieu est moral. Il est la perfection. “Soyez donc parfait comme votre Père céleste est parfait.” (Matthieu 5:48) Dieu parle à l’homme à travers ses idéaux spirituels comme la Vérité, la Beauté, la Justice et l’Amour.
Ainsi la Kabbale est typiquement Satanique : faisant passer le mal pour le bien, le mensonge pour la vérité, ce qui est malsain pour quelque chose de normal, et vice-versa.
Finalement, Bakan écrit : « l’ascétisme sexuel n’a jamais fait partie des valeurs religieuses de la tradition Juive. » Rien que cela disqualifie le Judaïsme en tant que religion. Toutes les véritables religions prônent le renoncement au désir charnel.
Loin de tout ascétisme, le Talmud et la Kabbale font l’apologie de tout ce qui est dégénéré, ouvrant la voie à la pédérastie et à l’inceste. La Kabbale prétend aussi que l’homme est bisexuel, ce qui explique la promotion Illuminati de l’homosexualité et de l’androgénie. Tout ce qui renverse l’ordre naturel et qui crache à la face de Dieu.
Les Illuminati ont utilisé Sigmund Freud, un kabbaliste, afin de convaincre le monde que la continence sexuelle conduisait à la névrose et à la maladie.
Dans un discours devant le B’nai Brith lors de son 70ème anniversaire, Freud souligna sa judéité. Il déclara qu’il avait rejoint cette loge maçonnique juive à cause de « nombreuses forces émotionnelles ténébreuses » qui rendaient « les Juifs et le Judaïsme irrésistibles ». Il avouait avoir été amené à « la prise de conscience de notre propre identité intérieure et de l’intimité émanant de la même structure psychique. » (Bakan, p.305)
La plupart des Juifs n’ont jamais entendu parler du Talmud ou de la Kabbale, peu d’entre eux les ont lu ou compris. Ils ne savent pas que le Judaïsme est un culte satanique qui se fait passer pour une religion. On pourrait dire la même chose des dupes se faisant appeler les Chrétiens Sionistes.

LES DÉESSES

Ainsi, la Kabbale est la raison pour laquelle le vagin est le Saint Graal et les jeunes femmes sont idéalisées comme des déesses.
Ce culte sexuel païen est colporté par les médias contrôlés par les Illuminati. Voici quelques gros titres récents du Huffington Post, qui se considèrent lui-même comme une source journalistique sérieuse :
28 janvier : « Oups, Amanda Seyfried a perdu sa culotte »
« La robe de Jennifer Lawrence s’est-elle déchirée au SAG Awards ? »
31 janvier : « Chloé Kardashian : Mon vagin sent la rose »
1er février : « Jennifer Lawrence décrit ses seins »
3 février : « La robe de star des filles laisse voir leurs nichons »
3 février : « Miss France fait un appel de phare » (montre ses seins)
Sommes-nous des adultes ? Apparemment non. De nos jours, “adulte” est devenu synonyme de pornographie, de violence et de développement arrêté. Après tout, nous sommes leur goyim (bétail).
L’élévation des jeunes femmes au statut de déesse est bien plus que sexuel. Hollywood les dépeint aussi comme des guerrières et des génies. Dans « Zero Dark Thirty », une Jessica Chastain pesant 60 kilos a l’insigne honneur de traquer et de tuer Oussama Ben Laden. Même les lesbiennes ont trouvé que le film était de la « propagande ». Mais les réalisateurs de films Illuminati pensent que de dépeindre le mensonge en le faisant passer pour vrai est suffisant pour qu’il le devienne. Comme l’a fait observer George Orwell, lorsque tout le monde est dysfonctionnel (malade), la déviation devint la nouvelle norme.
La concentration sur les femmes se reflète aussi à travers l’obsession pour les « relations », encourageant ainsi un peu plus la vénération à leur égard et la dépendance envers elles. Les « relations » sont une préoccupation féminine. Rien de tout cela ne signifie que les Illuminati se soucient des femmes. Ils en font la promotion afin de féminiser la société pour mieux la déstabiliser, et parce qu’ils peuvent les contrôler plus facilement que les hommes.

CONCLUSION

Les êtres humains sont des animaux étranges. S’ils sont hypnotisés pour leur faire croire que les relations sexuelles sont mystiques, ils vont vouloir en faire l’expérience. Mais finalement, ils réaliseront qu’il ne s’agissait de rien d’autre que de l’infatuation et de l’effet de mode. Le sexe, selon les propres termes d’Andy Warhol, pourtant un autre pion Illuminati, est : le « plus gros néant au monde ».
Néanmoins, la société a été complètement sexualisée. Trente pour cent de tout le trafic internet est de la pornographie. Malgré 50 ans de féminisme, ou à cause de lui, les femmes définissent leur valeur en termes de sex-appeal, tout comme les homosexuels.
La société est saturée de sexe dégradant toutes les relations humaines, y compris avec les enfants, les réduisant au dénominateur commun le plus bas.
La culture populaire est de plus en plus imprégnée par la mort, la destruction, la pornographie et l’occulte. Nous voyons rarement une vision positive et réjouissante. A cause de la haine juive kabbalistique (maçonnique) multiséculaire pour les autres Juifs, Dieu et l’humanité, la dépravation et les divagations occultes passeront toujours pour de la culture. Le « progrès » et le « changement social » feront toujours la promotion de la désintégration sociale.

Compte à rebours avant la Troisième Guerre mondiale

15/08/2004
Dans un excellent article, Joe Vialls révèle que l’Iran et l’Irak de Saddam ont conclu une alliance militaire secrète et ont commencé des préparatifs communs après la fin de la première Guerre du Golfe en 1991.
L’Iran possèderait déjà une capacité nucléaire et a récemment menacé de « rayer Israël de la carte » si Israël attaquait ses installations nucléaires. Vialls déclare que le dignitaire religieux Al Sadr est lié aux iraniens.
« Comme nous le verrons, si Moqtada al-Sadr est tué ou mutilé, nous nous trouverons alors dans un nouveau jeux extrêmement dangereux, » déclare Vialls.
Comme vous le savez, une grande part de la flotte américaine est en patrouille et probablement près de l’Iran. Beaucoup d’observateurs pensent qu’une attaque des Etats-Unis sur l’Iran est déjà planifiée. Iran bénéficie d’une alliance militaire avec la Russie.
Ces évènements doivent être analysés dans la perspective d’une lettre écrite par Albert Pike, le Grand Commandeur de la Franc-maçonnerie américaine en 1871 et publié en 1925. La lettre prédisait trois guerres mondiales conçues pour imposer l’hégémonie mondiale des Illuminati.
Chaque guerre a planté la graine de la suivante. Par exemple, la Deuxième Guerre mondiale fut orchestrée pour amener la destruction de l’Allemagne, l’expansion de la Russie communiste et l’établissement de l’État d’Israël. Elle s’est déroulée exactement comme Pike l’avait prévu et a ouvert la voie à la prochaine grande guerre.
« La Troisième Guerre Mondiale doit être fomentée en tirant avantage des différences causées par « l’agentur » des « Illuminati » entre le Sionisme politique et les dirigeants du monde Islamique, » écrivit Pike.
Le terme « agentur » signifie « agents ». Le même vocable est utilisé dans un autre document Illuminati : « Les Protocoles des Sages de Sion » qui date de la même époque.
L’élément clef réside dans le fait que toutes ces guerres furent déclenchées de manière artificielle. Elles sont causées par l’agentur des Illuminati présente des deux côtés. La prime allégeance de ces agents va aux Illuminati, non à leurs propre pays.
Leur but est de détruire leurs pays respectifs et de profiter du carnage.
Pike poursuit : « La Troisième Guerre mondiale doit se dérouler de manière à ce que l’Islam (le monde arabo-musulman) et le Sionisme politique (l’État d’Israël) se détruisent mutuellement. »
Le reste du monde se verra entraîné : « Tandis que les autres nations, une fois de plus divisées sur cette question seront forcées de se battre jusqu’à un complet stade d’épuisement physique, moral, économique et spirituel… »
A ce moment elles seront contraintes d’accepter le Gouvernement Mondial Luciférien.
L’Iran est soupçonné de posséder des missiles qui atteindraient l’Angleterre. Je soupçonne la Chine d’être également manipulé par les Illuminati pour attaquer et détruire les Etats-Unis.
La lettre intégrale de Pike et d’autres informations importantes sont disponibles sur l’excellent site www.threeworldwars.com géré par Michael Haupt de Cambridge au Royaume-Uni. Les lecteurs objectant que les termes Nazisme et Sionisme étaient encore inconnus en 1871 devraient se rappeler que les Illuminati ont inventé ces deux mouvements.
Les Illuminati sont composés d’un réseau étroit de dynasties représentant l’aristocratie anglo-américaine et européenne et la finance juive liées par les mariages, la croyance en l’occulte et la haine de la chrétienté. La Franc-maçonnerie est leur instrument. Ils se moquent bien du sort de leur frères non-Illuminati, qu’ils soient juifs ou pas. Ils en massacreront des milliards en créant leur monde néo féodal dominé par les super riches, leurs serviteurs, leurs soldats et leurs esclaves.
PRENDRE PARTI
La guerre en Irak et possiblement une conflagration de plus grande ampleur, est un piège conçu par les Illuminati pour détruire à la fois le monde musulman et Israël, et probablement les Etats-Unis. Ainsi, le véritable ennemi n’est pas Israël, l’Amérique ou l’Islam qui sont tous manipulés. Les vrais ennemis sont les Illuminati et leurs agents, occupés à détruire l’humanité pour la réduire en esclavage.
Par exemple, la Deuxième Guerre mondiale fut orchestrée. Roosevelt, Staline, Churchill et Hitler étaient tous des Illuminati. Ils étaient en fait tous du même côté. L’humanité ignorante s’étant massacrée sans raison, se trouvait, elle, de l’autre côté.
Comme la lettre de Pike l’indique, les Nazis ont été conçus pour perdre afin que les Communistes prennent le contrôle de l’Europe de l’Est. Cela explique pourquoi les Nazis se sont illustrés par tant de bévues stupides sur le front de l’Est et se sont délibérément aliénés les anti-communistes russes. Cela explique pourquoi ils n’ont pas envahi une Angleterre prostrée ni fait des champs pétrolifères de Russie et du Moyen-Orient leur priorité.
De manière similaire aujourd’hui, George Bush, John Kerry, Tony Blair, Ariel Sharon et Gerhard Schroeder sont tous francs-maçons. Bush et Kerry appartiennent à la même fraternité des Skull and Bones ! Je soupçonne que Vladimir Poutine et certains dirigeants iraniens d’importance soient également liés aux Illuminati. Ils peuvent ne pas être conscients du plan global, mais s’ils s’en écartent ils seront assassinés tout comme le PM israélien Yitzhak Rabin qui était aussi un franc-maçon.
Saddam Hussein est également connu pour être un franc-maçon de haut rang ayant des intérêts financiers avec George Bush et la CIA. Cela expliquerait pourquoi George Bush père ne l’a pas déposé en 1991 ; et pourquoi certains rapports suggèrent qu’il fut secrètement transporté hors du pays au cours des premiers jours de la guerre de 2003.
La guerre en Irak actuelle fut planifiée des années en avance pour discréditer les Etats-Unis, à la manière de la guerre du Vietnam ; tout en préparant Israël pour une confrontation avec un Iran nucléaire, soutenu par la Russie et possiblement la Chine.
Oussama Ben Laden était probablement un Illuminati aussi. La République Islamique d’Iran fut mise en place par les Illuminati. Voir le rapport de de Goodgame : Les mondialistes et les islamistes.
Ainsi, pendant que la majorité des gens des deux camps croient en leur cause, se battent et meurent pour elle, l’histoire prouve que les guerres sont toujours des canulars visant à massacrer des « innocents » pour consolider le pouvoir des Illuminati à travers un gouvernement mondial.
«A l’issue de ces temps troublés, notre objectif : un nouvel ordre mondial peut émerger», a déclaré George H. W. Bush devant les Nations Unies le 11 septembre 1990. «Aujourd’hui, ce nouveau monde lutte pour apparaître, un monde bien différent de celui que nous avons connu.»
«Si les gens devait jamais savoir ce que nous avons fait», déclara le même Bush à la journaliste Sarah Mc Clendon en 1992, «ils nous chasseraient dans la rue et nous lyncheraient.»
Nous ne pouvons pas comprendre le monde jusqu’à ce que nous réalisions que la plupart des dirigeants sont des traîtres et que l’humanité est victime d’une conspiration diabolique à une échelle sans précédent. Il est temps que nous arrêtions de nous battre entre nous et que nous fassions enfin face au véritable ennemi.

Le Nouvel Ordre Mondial sera « Communiste »

Le Communisme est un monopole sur toute chose, y compris la pensée, contrôlée par « l’Etat ». « L’Etat » est une façade pour les banquiers centraux juifs Illuminati qui possèdent sa dette. Tout ce qui augmente le pouvoir de « l’Etat » est en réalité du Communisme. Le gouvernement mondial étendra cette logique à une échelle supérieure.
« La guerre n’a-t-elle pas déjà en elle-même une fonction révolutionnaire ? La guerre ? La Commune (1870). Depuis cette époque chaque guerre ne fut qu’un pas de géant vers le Communisme.»
La plupart des gens pensent que le Communisme est une idéologie dédiée à la défense des travailleurs et des pauvres gens. Tout cela n’est qu’une ruse incroyablement réussie ayant permis de manipuler des millions de dupes.
Derrière cet artifice, le « Communisme » sert en réalité à concentrer toute la richesse et le pouvoir entre les mains du cartel des banques centrales (les Rothschild et leurs alliés) sous l’égide du pouvoir de l’Etat.
Le cartel des banques centrales représente le monopole ultime. Il détient le monopole du crédit du gouvernement. Son objectif est de transformer cette prérogative en monopole absolu dans tous les domaines : politique, culturel, économique et spirituel. Un gouvernement mondial = monopole de Rothschild = Communisme.
Une idéologie qui concentre toute la richesse et le pouvoir entre les mains de « l’Etat » n’est que du Communisme sous une autre forme. Ces idéologies : socialisme, libéralisme, fascisme, néo conservatisme, sionisme et féminisme, sont des façades pour l’instauration du « Communisme », et sont organisées et fondées par le cartel des banques centrales. Les évènements actuels sont conçus pour augmenter le pouvoir du gouvernement.

LA SYMPHONIE ROUGE

Après Les Protocoles des Sages de Sion, la « Symphonie Rouge » constitue la révélation la plus profonde du véritable état dans lequel se trouve notre monde.
« La Symphonie Rouge » est l’interrogatoire de Christian Rakovski, un initié soviétique (vu ici avec son camarade juif et agent de Rothschild Léon Trotski) par la police secrète staliniste (NKVD) en 1938. Le texte est en ligne et se trouve également dans l’ouvrage de Des Griffin, Fourth Reich of the Rich.
J’ai présenté ce document explosif d’une cinquantaine de pages à mes lecteurs en 2003. Il lève le voile de l’histoire moderne et explique le sens véritable de la Révolution, du Communisme, de la Franc-maçonnerie et de la Guerre. Il n’était pas censé être rendu public. Le traducteur, le docteur J. Landowski en fit une copie secrète.
La condition humaine est mise en danger par des intérêts privés qui ont  partout usurpés la fonction de création monétaire.
L’histoire moderne reflète le processus graduel par lequel ils ont transféré toutes les richesses et le pouvoir à eux-mêmes, détruisant au passage la Civilisation Occidentale et créant un état policier mondial. En 1938, Rakovski avoua que le monde entier est contrôlé par les banquiers juifs Sabbatéens (Francs-maçons Illuminati) et leurs alliés.
Dans son autobiographie, My Life, Léon Trotski écrit : « Christian G. Rakovski… joua un rôle important dans les travaux internes au sein de quatre partis socialistes : bulgare, russe, français et roumain – pour devenir par la suite un des dirigeants de la fédération Soviétique, un membre fondateur de l’Internationale Communiste, le président des Commissaires du peuple du Soviet ukrainien, et le représentant diplomatique du Soviet en Angleterre et en France… »
Rakovski, dont le nom véritable était Chaim Rakover, fut condamné à mort lors de la purge de Staline envers la faction Trotskiste du parti. Il tenta de sauver sa tête en transmettant un message à Staline de la part des Illuminati.
Au cours de l’interrogatoire, Rakovski confia à son interlocuteur que les banquiers avaient créé l’état Communiste comme une « machine de pouvoir total » sans précédent dans l’histoire. Dans le passé, en raison de multiples facteurs, « il y avait toujours une place laissée à la liberté individuelle. Comprenez-vous que ceux qui règnent déjà en partie sur les nations et les gouvernements du monde ont des prétentions à une domination absolue ? Comprenez que c’est la seule chose qu’ils n’ont pas encore atteinte. » (Souligné par nous)
Une force pernicieuse paralyse notre vie nationale. Rakovski l’identifie clairement : « Imaginez si vous le pouvez, un petit nombre d’individus jouissant d’un pouvoir illimité par la possession de la richesse réelle, et vous verrez qu’ils sont les dictateurs absolus du marché et de l’économie… Si vous avez suffisamment d’imagination, alors… vous parviendrez à voir leur influence morale, sociale profondément anarchique, c’est-à-dire révolutionnaire… Comprenez-vous à présent ? »
« … ils ont créé le crédit avec la vision de rendre son volume infini. Et lui donnant la vitesse du son… il s’agit d’une abstraction, une vue de l’esprit, un chiffre, un nombre, le crédit, la confiance… » (pp. 245-246)
Bien entendu ils ont besoin de protéger leur monopole du crédit en créant un « gouvernement mondial ». Cela afin d’empêcher tout pays d’émettre son propre crédit (argent) ou de répudier leur dette.

LE MARXISME

Le Mouvement Révolutionnaire, qui définit l’histoire moderne, fut un moyen d’institutionnaliser le pouvoir bancaire en détruisant l’ordre ancien. Le Marxisme, « avant d’être un système philosophique, économique et politique, est une conspiration pour servir la révolution. »
Rakovski se moque du « Marxisme élémentaire… celui de la démagogie populaire » qui est utilisé pour duper les intellectuels et les masses. (238) Marx fut engagé par Rothschild pour duper les masses. Rakovski déclare que Marx « rit dans sa barbe à la face de l’humanité entière. » (Griffin, 240) Bien sûr, Marx se garda bien de ne jamais mentionner les Rothschild.
Quant à la Franc-maçonnerie : « Chaque organisation maçonnique s’emploie à créer toutes les conditions prérequises afin d’amener le triomphe de la révolution Communiste ; ceci est le but évident de la Franc-maçonnerie », déclare Rakovski, lui-même franc-maçon de haut rang.
Le but de la Révolution n’est rien de moins que de redéfinir la réalité suivant les intérêts des banquiers. Cela implique la promotion de la vérité subjective aux dépend de la vérité objective. Si Lénine « pense que quelque chose est réel » alors cela devient réel. « Pour lui chaque réalité, chaque vérité étaient relative face à la seule réalité absolue : la Révolution. »
Cela est du Kabbalisme : les juifs Kabbalistes créent la réalité parce qu’ils pensent qu’ils sont le produit de la volonté de Dieu. (En d’autres termes, l’humanité est sous l’emprise d’un mensonge gigantesque)
En d’autres termes, le blanc est noir et le haut devient le bas. Il en était ainsi en Union Soviétique et maintenant la vérité et la justice sont remplacées par des diktats politiques. Le « politiquement correct » est un terme bolchévique passé dans le langage courant. Ainsi l’homosexualité que les psychiatres ont toujours considéré comme étant un trouble du comportement, est devenue un « choix de vie » à partir de 1973 sous l’injonction de diktats politiques. Aujourd’hui les écoles publiques encouragent les jeunes garçon hétérosexuels à s’adonner à « l’expérimentation de leur sexualité ». Cela est malsain et antinaturel mais c’est là le but véritable du satanisme et de la révolution : renverser l’ordre naturel salutaire.
Rakovski s’émerveille du fait que les « bancs graisseux sur lesquels s’asseyaient les usuriers pour échanger leur argent, ont à présent été converti en temples qui se dressent magnifiquement à chaque coin de nos grandes villes contemporaines, avec leurs colonnades païennes, et les foules y affluent en masse… pour y déposer assidument toutes leurs possessions aux pieds du dieu de l’argent… »
Il explique que l’étoile soviétique à cinq branche représente les cinq frères Rothschild et leurs banques respective, qui possèdent une accumulation colossale de richesses, les plus grandes jamais connues. »
N’est-il pas étrange que Marx n’ait jamais mentionné cela ? demande Rakovski. N’est-il pas étrange qu’au cours des révolutions, la foule n’attaque jamais les banquiers, leurs domaines ou leurs banques ?

LA GUERRE

La guerre est le moyen par lequel les banquiers centraux font avancer leur feuille de route. Rakovski explique que Trotski était derrière le meurtre de l’Archiduc Ferdinand (qui déclencha la Première Guerre Mondiale). Il rappelle la phrase prononcée par la mère des cinq frères Rothschild : « Si mes fils le veulent bien, il n’y aura pas de guerre. » Cela signifie qu’ils étaient les arbitres, les maitres de la guerre et de la paix, et non les Empereurs. Etes-vous capables de visualiser un fait d’une telle importance cosmique ? La guerre n’a-t-elle pas déjà une fonction révolutionnaire ? La guerre ? La Commune. Depuis cette époque, chaque guerre ne fut qu’un pas de géant vers l’établissement du Communisme. »
Après le meurtre du membre Illuminati ministre des affaire étrangères de Weimar, Walter Rathenau en 1922, les Illuminati n’accordèrent les positions politiques et financières qu’à des intermédiaires, déclare Rakovski. « Evidemment à des personnes qui sont dignes de confiance et loyales, ce qui peut être garantie de milles manières : ainsi nous pouvons affirmer que ces banquiers et ces politiciens (aux yeux du public) ne sont que des hommes de paille… même s’ils paraissent occuper des places élevées et sont fait pour apparaitre comme étant les auteurs des plans qui sont mis en place. » Pensez à Barack Obama.
En 1938, Rakovski mit en évidence trois raisons principales pour la Deuxième Guerre mondiale à venir. La première est qu’Hitler avait commencé d’imprimer son propre argent. « Cela est très sérieux. Bien plus que tous les facteurs externes et cruels du National-Socialisme. »
Deuxièmement, le « nationalisme pleinement développé de l’Europe Occidentale constitue un obstacle au Marxisme… la nécessité de la destruction du nationalisme vaut à elle-seule une guerre en Europe. »
Finalement, le Communisme ne peut triompher sans d’abord supprimer la « Chrétienté encore vivante ». Il se réfère à la « révolution permanente » comme remontant à la naissance du Christ, et il qualifie la réforme de « première victoire partielle » parce qu’elle parvint à diviser la Chrétienté. Cela suggère que la « conspiration » contient aussi un facteur religieux.
« En réalité, la Chrétienté est notre seul réel ennemi car tous les phénomènes politiques des états bourgeois en découle. La Chrétienté contrôlant les individus est capable d’annuler la progression révolutionnaire de l’état athée Soviétique. »
A présent, les banquiers centraux promeuvent la troisième guerre mondiale sous la forme du « Choc des Civilisations ». Remplacez la Chrétienté par l’Islam et vous comprendrez de quoi il s’agit.

CONCLUSION

Le Nouvel Ordre Mondial crée une fausse réalité qui représente notre esclavage mental. Une légion d’experts pontifiant, de professeurs et de politichiens se charge d’appliquer ses préceptes. Ils constituent l’agentur (les « agents ») auxquels se réfèrent béatement Les Protocoles des Sages de Sion.
La société est complètement subvertie. Le gouvernement, le système éducatif, le divertissement et les nouvelles émanant des médias sont tous entre les mains du cartel des banques centrales. Le secteur privé chante les mêmes refrains sur des sujets comme la « diversité ». La même chose s’applique aux groupes de réflexion, aux fondations, aux ONG, aux syndicats et aux organes de charité. Les agences de renseignement sont au service des banquiers centraux.
Résultat, la société est sans défense pour faire face à son véritable problème : la concentration du pouvoir entre les mains des banquiers kabbalistes. Nous sommes assaillis par l’accusation fallacieuse d’antisémitisme alors que la plupart des juifs demeurent ignorant du plan global. Il ne manque pas de laquais, souvent d’ailleurs francs-maçons et juifs, volontaires pour partager le butin frauduleux des banquiers. Cela est devenu le critère pour avoir du « succès » de nos jours.
L’humanité est vouée à la perdition tant que ces banquiers contrôleront la société. Quel est le remède ? Nationalisons les banques centrales, répudions les dettes créées à partir de rien, brisons les cartels, tout spécialement Hollywood et les médias, et instituons un strict financement public des campagnes politiques. De surcroît  nous avons besoin d’un renouveau spirituel, un retour à la véritable religion, ou à tout le moins à l’affirmation de Dieu et d’un ordre moral.
Mais tant que les gens percevront leurs intérêts en termes de statu quo, nos problèmes resteront systémiques et ne se résoudront pas.
Nelson Rockefeller commandita cette fresque murale auprès du peintre communiste mexicain Diego Rivera dans les années 30. Rockefeller lui-même est représenté épaule contre épaule avec Léon Trotski, entouré par d’autres Communistes célèbres, y compris Karl Marx. Cette fresque était à l’origine exposée dans le bâtiment RCA (à présent GE) du Rockefeller Center à New York. Rockefeller la fit discrètement enlever pendant la période répressive de la Commission des activités anti-américaine. Aujourd’hui elle est exposée de façon permanente occupant un mur entier du deuxième étage du Palacio Bellas Artes dans un coin de l’Alameda Central du Centro Historico de Mexico City.

L’humanité subie une attaque occulte

Comme vous le savez, l’élite financière attache une grande importance au fait de nous fournir un ennemi extérieur : les Huns, les Nazis, les Communistes, les terroristes Musulmans, etc. Elle crée aussi des ennemis internes en nous divisant par la race, le sexe et la classe sociale. Ensuite, elle imagine des ennemis naturels économiques et sociaux comme la guerre contre la pauvreté, la drogue et le réchauffement climatique.
Ainsi, elle détourne l’attention d’elle-même, le véritable ennemi, les Illuminati organisés en franc-maçonnerie, une secte satanique internationale qui contrôle notre vie politique, culturelle et économique avec une acuité magique.
Leurs symboles victorieux dissimulés sont partout : sur le grand sceau des États-Unis et les logos d’innombrables sociétés, celui de l’ONU et même de la ville où j’habite, Winnipeg. Recherchez les points dans les cercles, les pyramides sans pierre de faite, les yeux d’Horus et les esquisses de levers de soleil.
Tous les politiciens qui ont une chance sont des francs-maçons, y compris Bush, Obama, Clinton et McCain. Ils ne représentent pas une opposition sérieuse. Bush a doublé la dette nationale et a réduit de moitié la valeur du dollar, mais l’avez-vous entendu critiqué pour cela? Sous son règne nous avons connu le 11 septembre, la guerre en Irak, l’ouragan Katrina (les digues détruites) et l’effondrement du secteur de l’immobilier. Personne n’a été tenu pour responsable.
Sur le plan international, Obama et Ahmadinejad, Sarkozy, Merkel et Poutine, Bush et McCain sont tous les membres de ce club, malgré leurs prétendus différends. Ils travaillent pour le cartel bancaire international, aidés par une petite armée de dupes et d’opportunistes. Rien de tout cela ne serait possible s’ils ne possédaient pas aussi les médias de masse.
Notre vie politique est essentiellement du théâtre. L’auteur des « Protocoles des Sages de Sion » glousse : « Qui se doutera jamais que tous ces gens étaient manipulés par nos soins selon un plan politique que personne n’a même seulement deviné au cours de plusieurs siècles? » (Protocole 13)
Dès 1823, Hoene Wronski a écrit : « Les sociétés secrètes sont divisées en groupes distincts et apparemment opposés, professant… les opinions les plus contraires aux idées du jour, de manière à diriger, et à répartir avec confiance, tous les partis politiques, les officines religieuses, économiques, et littéraires. Ils sont, afin de recevoir une direction commune, à nouveau réunis par un centre inconnu… un Suprême Comité inconnu qui gouverne le monde. » (« Les porteurs de lumière des ténèbres », p.2)
Le gouvernement mondial, « le Nouvel Ordre Mondial » est le but de la Franc-maçonnerie. L’ordre est créé à partir du chaos. Il sera réalisé par un « processus dialectique » de guerres bidons causées par des opérations sous faux drapeau, le lavage de cerveau (« formation sensible ») la propagande, la calomnie et la coercition.
Selon le livre de Jüri Lina « Architects of Deception », la franc-maçonnerie est un judaïsme pour gentils (non-juifs). Elle est basée sur la Kabbale et est « l’organe exécutif politique de l’élite juive financière. » (Voir « La Franc-maçonnerie : le vœu mortel de l’humanité » sur mon site internet.)
Les juifs maçonniques la dirigent. Apparemment, les juifs appartiennent à toutes les loges, mais les non-juifs ne peuvent appartenir à celle des Juifs comme le B’nai Brith. Celles-ci comprennent le pouvoir exécutif.
Nous assistons à l’aboutissement d’une croisade millénaire menée par certains juifs pharisiens et certains de leurs alliés pour renverser la civilisation chrétienne et établir une tyrannie primitive décrite en détail dans « Les Protocoles des Sages de Sion. »
L’EXTENSION DU MONOPOLE FINANCIER
Jüri Lina cite le professeur Valeri Yemelianov qui déclara à un Congrès du Parti communiste soviétique en 1979 : « la pyramide franc-maçonne juive contrôle 80% de l’économie des pays capitalistes et 90 à 95 pour cent des médias d’information. » (163)
En 1938, un initié Christian Rakovski (Chaim Rakover) a décrit la situation comme suit :
« A Moscou, il y a le communisme : à New York le capitalisme. Ils sont semblables à la thèse et l’antithèse. Analysez les deux. Moscou est le Communisme subjectif mais [objectivement] un capitalisme d’état. New York est un Capitalisme subjectif, mais un Communisme objectif. Une synthèse personnelle, la vérité : la Finance Internationale, le Capitalisme Communiste : « eux ». « Eux » fait référence aux « Illuminati » le plus haut degré de la Franc-maçonnerie.
Le 19 novembre 1937 le membre influent de la Fabian Society Nicholas Murray Butler, s’adressa à l’assistance d’un banquet à Londres avec les mots suivants : « le Communisme est l’instrument avec lequel le monde financier peut renverser les gouvernements nationaux et ériger ensuite un gouvernement mondial avec une police mondiale et tout l’argent du monde. »
Rakovski dit que le but réel de la Franc-maçonnerie est de propager le Communisme. Le Communisme (c’est à dire le Nouvel Ordre Mondial) implique la destruction des quatre piliers de notre identité humaine : la race, la religion, la nation et la famille. Tel est le sens réel de la  » diversité », du « multiculturalisme », du « féminisme », de la pornographie, de la « libération sexuelle » et des « droits des homosexuels. » (Voir « Rothschild dirige la Symphonie Rouge » sur mon site internet ou dans « Canular Cruel. »)
Le sort maçonnique païen est jeté avec une constance et une conformité étonnante à travers les médias de masse et le système éducatif. Par exemple, récemment, vous ne pouvez pas échapper à des images de femmes puissantes dans des rôles masculins et les exhortations faites aux femmes des sociétés traditionnelles à rechercher l’indépendance.
En 1909, Paul Copin Albancelli écrivait : « Les francs-maçons répètent ce qu’ils ont entendu prôner par les prédicateurs du pouvoir occulte : le journaliste, l’éditeur, le pornographe, le professeur… L’état d’esprit créé et véhiculé par les loges… est le moyen profane rencontré partout et l’esprit en est modifié. Et comme les francs-maçons s’acquittent de ce devoir en tant que propagandistes sans se révéler comme francs-maçons, l’activité qu’ils exercent n’est pas reconnue comme maçonnique. » (« La conspiration juive contre le monde chrétien », pp 173-174)
LE DISCERNEMENT
La Franc-maçonnerie montre un faux visage au monde. Lina écrit que la franc-maçonnerie « est étroitement associée au Socialisme et au Communisme, ainsi qu’avec le crime organisé. La tâche principale de la franc-maçonnerie est de lutter contre la connaissance du monde réel et d’ignorer les faits de l’histoire vraie. » (281)
La Franc-maçonnerie exotérique est pour les gogos. Il s’agit de la charité et « rendre les hommes meilleurs », etc. L’objectif de la Franc-maçonnerie réelle, l’ésotérique (ou occulte) connue seulement des adeptes, est de conquérir le monde pour Lucifer.
Ainsi, nous devons discerner le formel de l’informel et le subjectif de l’objectif.
Formellement, nous vivons dans une société libre. Officieusement nos « dirigeants »  sont des dupes ou des traîtres dévoués à la mise en place de notre esclavage ultime.
Formellement, nous avons une presse libre et un système éducatif. Officieusement, seules les vues qui correspondent au programme occulte (idées maçonniques, et « l’illumination ») obtiennent une audience.
Formellement, l’art et le divertissement sont des modes d’expression libres. Officieusement, à quelques exceptions près, seuls les divertissements qui font  la promotion du programme occulte sont soutenus et encouragés. D’innombrables films relèvent de la catégorie d’anticipation enseignant aux gens à s’attendre à des scénarios catastrophes horribles et sataniques.
Formellement, des terroristes musulmans ont lancé des avions sur les symboles de la liberté et de la prospérité américaine, le 11 septembre, provoquant leur effondrement et tuant plus de 3000 personnes. Officieusement les instruments de l’élite financière franc-maçonne : les agences de renseignement et les sociétés secrètes, ont fait exploser les bâtiments pour justifier la suppression des droits civiques et le déclenchement de guerres aux objectifs cachées et un gâchis de 5 trilliards de dollars.
Formellement, les élections expriment la volonté des peuples et le désir de changement. Officieusement, les élections sont nécessaires pour maintenir l’illusion de la liberté et sécuriser les impôts et les organismes nécessaires à des guerres sans fin.
Formellement, les dirigeants croient en notre pays. Officieusement, ils font tout pour l’affaiblir de sorte que la population accepte un gouvernement mondial.
Formellement, ils sont chrétiens. Barack Obama est un chrétien. Officieusement, le luciferianisme (la franc-maçonnerie, le judaïsme kabbaliste, la laïcité) est la religion de l’Occident post-Lumières. George Bush et Barack Obama sont des satanistes qui utilisent fièrement le symbole du bouc à cornes. En professant le Christianisme, ils le discréditent.
CONCLUSION
En ce moment, je dirai que l’ouvrage le plus révélateur de notre situation est celui de Jüri Lina : « Architects of Deception ». J’en ai déjà fait mention une fois, mais je vous le recommande de nouveau. Voici un autre exemple des révélations qu’il contient : « La plupart des généraux de George Washington et des signataires de la Déclaration d’Indépendance étaient francs-maçons. Les valeurs de la Déclaration sont valables mais elles tombent sous la catégorie du « formel ».
Officieusement, Lina dit : « Les francs-maçons ont créé les États-Unis d’Amérique comme une base efficace pour leurs activités mondiales et pour atteindre leur objectif ultime : La suprématie mondiale. »
Nos vies sont construites sur une fraude monstrueuse. Nos dirigeants politiques et culturels sont choisis pour leur volonté de nous trahir pour la gloire et la fortune. L’humanité évolue dans une zone floue entre la réalité et un sort occulte. Notre seul espoir est que le « formel »  finisse par l’emporter sur « l’informel », et que les dupes se réveillent avant qu’il ne soit trop tard.

Un apprêt Illuminati

La politique a banni la religion du discours public, mais la religion offre toujours la meilleure description de la réalité politique.
L’essence de la lutte politique est en réalité spirituelle, une bataille cosmique entre Dieu (le bien) et Satan (le mal) pour l’âme de l’homme.
La lutte se déroule entre une élite financière internationale dédiée à Satan conduite par les Illuminati, et le reste de l’humanité continuant à respecter le plan de Dieu. Les masses sans méfiance habitent un paradis de fous comme des enfants.
Cette lutte n’est pas entre les nations, les religions ou les idéologies de gauche ou de droite. Cette élite occulte crée et contrôle les deux côtés de chaque conflit, afin de masquer et en même temps de faire avancer son plan à long terme.
Le plan de l’élite est de faire de la planète sa chasse gardée privée néoféodale. Cela implique la réduction de la population mondiale par le biais de la peste, de catastrophes ou de guerres ; le contrôle mental/la reproduction des survivants comme serfs, et l’intronisation de Lucifer comme dieu.
Un cataclysme pourrait subvenir dans les 10-20 prochaines années. Nous vivons sur du temps emprunté, dupés par les médias et distraits par le sexe, tandis que l’élite essaie et impose diverses méthodes de manipulation et de contrôle.
Des milliers d’organisations comme l’ONU font la promotion d’un « gouvernement mondial » de l’élite sans pratiquement aucun examen de la part du public. Plus récemment, l’élite a provoqué les attentats du 11 septembre afin de justifier leur « guerre contre le terrorisme » et la répression du « Patriot Act », ainsi que la guerre en Irak. L’inondation de la Nouvelle-Orléans, les vaccinations et l’épidémie de grippe aviaire, les pannes d’électricité sont d’autres tests avant-coureurs possibles. Ils ont établi une banque de semences sur une île lointaine de Norvège en cas de guerre nucléaire.
Les gens sophistiqués et dévoués lèvent les yeux au ciel quand on leur parle de cette conspiration. Ils sont hypnotisés par leur « éducation »  et les médias de masse.
Les « Illuminati » paraissent fantasmagoriques mais il ne s’agit pas d’une chimère. Cachée dans la franc-maçonnerie, c’est l’Église de Satan. Sa composition était connue ; ses locaux ont été perquisitionnés. Ses plans et ses correspondances ont été saisis et publiés. Aux cours des enquêtes officielles, les transfuges ont témoigné sur ce grave danger. Elle a été supprimée, mais est entré dans la clandestinité. Elle est depuis devenue si puissante qu’elle a littéralement défini l’âge moderne (sous le couvert de « progrès », de « réforme » et de « révolution ») et elle menace à présent l’avenir de l’humanité.
L’ORIGINE DU DYSFONCTIONNEMENT MODERNE
Le terme « Illuminati » signifie « ceux qui sont éclairés » et se réfère à Lucifer, le « porteur de lumière. » Sa philosophie essentielle est de substituer la « raison »  (c’est à dire l’opportunisme) à ce qu’on appelait autrefois « la raison droite »  (c’est à dire la loi universelle morale.)
« Fais ce que tu veux »  (c’est à dire la « tolérance ») était la devise franc-maçon-Illuminati. Les Illuminati définiront la réalité et non Dieu ou la nature. L’Illuminisme ou « l’humanisme » est une religion laïque et une transition vers le satanisme. La baisse de la décence publique rend ceci de plus en plus apparent. Attendez-vous à ce que le monde ressemble de plus en plus au jeu « Grand Theft Auto » ou à un film d’horreur et catastrophe hollywoodien.
Qu’il s’agisse d’une plante, d’un chien ou d’un enfant, avec un peu de nourriture et d’amour, chacun peut s’épanouir selon une conception innée. Les Illuminati veulent nous déconnecter de cette conception inhérente par la promotion du dysfonctionnement sous des formes telles que la « libération sexuelle »  et « l’égalité ».
En 1770, Mayer Rothschild a engagé Adam Weishaupt âgé de 22 ans, un professeur d’université (le fils d’un rabbin élevé comme un catholique), pour attirer la crème de la société européenne dans un culte secret conçu pour inverser le cours de la civilisation occidentale (c’est à dire chrétienne).
Je recommande « Final Warning » un livre en ligne de David Allen Rivera et l’excellent livre de James Wardner « Unholy Alliances. » (P.34-51)
Les Illuminati ont été fondée le 1 mai 1776. Weishaupt écrivit : « La grande force de notre Ordre réside dans sa dissimulation, qu’il n’apparaisse jamais, en quelque lieu que ce soit sous son propre nom, mais toujours couvert par un autre nom, et une autre occupation. Aucune n’est plus adéquate que les trois degrés inférieurs de la franc-maçonnerie ; le public est habitué à eux, en attend peu, et ainsi n’y prête pas une grande attention. »
Un accord fut conclu avec les francs-maçons au Congrès de Wilhelmsbad le 20 Décembre 1781 pour ajouter à la hiérarchie des Illuminati les trois premiers degrés de la Maçonnerie. De retour chez lui, le comte de Virieu, un maçon de la loge Martiniste à Lyon, a rapporté : « Je peux seulement vous dire que tout cela est beaucoup plus grave que vous ne le pensez. La conspiration qui se tisse est si bien pensée qu’il sera impossible pour la Monarchie et l’Eglise d’y échapper. »
Nesta Webster dans son livre « La révolution mondiale » décrit le modus operandi des Illuminati. Il s’applique à Adolf Hitler ainsi qu’à Timothy Leary : « L’art de l’illuminisme réside dans l’enrôlement des dupes ainsi que des adeptes, et en encourageant les rêves de visionnaires honnêtes ou les visions des fanatiques, en flattant la vanité des égoïstes ambitieux, en travaillant sur les cerveaux déséquilibrés, ou en jouant sur les passions telles que l’avidité et le pouvoir, afin de faire que des hommes aux buts tout à fait divergents servent le dessein secret de la secte. »
Les Illuminati ont également utilisé des pots de vin de l’argent et le sexe pour obtenir le contrôle des hommes haut placés, et puis les soumettre au chantage et à la menace de la ruine financière, de l’exposition au public ou de l’assassinat. Cela continue encore de nos jours.
Weishaupt écrivit : « Il faut parler tantôt d’une manière, tantôt d’une autre, de sorte que notre véritable objectif reste impénétrable à nos membres inférieurs. » Et quel était ce but? Il ne s’agissait de « rien de moins que de conquérir le pouvoir et la richesse, de saper le gouvernement séculier ou religieux, et d’obtenir la maîtrise du monde. »
La première priorité était d’enrôler des écrivains, des éditeurs et des éducateurs. Le panthéon moderne des grands penseurs, de Darwin à Nietzsche en passant par Marx, est constitué des pions ou des agents des Illuminati. A propos d’une université, Weishaupt écrivit : « Tous les professeurs sont membres des Illuminati… Ainsi tous les élèves deviennent des disciples de l’illuminisme. » (Wardner, 45)
Comme l’Ordre se répandait dans toute l’Allemagne, l’argent était versé par ces grandes familles juives comme les Oppenheimer, les Wertheimer, les Schuster, les  Speyer, les Stern et bien entendu, les Rothschild. Gerald B. Winrod écrit dans son livre « Adam Weishaupt : Un diable humain » que parmi les trente-neuf chefs des sous-chefs de Weishaupt, dix-sept étaient Juifs ».
Depuis la Bavière, l’Ordre des Illuminati se répandit comme une traînée de poudre… Ils avaient bientôt plus de 300 membres de tous les horizons de la vie, y compris des étudiants, des commerçants, des médecins, des avocats, des juges, des professeurs, des officiers civils, des banquiers, et même des ministres du culte. Certains de leurs membres les plus notables étaient les suivants : le duc d’Orléans, le duc Ernst Auguste de Saxe-Weimar-Cobourg-Gotha, le prince Charles de Hesse-Cassel, Johann Gottfried von Herder (un philosophe), le comte Klemens von Metternich, Catherine II de Russie , le comte Gabriel de Mirabeau, le marquis de Constanza (« Diomède »), le duc Ferdinand de Brunswick (« Aaron »), le duc Karl Auguste de Saxe-Weimar, Johann Wolfgang von Goethe (poète), Joseph II de Russie, Christian VII de Danemark, Gustave III de Suède, et le roi Poniatowski de Pologne.
Au moment du 3ème Congrès maçonnique de Francfort en 1786, les Illuminati contrôlaient pratiquement toutes les loges maçonniques, ce qui représentait trois millions de membres de sociétés secrètes à travers les différentes provinces d’Allemagne, d’Autriche, de Hongrie, d’Angleterre, d’Écosse, de Pologne, de France, de Belgique, de Suisse, d’Italie, de Hollande, d’Espagne, de Suède, de Russie, d’Irlande, d’Afrique et d’Amérique. (Wardner, p. 39)
Dans les années 1790, il y avait une alerte à l’Illuminati aux Etats-Unis. A Charlestown, en 1798, le révérent Jedediah Morse prêchait : « Pratiquement tous les établissements civils et ecclésiastiques de l’Europe ont déjà été ébranlés jusque dans leurs fondements par cette terrible organisation, la Révolution Française elle-même peu sans doute être attribuée à ses machinations… » (Wardner 48)
En 1832, William Russell a créé un chapitre Illuminati à Yale appelé « Skull and Bones. » Les Présidents G.W. Bush et son père ainsi que John Kerry en sont membres.
Le 9 septembre 1785, Joseph Utzschneider, un avocat, et deux autres transfuges révélèrent les objectifs des Illuminati devant un tribunal d’enquête en Bavière : l’abolition de la monarchie et de tous les gouvernement ordonnés, l’abolition de la propriété privée (que les Illuminati accapareront), l’abolition du patriotisme (des nations), de la famille, (par l’abolition du mariage, de la morale, et par le gouvernement offrant « l’éducation » pour les enfants) et enfin, l’abolition de toutes les religions, en particulier le Christianisme.
Ce sont exactement les objectifs du Communisme, énoncés par Marx en 1848. Les Illuminati et le Communisme travaillent main dans la main. Le terme « Rouges » provient de « Red Shield » (écusson rouge, de l’allemand Rot Schild) le nom de Rothschild.
En 1794, le duc de Brunswick, a publié un Manifeste sur la base des documents confisqués aux Illuminati. Il a dit, « Le ferment qui règne parmi la population, est leur oeuvre… Ils ont commencé par jeter l’opprobre sur la religion… Ils ont inventé les droits de l’homme… et ont exhorté les gens à arracher à leurs princes la reconnaissance de ces prétendus droits. Le plan qu’ils ont formé pour briser tous les liens sociaux et détruire tout l’ordre a été révélé dans leurs discours et leurs actes dont ils ont inondé le monde par une multitude de publications ; ils ont recruté des apprentis de tout rang et de toutes positions, ils trompèrent les hommes les plus perspicaces en alléguant faussement des intentions différentes. » (« Les porteurs de lumière des ténèbres », p. 10)
CONCLUSION
L’humanité a pris un mauvais virage et semble condamnée. Les élites politiques, culturelles et économiques sont des dupes ou des agents volontaires d’une conspiration satanique aux proportions cosmiques.
Si nous et nos enfants devons souffrir d’une mort prématurée, au moins, nous en connaitrons la véritable raison. C’est un privilège qui n’a pas été accordé à des millions de nos ancêtres.

Dieu et Satan ont fait un pari sur l’âme de l’homme. Si Dieu gagne, l’homme révèle la gloire de sa naissance divine. Si Satan gagne, l’homme est détruit. En un mot, ceci illustre la nature religieuse de la politique.


Les Catholiques dévoilèrent le complot Juif Franc-maçon en 1936

Dans la Gazette Catholique de Londres de février 1936, un article retentissant fut publié sous le titre : discours «Le Péril Juif et l’Église Catholique.» L’organe mensuel de la Société Missionnaire Catholique de l’Angleterre citait des discours donnés à une série de réunions secrètes juives à Paris. Quelques semaines plus tard, l’hebdomadaire parisien «Le Réveil du Peuple» publiait un compte-rendu similaire, ajoutant que les déclarations avaient été faites lors d’un récent congrès du B’nai B’rith (ordre maçonnique secret dans lequel aucun Gentil n’est admis) qui s’était tenu à Paris.
L’article de la «Gazette Catholique» était libellé comme suit :
« LE PÉRIL JUIF ET L’ÉGLISE CATHOLIQUE »
Personne ne peut nier qu’il y eut et qu’il y a encore un problème Juif. Depuis le rejet d’Israël, il y a 1 900 ans, les Juifs se sont dispersés dans tous les sens, et en dépit des difficultés et même des persécutions, ils se sont imposés comme une puissance dans presque toutes les nations de l’Europe.
Compte tenu de ce problème Juif qui affecte l’Église Catholique d’une manière particulière, nous publions les étonnants extraits suivants à partir d’un certain nombre de discours récemment donnés sous les auspices d’une société juive à Paris. Le nom de notre informateur doit rester caché. Il est actuellement connu de nous, mais en raison de ses relations particulières avec les Juifs à l’heure actuelle, nous avons convenu de ne pas divulguer son identité, ni de donner d’autres détails de la réunion de Paris au-delà des extraits ci-après qui, bien que parfois librement traduits, transmettent néanmoins sensiblement le sens des déclarations originelles. L’éditorial se glorifie du fait que, sans porter atteinte à leur unité raciale et à son caractère international, les Juifs ont pu propager leurs doctrines et accroître leur influence politique, sociale et économique parmi les nations…
«Tant qu’il restera toujours parmi les païens toute conception morale de l’ordre social, et jusqu’à ce que toute la foi, le patriotisme et la dignité soient déracinées, notre règne dans le monde entier ne pourra pas advenir.
«Nous avons déjà accompli une partie de notre œuvre, mais nous ne pouvons pas encore affirmer que l’ensemble de notre tâche est accomplie. Nous avons encore un long chemin à parcourir avant que nous puissions renverser notre principal adversaire : l’Église Catholique…
«Nous devons toujours garder à l’esprit que l’Église Catholique est la seule institution qui a résisté, et qui, tant qu’elle continue à exister, se dresse sur notre chemin. L’Église Catholique, avec son travail méthodique et ses enseignements édifiants et moraux, gardera toujours ses enfants dans un tel état d’esprit, les rendant trop respectueux pour se soumettre à notre domination, et se prosterner devant notre futur Roi d’Israël…
«C’est pourquoi nous nous sommes efforcés de découvrir la meilleure façon d’ébranler l’Église catholique dans ses fondements mêmes. Nous avons répandu l’esprit de révolte et le faux libéralisme parmi les nations des Gentils, afin de les détourner de leur foi et même de leur faire honte de professer les préceptes de leur religion et de prêter obéissance aux commandements de leur Église. Nous avons fait en sorte que beaucoup d’entre eux se vantent d’être athées, et plus que cela, se glorifient d’être les descendants du singe! Nous leur avons donné de nouvelles théories, impossible à réaliser, comme le Communisme, l’Anarchisme, le Socialisme et qui sont maintenant au service de notre objectif… Les gentils stupides ont accepté avec le plus grand enthousiasme, sans se rendre compte que ces théories sont les nôtres, et qu’elles constituent notre instrument le plus puissant contre eux-mêmes…

LES GENTILS CONSTRUISENT LEURS PROPRES PRISONS

«Nous avons noirci l’Église Catholique avec les calomnies les plus ignominieuses, nous avons sali son histoire et déshonoré même ses plus nobles activités. Nous lui avons imputé les torts de ses ennemis, et ainsi amené ces derniers à se ranger plus étroitement à nos côtés… Tant et si bien, que nous assistons aujourd’hui à notre plus grande satisfaction, à des rébellions contre l’Église dans plusieurs pays… Nous avons tourné son clergé en objet de haine et de ridicule, nous l’avons soumis à l’outrage de la foule… Nous avons fait en sorte que la pratique de la religion Catholique soit considérée comme périmée et une simple perte de temps.
«Et les gentils, dans leur bêtise, ont été des dupes encore plus faciles que nous l’imaginions. On pourrait s’attendre à plus d’intelligence et plus de bon sens de leur part, mais ils ne valent pas mieux qu’un troupeau de moutons. Laissez-les paître dans nos champs jusqu’à ce qu’ils deviennent assez gros pour être digne d’être immolés à notre futur Roi du Monde…
«Nous avons fondé de nombreuses associations secrètes, qui travaillent toutes pour notre but, sous nos ordres et notre direction. Nous en avons fait un honneur, un grand honneur, pour les gentils, afin qu’ils se joignent à nous dans nos organisations, qui sont, grâce à notre or, plus florissantes que jamais. Pourtant, cela doit rester notre secret que ces Gentils qui trahissent leurs propres intérêts les plus précieux, en nous rejoignant dans notre complot ne doivent jamais savoir que ces associations sont notre création et qu’elles servent notre objectif…
«Un des nombreux triomphes de notre franc-maçonnerie est que ces Gentils qui deviennent membres de nos Loges, ne soupçonnent jamais que nous les utilisons pour construire leurs propres prisons, sur les terrasses desquelles nous érigerons le trône de notre Roi de l’Univers d’Israël, et ne doivent jamais savoir que nous leur commandons de forger les chaînes de leur propre servilité à l’égard de notre futur roi du monde.

L’INFILTRATION

«Jusqu’ici, nous avons considéré notre stratégie dans nos attaques contre l’Eglise Catholique de l’extérieur. Mais ce n’est pas tout. Expliquons maintenant comment nous avons été plus loin dans notre travail, pour hâter la ruine de l’Église Catholique, et comment nous avons pénétré dans ses cercles les plus intimes, et fait même en sorte que certains des membres de son Clergé deviennent les pionniers de notre cause.
«Abstraction faite de l’influence de notre philosophie, nous avons pris d’autres mesures pour assurer une brèche dans l’Église Catholique. Laissez-moi vous expliquer comment cela a été fait.
«Nous avons induit certains de nos enfants à se joindre au corps Catholique, avec l’intimation explicite qu’ils devaient travailler d’une manière encore plus efficace à la désintégration de l’Église Catholique, par la création de scandales en son sein. Nous avons donc suivi les conseils de notre Prince des Juifs, qui le dit avec sagesse : «Que certains de vos enfants deviennent chanoines, de sorte qu’ils puissent détruire l’Église». Malheureusement, les Juifs «convertis» n’ont pas tous été fidèles à leur mission.
Beaucoup d’entre eux nous ont même trahis! Mais, d’un autre côté, d’autres ont tenu leur promesse et honoré leur parole. Ainsi, le conseil de nos aînés a été couronné de succès.

LA RÉVOLUTION

«Nous sommes les pères de toutes les révolutions – même de celles qui, parfois, arrivent à se retourner contre nous. Nous sommes les maîtres suprêmes de la paix et de la guerre. Nous pouvons nous vanter d’être les créateurs de la Réforme! Calvin était l’un de nos enfants, il était d’origine juive, et avait reçu la confiance de l’autorité juive et fut encouragé par la finance juive dans la rédaction de son projet de Réforme.
«Martin Luther céda à l’influence de ses amis Juifs, et soutenu une fois de plus, par les autorités juives et par la finance juive, son complot contre l’Église Catholique a rencontré le succès…
«Grâce à notre propagande, à nos théories du libéralisme et de nos présentation inexacte de la liberté, l’esprit de beaucoup d’entre les Gentils étaient prêts à accueillir la Réforme. Ils se sont séparés de l’Église et sont tombés dans notre piège. Et c’est ainsi que l’Église Catholique a été très sensiblement affaiblie, et son autorité sur les Rois des nations a été réduite presque à néant.
«Nous sommes reconnaissants aux protestants pour leur fidélité à nos souhaits – bien que la plupart d’entre eux sont, dans la sincérité de leur foi, ignorants de leur loyauté envers nous. Nous sommes reconnaissants pour l’aide merveilleuse qu’ils nous donnent dans notre lutte contre le bastion de la Civilisation Chrétienne, et dans nos préparatifs en vue de l’avènement de notre suprématie sur le monde entier et sur les royaumes des Gentils.
«Jusqu’ici, nous avons réussi à renverser la plupart des trônes de l’Europe. Le reste suivra dans un proche avenir. La Russie adore déjà notre règne, la France, avec son gouvernement maçonnique, est sous notre main. L’Angleterre, dans sa dépendance à l’égard de notre financement est sous notre talon, et son Protestantisme est notre espoir pour la destruction de l’Église Catholique. L’Espagne et le Mexique ne sont que des jouets dans nos mains. Et de nombreux autres pays, y compris les États-Unis, sont déjà tombés dans notre intrigue.

L’ÉGLISE ÉTAIT LE DERNIER BASTION

«Mais l’Église Catholique est encore en vie.
«Nous devons la détruire sans le moindre délai et sans la moindre pitié. La plupart de la presse dans le monde est sous notre contrôle ; nous encourageons donc d’une manière encore plus violente la haine du monde contre l’Église Catholique. Laissez-nous intensifier nos activités d’empoisonnement de la morale des nations des Gentils. Laissez-nous diffuser l’esprit de la révolution dans les esprits des gens. Ils doivent être amener à mépriser le patriotisme et l’amour de leur famille, de considérer leur foi comme une blague, leur obéissance à leur Église comme une servilité dégradante, afin qu’ils puissent devenir sourd à l’appel de l’Église et aveugle à ses mises en garde contre nous. Faisons en sorte, avant tout, qu’il soit impossible aux Chrétiens en dehors de l’Église Catholique d’être réunis avec cette Église, ou pour les non-chrétiens d’adhérer à cette Église, sinon le plus grand obstacle à notre domination sera renforcée et tout notre travail annulée. Notre complot sera dévoilé, les Gentils se retourneront contre nous avec vengeance, et notre domination sur eux ne sera jamais réalisée.
«Rappelons-nous que, tant qu’il reste encore des ennemis actifs de l’Église Catholique, on peut espérer devenir Maîtres du Monde… Et rappelons-nous toujours que le futur Roi Juif ne règnera jamais sur le monde avant que le Pape de Rome ne soit détrôné, ainsi que tous les autres monarques régnants des autres nations de la terre.»

Les Juifs sont définis par une idéologie occulte, et non par la notion de Nation/Race

Les Juifs sont-ils une nation, une religion ou une race? Rien de tout ça apparemment.
Shlomo Sand, l’auteur de « Comment le peuple Juif fut inventé » montre que les Juifs d’aujourd’hui ne sont pas les descendants des Hébreux bibliques, mais des peuples de races différentes qui se sont convertis au «Judaïsme» à travers les siècles. Inconnu de la plupart des Juifs, le Judaïsme Talmudique est une société secrète satanique comme la Franc-maçonnerie, pas une religion. C’est pourquoi vous n’avez pas besoin de croire en Dieu pour être juif. (J’ai développé ce sujet dans l’introduction de mon ouvrage « Illuminati ».)
D’après Sand, la description des Juifs comme une nation errante et auto-isolée d’exilés, «qui erraient à travers les mers et les continents, avaient atteint les extrémités de la terre et enfin, avec l’avènement du Sionisme, avaient fait demi-tour et étaient revenu en masse dans leur patrie orpheline», n’est rien d’autre qu’une «mythologie nationale».
«Je me suis demandé comment ces grandes communautés juives étaient apparues en Espagne. Et puis j’ai appris que Tariq ibn Ziyad, le commandant suprême des musulmans qui avaient conquis l’Espagne, était un Berbère, et que la plupart de ses soldats étaient des Berbères s’étant convertis au Judaïsme.» (En d’autres termes, ils se sont convertis à une société secrète occulte, qui se faisait passer pour une religion.)
Elizabeth Dilling dit la même chose sur la race dans «The Jewish Religion : It’s Influence Today», (1964, chapitre IX) Le livre est disponible en ligne.
«Les Juifs d’aujourd’hui sont un pot-pourri de toutes les races d’homme», écrit-elle, «et ils n’ont pas de dérivation généalogique ou raciale provenant des anciens peuples de la Terre Sainte.»

MON NOUVEAU PARADIGME

Je nourrissais l’idée fausse que les Juifs étaient une race à cause de leur antipathie à l’égard du mariage métissé. Cela a été mis en pratique par Hitler sous la forme d’un traitement des juifs sur une base raciale. Mais je ne pouvais pas expliquer pourquoi les Juifs se différenciaient racialement et discriminaient les autres sur cette base.
Par ailleurs, je ne pouvais pas concilier le fait que les Illuminati, le noyau secret intérieur du Judaïsme recherchaient activement les mariages avec des non-Juifs, et le fait que les autres juifs avaient été sacrifiés au cours des pogroms et pendant l’Holocauste.
Mon paradigme a changé. Ma dernière approche est que, comme son intermédiaire de la Franc-maçonnerie, l’élément déterminant du Judaïsme est une idéologie occulte. La race n’a pas d’importance. Tout le monde peut rejoindre le club : Marilyn Monroe, Sammy Davis, Elizabeth Taylor, Madonna, Britney.
Comme avec American Express, «l’adhésion a ses avantages.»
Et tout comme dans la Franc-maçonnerie, les membres sont ignorants du véritable ordre du jour. Seul les « Illuminés » sont dans le secret. Le reste est manipulé et jetable.
Comme avec la Franc-maçonnerie, l’ordre du jour caché est païen et satanique. Le Judaïsme utilise l’Ancien Testament pour attirer les gens dans la bergerie. Mais ce plan est en réalité défini par le Talmud et la Kabbale qui méprisent l’Ancien Testament.

Le Judaïsme Talmudique se servait de «l’Ancien Testament pour couvrir sa négation de toute loi morale prescrite dans l’Ancien Testament, telle la promotion de la pratique de toutes les abominations occultes démoniaque excoriées par l’Ancien Testament» écrit Dilling.

Dilling montre comment les injonctions de Moïse contre la bestialité, la sodomie, l’adultère, l’inceste, la nécrophilie, etc. dans l’Ancien Testament, sont inversées dans le Talmud. (Chapitre V)
L’image des Juifs en tant que nation-race est une autre façon de les contrôler et de les manipuler. Il est essentiel pour les Juifs (et les Francs-maçons) de comprendre que les meilleures parties de l’idéologie sont pour la consommation publique et pour duper les innocents. A partir de ce réservoir, seul les corruptibles sont informés du véritable programme et autorisés à progresser. Ils font partie des Illuminati.
Mais s’il y a des problèmes, les Illuminati porteront le blâme sur les juifs innocents et les Francs-maçons, la couche externe de dupes qui leur servent de bouclier humain.

SATANIQUE?

L’ordre du jour caché (Talmudique/Kabbalistique) du Judaïsme et de la Franc-maçonnerie, est de parvenir à supplanter les lois naturelles et spirituelles de l’univers (Dieu) avec la tyrannie des banquiers Illuminati. Ils veulent redéfinir la réalité.
Par exemple, l’homosexualité, la bestialité, l’inceste, etc. sont peu à peu normalisés. Ce qui est sain (par exemple le mariage, la famille) est présenté comme malade ; ce qui est faux (le changement climatique par exemple) est présenté comme vrai ; ce qui est obscène et laid (l’art moderne, le divertissement) est présenté comme beau. C’est le Nouvel Ordre Mondial.
Les banquiers Kabbalistes ont été en guerre contre l’humanité depuis des siècles. Les juifs ordinaires et les Francs-maçons sont en péril à cause de leur association avec ce fléau.
Selon l’Ancien Testament, les Juifs doivent attendre le retour du Messie, avant de rétablir Israël. Mais le Talmud dit que le Messie est déjà là et qu’il s’agit du «peuple juif» lui-même. Par «peuple juif», ils entendent les banquiers Illuminati qui parrainent et dirigent la communauté juive organisée.
Par exemple, le Talmud Kethuboth 111a, déclare : «Le Messie est sans aucune métaphore le peuple juif.» (Dilling, chapitre VI)
La Kabbale enseigne que Dieu (« En Sof « ) n’est pas moral, et n’a pas de caractéristique. Dieu est un composé de la nature. Comme la plus haute expression de la nature, c’est l’homme, il est Dieu. Et comme seul les Juifs sont des êtres humains, et au-dessus du niveau de la bête, les Juifs (c’est à dire les banquiers Illuminati) sont divins.
Selon l’Encyclopédie Juive, la Kabbale enseigne que la relation entre l’homme et Dieu est érotique, «la religion étant identique à l’amour, le plaisir sensuel, et surtout l’ivresse.» (Ch. VI)
La chanson de la Pâque juive « Had Gadia » annonce le jour où toutes les grandes nations du monde se détruisent mutuellement par la guerre, et seul demeure Israël. (Chapitre XIV)

CONCLUSION

Ne vous faites aucune illusion, l’humanité a été intronisée à un culte satanique basé sur le Talmud et la Kabbale. Peu à peu, nous sommes mis sous sédation et offert en sacrifice à Lucifer par ses disciples. L’humanité est vouée à une vie factice, à l’arrêt du développement, prise dans une boucle fermée d’erreurs répétées.
Les antisémites protègent les Illuminati en blâmant le Juif «racial». Le véritable méchant est le banquier Illuminati et ses laquais de toutes les ethnies et «religions», qui embrassent l’idéologie satanique du Nouvel Ordre Mondial.

Évaluez ceci :

Le film « Avatar », les Illuminati et la filière Raëlienne

(Cet article a été écrit pour henrymakow.com par Steve Thomas)
Y-a-t-il un lien entre la croyance au culte Raëlien que nous av
ons besoin d’une intervention extra-terrestre pour gouverner la planète Terre et le film de James Cameron AVATAR? Est-il possible que ce culte loufoque manifeste l’ordre du jour des Illuminati, et que le film aux recettes les plus élevées de tous les temps soit une forme de programmation prédictive?
Mes recherches http://www.henrymakow.com/steve_thomas.html m’ont permis de découvrir un réseau de plusieurs milliers de célébrités et de politiciens reliés aux Illuminati, qui sont également liées à l’énigmatique Raël Maitreya http://www.facebook.com/profile.php?id=694189344, dirigeant du Raelism («la religion athée-alien pour englober toutes les religions») via la page Facebook de son alter ego, «Igor N. Grata.» http://www.facebook.com/grata?v=wall
Raël a répondu à mes articles via le mur Facebook d’Igor N. Grata (Journal du Forum public), confirmant la connexion entre Raël Maitreya et Igor N.Grata.
Les noms vont de Rothschild à Rockefeller, en passant par Madonna et McCartney, Olmert avec Onassis, Guilderberg lié avec des Madames http://www.facebook.com/profile.php?id=1248453480 à des Cardinaux et des Monarques. Pour découvrir comment ce monde est relié, suivez les liens intégrés. (Cette information vérifiable est accessible via un compte Facebook – connectez-vous, cliquez sur le nom/amis/recherche.)
Sur la liste d’amis personnels d’Igor N. Grata, nous trouvons 57 Rothschild & 14 Rockefeller!!!!!
La page Facebook du réalisateur «d’Avatar» James Cameron, contient environ 50 stars de cinéma de renommée mondiale, (Hopkins, Jennifer Aniston, Collins, Johnny Depp…) des musiciens (Dylan, Joel, Twain…), des politiciens (Schwarzenegger, Netanyahu), et «la Reine Elizabeth d’Angleterre. http://www.facebook.com/queenofengland.elizabeth?ref=sgm
Trente-quatre de ces 50 liens connus ont chacun une connexion directe au dirigeant Raël Maitreya – via son alter ego IGOR N. GRATA.
AVATAR – LA CONNEXION RAÉLIENNE
Pour commencer, la page Facebook d’Igor N. Grata fait la promotion du film. Le Raëlisme favorise le dogme selon lequel les êtres humains sur la terre ont été créés génétiquement par des extraterrestres. De même, les créations avatar dans le film sont des «constructions scientifique de laboratoire » placées sur la planète Pandora.
L’intervention des Aliens venant du ciel est l’attente fondamentale rédemptrice du Raëlisme. De même, «l’Avatar» Jake Sully est venu du ciel, un avatar d’humain-alien hybride-sauveur venu pour sauver les Pandoriens des malheurs de l’ignorance et de la guerre. Ainsi, le Raëlisme voudrait nous faire regarder vers le ciel pour y trouver une «rédemption à travers des aliens».
Le monde envoûtant des caractéristiques de Pandore : le panthéisme ; les flux d’énergie planétaires; l’animisme ; une déesse-mère, les arbres sacrés ; la «vision» télépathique, la guérison chamanique etc. – toutes les fonctionnalités de la sorcellerie occulte et du spiritisme.
L’ultime victoire sur Pandora est obtenue par l’intervention d’un puissant dragon rouge avec ses hordes de reptiles ailés et aux bêtes noires aux yeux rouges. Il s’agit d’une référence à l’Apocalypse.
http://www.biblegateway.com/passage/?search=revelation%2012:3-12&version=NIV
Les Raëliens condamnent le mariage et la famille comme répressive et promeuvent la promiscuité sexuelle comme libératrice. Dans le film, le seul «sexe» que nous voyons est entre l’alien et son avatar. Le film induit un état d’esprit préparatoire que c’est acceptable d’avoir des relations sexuelles/union intime avec les aliens. Cela relie à l’énergie de Gaia tout être qu’il soit un animal, un homme, un alien etc. Le simple message du film est d’être ouvert à la connexion intime avec les aliens, les étrangers.
UNE EX-RAÉLIENNE RÉVÈLE LES PLANS GLOBAUX LUCIFÉRIENS
Daniel Vandinja, un ancien Raëlien de niveau élevé, décrit le système de croyance Raëlien, où : «Dieu est un fantasme et l’âme humaine est une blague. La vie éternelle peut être atteinte par le clonage et les vrais Dieux sont extraterrestres, qui viendront sur la terre pour nous sauver de la destruction.»
Dans son livre, «RAEL, Le Messie Maçonnique» Vandinja révèle comment le Raëlisme renverse la vérité – Dieu est remplacé par des extraterrestres – Satan et Dieu sont inversés. Raël a déclaré : «Toutes les personnes, rendues passionnées par l’amour… devraient adorer Satan plutôt que leur Dieu assoiffé de sang.» Les gens sont encouragés à accueillir les aliens qui requièrent l’asservissement de l’humanité. Cela n’est pas sans rappeler la description biblique de Lucifer cherchant à être comme Dieu, nourrissant une fierté mal placée, ce qui entraîne sa chute du ciel, tandis qu’il cherche à corrompre et à diaboliser la création de Dieu.
En accord avec le mensonge satanique, Jésus est blasphématoirement défini comme un «métis étranger». Vandinja décrit les similitudes entre le respect mal placé des Francs-maçons et des Raëlien pour Lucifer, qui, en tant que «porteur des lumière de la raison» (deux groupes dont il revendique la paternité) saura «détrôner Dieu» – en créant finalement des HUMAINS-ALIENS HYBRIDES. Est-ce une dernière tentative de la part de Satan pour échapper à son sort final à cause de sa rébellion contre Dieu? Fait inquiétant, Vandinja cite Raël : «ceux qui agissent contre le Guide des guides, et essayent de l’empêcher d’accomplir sa mission… verront leur vie devenir un enfer.» Nous découvrons la contribution raëlienne à de larges plans pour : le clonage humain ; http://www.clonaid.com/page.php7 Le  dépeuplement et le reboisement ; le contrôle de la météo ; la technologie Tesla HAARP (les tremblements de terre organisés) ; une monnaie mondiale scripturale avec des puces d’identification personnelle ; une surveillance de 24/24 7/7 à distance par satellite ; une fédération et un gouvernement mondial ; l’éducation mondiale universelle ; le discrédit jeté sur le Christianisme et l’Islam ; http://apostasie.org/english/acte.php et les soldats citoyen du monde comme «gardiens de la paix».
Vandinja décrit la vision de Raël d’une «géniocratie» (http://raelianews.org/news.php?default.0.84) Où un petit nombre de «génies illuminés» dirigent le monde, décrit dit-il par Thomas Jefferson comme : «les ILLUMINATI, l’aristocratie naturelle, l’Intelligencia.»
Vandinja suggère que Raël à l’intention d’utiliser la technologie de surveillance mondiale pour contrôler la population humaine. Il décrit un changement de paradigme Raëlien-Maçonnique-Illuminati prévu : «la religion NEW AGE, avec le MESSIE MAÇONNIQUE (qu’il a défini comme l’Antéchrist) à sa tête, est le fondement même de ce nouveau Gouvernement Mondial, sans quoi, la dictature du NOUVEL ORDRE MONDIAL est totalement impossible.»
En 1994, Serge Monast, un journaliste canadien a révélé l’existence du «Project Beam Blue» de la NASA ; un spectacle de lumière globale qui fera semblant de manifester le retour du Messie depuis l’espace extra-atmosphérique. En fait, il sera l’Antéchrist. Est-ce que les Illuminati construisent encore un autre canular monstrueux avec le soutien des Raëliens et du film «Avatar» ?

La Franc-maçonnerie est basée sur la Kabbale

Publié par henrymakow le  dans Franc-maçonnerieKabbale
Depuis les soi-disant «Lumières», l’humanité est peu à peu tombée sous le charme de la Kabbale. Ce que nous avons appris à prendre pour du «progrès» est en fait la résurgence d’un culte satanique païen ancien de la fertilité, incarné par la Kabbale. Le «dieu» de la Kabbale n’est pas Dieu du tout. Il est Lucifer. Les Juifs Illuminati et leurs alliés francs-maçons sont furtivement occupés à ériger un Nouvel Ordre Mondial dédié à Lucifer.
Selon le chercheur doué, David Livingstone, le plan de Lucifer a été formulé dans la Kabbale du VIème  siècle avant J.C., lorsque les Juifs étaient détenus en captivité à Babylone. Selon la Bible, cet exil était une punition pour l’adoption du paganisme de leurs voisins, les Cananéens. Ils s’étaient appropriés l’ancien culte du dieu de la mort, Lucifer. Parmi les pratiques odieuses prescrites par ce culte étaient les «mystère» des rites impliquant de la musique, des substances intoxicantes, le sexe orgiaque et le sacrifice humain.
La Kabbale est basée sur d’anciennes mythologies païennes qui racontent l’histoire d’un dieu originel ayant créé l’univers, et d’un dieu usurpateur (Lucifer) qui finit finalement par le vaincre et vient à gouverner l’univers à sa place.
Lucifer est la progéniture de Dieu le Père et de son épouse, la Déesse. Mais le dieu-fils épouse également sa mère. Le Dieu-fils a été identifié avec le soleil tandis que la Déesse a été identifiée avec la planète Vénus, le premier objet céleste aperçu au lever du soleil.
«Essentiellement, le dieu et la déesse étaient considérés comme deux aspects d’un seul dieu. » écrit Livingstone dans son dernier livre «S’abandonner à l’Islam». «En tant que tels, les autres noms de Satan étaient «Prince de l’Aurore» ou «Fils de l’Aube».
Lucifer, qui illustre le mal, était connu comme un «Dieu mourant», car chaque hiver, il mourrait et descendait aux enfers où il régnait sur les esprits des morts. La Kabbale est un culte sexuel lié au cycle des saisons. Il est défini par l’accouplement incestueux du dieu et de la déesse pour assurer la fertilité.
Lucifer exige des sacrifices. Il doit être apaisée pour éviter sa malfaisance et la diriger contre ses ennemis. Le sacrifice le plus bénéfique est l’abattage d’un enfant. Livingstone, explique :
«Ceci [les sacrifices d’enfants] était devenu la base de ce culte dans le monde antique. Les rituels de la mort et de la résurrection imitaient celui du dieu [Lucifer.] Les participants ingéraient des substances intoxicantes et dansaient sur de la musique afin d’atteindre un état d’extase, ou de possession par un djinn [démon], par lequel ils croyaient obtenir des pouvoirs surnaturels tels que le changement de forme, la clairvoyance et d’autres pouvoirs magiques. Dans cet état, ils faisaient égorger un enfant, mangeaient sa chair et buvaient son sang afin que le dieu puisse renaître en eux.»
LES SACRIFICES RITUELS ET LES ORGIES CARACTÉRISENT LE CULTE ILLUMINATI
Les transfuges Illuminati témoignent que ces pratiques se poursuivent aujourd’hui. Livingstone dit que ces rituels impliquent généralement des orgies sexuelles où un prêtre et une prêtresse personnifient  le Dieu et la Déesse au cours d’un « Mariage Sacré ». Ils deviennent possédés et produisent un « fils de dieu » qui devrait alors régner comme roi.
Livingstone déclare que c’est la base d’un culte satanique qui domine aujourd’hui le monde. «Il est cette religion secrète qui est considérée comme l’occultisme. Ses partisans font avancer le plan satanique pour un Nouvel Ordre Mondial, et l’élimination de l’Islam.» (Pp. 11-13)
À la lumière de ce contexte, nous pouvons apprécier à quel point les enseignements kabbalistes sont pernicieux. Par exemple, ils enseignent que Dieu n’a pas d’attributs. Cela est satanique. Dieu est moral, la différence entre le bien et le mal, le faux et le vrai, le beau et le laid. Pas étonnant que l’humanité ait perdu sa capacité de discernement.
Encore une fois, la Kabbale enseigne que la relation entre l’homme et Dieu est sexuelle et érotique, et que la sensualité et l’ivresse sont religieuses. C’est satanique. L’explication de Livingstone de la Kabbale explique pourquoi le sexe (la promiscuité, la pédérastie, l’inceste) est utilisé pour dégrader et diaboliser les êtres humains et pourquoi le modernisme est un sort kabbalistique.
Selon Livingstone, les Juifs mélangèrent ce paganisme avec la magie babylonienne et l’astrologie, et appelèrent la Kabbale une «interprétation» du Judaïsme. Ces kabbalistes ont déguisé leur ordre du jour luciférien de domination du monde en préparant le monde pour la venue de leur supposé «Messie».
LA FRANC-MAÇONNERIE ET LE CHOC DES CIVILISATION
David Livingstone décrit la propagation de la Kabbale :
« Les prétendus philosophes grecs ont été les premiers importants kabbalistes. Quand les Juifs furent libérés de leur captivité par l’empereur perse, Cyrus le Grand, de nombreux kabbalistes se répandirent dans diverses parties du monde, notamment en Grèce et en Egypte. Le Platonisme et les philosophies Orphique et Dionysiaque ont été influencées par la Kabbale.
De la Grèce et l’Egypte, les pratiques kabbalistiques se propagèrent à travers l’Europe où elles étaient connues comme de la sorcellerie. Mais les influences les plus importantes furent l’humanisme de la Renaissance, et l’émergence des Rose-Croix. Le mouvement Rose-Croix a été initialement démantelé à la suite de la guerre de Trente Ans, mais un certain nombre d’entre eux trouvèrent refuge en Angleterre où ils fondèrent la Franc-maçonnerie.
Avec l’avènement des Illuminati, les francs-maçons furent responsables de ce grand projet des Lumières, dont le but était de supplanter l’autorité Chrétienne, en passant par les révolutions Américaine et Française. L’objectif de ces révolutions a été de créer des sociétés laïques, au sein desquelles le Christianisme, et toute religion, d’ailleurs, devaient être définitivement séparées de «l’État». Libérés de ces contraintes, les Illuminati pourraient faire progresser leur pouvoir à travers la banque, parce que jusque-là le Christianisme avait largement interdit la pratique de l’intérêt bancaire usuraire.
L’interprétation kabbalistique de l’histoire voudrait nous faire croire que cette évolution du sécularisme est un progrès. Nous sommes amenés à croire que la Démocratie est le produit final de l’évolution humaine éloignée de toute superstition religieuse. Cependant, alors que cette évolution a été une prérogative de l’Occident, l’Orient est encore engluée dans un stade plus primitif, obstinément adhérant à l’idée de «théocratie», c’est le monde de l’Islam.
Et donc, pour l’accomplissement du progrès kabbalistique, ce dernier obstacle doit être éliminé, avant l’imposition définitive d’une hégémonie occulte sur l’humanité. D’où le «Choc des Civilisations» menant au règne de l’Antéchrist.
Nous-y voilà donc. La laïcité est un masque pour la résurgence de la Kabbale, du Paganisme et du Satanisme. C’est cela le progrès!

Les Francs-maçons mettent en scène le théâtre politique

Lorsque vous serrez une main, le pouce se dirige naturellement vers le haut ou se prolonge en ligne droite.
Lorsqu’il pointe vers le bas, sur les jointures, vous signalez que vous êtes un membre du plus grand culte satanique du monde, la Franc-maçonnerie, et que vous êtes dévoué à accomplir son objectif d’un gouvernement mondial sous le règne de l’Antéchrist.
Lisez ce que Stephen Knight a écrit sur la poignée de main maçonnique dans « The Brotherhood » (1983) : Le maître maçon applique une pression distincte, avec son pouce droit entre les doigts de l’autre doigt du milieu et le troisième » (p. 132) Comparer la récente poignée de main de Larry King avec Ahmadinejad avec celle de la couverture du livre de Stephen Knight. Je sais qu’Ahmadinejad est censé être l’un des « bons gars » pour beaucoup. C’est juste pour amener les Américains à rejeter leur pays. Il a été désigné pour ce rôle. Les Maçons (c’est à dire les Illuminati) contrôlent les deux côtés de chaque conflit.
Stephen Knight a été empoisonné et mourut deux ans seulement après avoir publié « The Brotherhood ». Ce qu’il dit à propos de la société britannique s’applique sans aucun doute à tout le monde : La culture et la politique sont une mascarade tranquillement contrôlées par ces disciples de Lucifer. En d’autres termes, l’humanité est sous l’emprise d’un culte satanique. Des millions de gens sont complices de leur propre asservissement.
Knight montre comment les Francs-maçons contrôlent secrètement tous les aspects de la société britannique. Il y a 500 000 francs-maçons en Angleterre. Les loges sont associées à chaque collectivité locale, la police, les banques, les unités militaires, les hôpitaux, les universités, les églises, la cour et bien sûr Westminster.
Ce qui passe pour de la politique est essentiellement des membres de la Loge se présentant aux responsabilités pour décider de comment adopter l’ordre du jour maçonnique. Knight documente la façon dont les francs-maçons se donnent à chaque occasion la préférence en matière d’embauche, de promotion et d’affaires. Les non-maçons sont continuellement harcelés. Il n’est pas exagéré de dire que le Royaume-Uni est une tyrannie maçonnique.
L’ironie est que les francs-maçons de bas rang ne se rendent pas compte de cela. Ils furent officiellement interdits de lire le livre de Knight. C’est ainsi que les sociétés secrètes fonctionnent : en dupant leurs membres.
La Franc-maçonnerie représente une conspiration contre la société qui a été jusqu’à faire de la trahison la norme, et de rendre hors la loi toute mention de la conspiration. La Franc-Maçonnerie est une extension de la conspiration « juive » par la création d’un establishment de Gentil pour faire son appel d’offre. Le complot juif est à son tour un instrument des banques centrales qui souhaitent utiliser les Juifs et les francs-maçons pour protéger leur monopole sur le crédit (création monétaire) et transformer ce monopole dans le contrôle sur chaque aspect de votre vie. D’où la fausse «guerre contre le terrorisme.»
Tout candidat en lice pour la présidentielle américaine ou la vice-présidence se doit d’être une marionnette. Autrement, ils renonceraient à la dette et insisteraient pour que les États-Unis reprennent le contrôle de son propre crédit (c’est à dire de créer de l’argent sans dette.) Les médias de masse sont gérés par les Francs-maçons.
Le franc-maçon juif Bill Maher a sorti un film « Religuousity » se moquant de la religion. Il y a trois singes sur les affiches (ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire, etc.) chacun portant les symboles du Judaïsme, du Christianisme et de l’Islam. La religion est une tentative d’obéir à Dieu. Dieu nous parle par l’intermédiaire de notre conscience. Apparemment, les lucifériens comme Maher s’oppose à tout ce qui pourrait donner de l’autonomie aux personnes contre leur tyrannie. Il est recommandé d’être tolérant à l’égard de l’homosexualité et de la pornographie, mais pas envers l’Esprit de Dieu qui aide les gens à distinguer le bien du mal.
Consultez les vidéos YouTube de Bill Maher faisant le signe satanique «des cornes de boucs» et échangeant des poignées de main maçonniques avec des personnalités comme Ben Affleck et Ron Paul.
Les banquiers maçonniques ne pourraient pas perpétuer cette mascarade s’ils n’étaient pas propriétaires des médias de masse. Ils ne pourraient pas utiliser des pervers et des criminels comme les présidents et les sénateurs, si la presse était libre. Ils ne pourraient pas perpétrer une atrocité comme le 11/09 si les médias disaient la vérité.
Dans ma propre ville, le Winnipeg Free Press pontifie sur les «fauteurs de vérité toxiques sur le 11/09» déclarant que le Mossad a joué un rôle. Devinez quoi – la presse «libre» est détenue par deux membres du B’nai B’rith, c’est à dire les francs-maçons juifs, Bob Silver et Ron Stern. Quelle coïncidence!
Il y a une vidéo de la BBC de l’ancien secrétaire au Trésor Henry Paulson faisant le signe maçonnique « triangulaire » (une pyramide avec les doigts) autour de la troisième minute. Paulson a réussi à augmenter la dette nationale à 11 trilliards de dollars la semaine dernière. Sous l’administration Illuminati de George W. Bush, la dette nationale a doublé! Il a dépensé autant que toutes les administrations qui l’ont précédé. Le Franc-maçon du Prince Hall Barack Obama l’a surpassé.
N’oubliez pas que chaque dollar de dette nouvelle est un dollar dans la poche des banquiers centraux. Finalement, la dette sera utilisée pour nous asservir. Regardez l’Islande, où les citoyens ordinaires ont été mis à contribution pour la dette des banques privées. Chaque citoyen américain est responsable de plus de 40 000 dollars de dette publique.
CONCLUSION
Le public continuera à croire qu’il y a une différence entre les bouffons postulant aux responsabilités publiques. Il continuera à avoir foi dans les médias. Mais quelques-uns d’entre nous savons que la race humaine est sous l’emprise d’un vicieux culte satanique. Et quand il sera trop tard, le reste de la population le saura aussi. Dans l’intervalle, nous devons nous préparer au pire et espérer que tout se passera au mieux.

Les Illuminati ont fondé les États-Unis pour faire progresser le Nouvel Ordre Mondial


La plupart des Américains se moquent à la moindre mention de la conspiration, mais leur pays a été créé par la Franc-maçonnerie et ils n’en ont pas la moindre idée. Les francs-maçons ont rédigé la Constitution et signé la Déclaration d’Indépendance. Les Franc-maçons déguisés en Indiens jetèrent le thé dans le port de Boston. Paul Revere et ses Minutemen, George Washington et la plupart de ses généraux, étaient tous francs-maçons. Le marquis de Lafayette était évité jusqu’à ce qu’il ait été initié. Au moins 20 des 42 présidents américains étaient des « frères ».
La Franc-maçonnerie est l’Église de Lucifer se faisant passer pour un ordre mystique philanthropique. C’est une façade pour les banquiers centraux Illuminati (des juifs francs-maçons & kabbalistes ) qui ont créé les États-Unis comme un véhicule pour faire avancer leur Nouvel Ordre Mondial.
Selon les termes de  Manley P. Hall, « Nous devons également parfaire le plan des âges, mettant en place ici le mécanisme d’une fraternité mondiale des nations et des races.» (« Le Destin Secret de l’Amérique », 1944, p. 3)
Les francs-maçons présentaient aux américains des idéaux valides – les libertés civiles, l’égalité des chances et pas de taxation sans représentation. Mais elles n’étaient que des séductions conçues pour conquérir le pouvoir. Comme vous l’avez sans doute remarqué, ces promesses ne sont pas tenues.
La plupart des historiens ne vous diront pas cela. Mais il se trouva pourtant un historien qui a révélé la vérité. Bernard Fay (1893-1978) était un français diplômé de Harvard. Il est considéré comme un « anti-maçon » parce que son livre de 1935, « La Révolution et la Franc-maçonnerie : 1680-1800 » est l’un des très rares à révéler l’ampleur de la participation maçonnique dans les révolutions françaises et américaines.
Il a eu accès aux archives maçonnique aux États-Unis et en Europe. Son livre est en fait une représentation sympathique de la Franc-maçonnerie sans aucune référence à sa nature occulte. Cependant, en tant que Français de Vichy, il a ensuite aidé les Nazis à identifier les Francs-maçons au cours de la Deuxième Guerre mondiale. Il a été emprisonné après la guerre, mais gracié par Charles De Gaulle en 1952.
L’AMÉRIQUE FRANC-MAÇONNE
Fay explique que dans les années 1770, les États-Unis se composait de 13 colonies isolées avec différents gouvernements, affiliations religieuses, coutumes, profils raciaux et structures sociales et politiques. Il y avait des rivalités intenses et des antagonismes de longue date. Une lettre mettait trois semaines à atteindre la Géorgie et le Massachusetts.
«La maçonnerie a entrepris seule de jeter les bases de l’unité nationale en Amérique parce qu’ [en tant que société secrète], elle pouvait se propager dans toutes les colonies et travailler de façon constante et silencieusement. Elle a créé une classe limitée, mais très importante de personnes avec un sentiment de l’unité américaine sans lesquelles… il n’y aurait pas eu d’États-Unis.» (p. 230)
«En 1760, il n’y avait pas de ville, grande ou petite, où la maçonnerie n’avait pas tissé sa toile. Partout elle prêchait la fraternité et l’unité.» (230)
Benjamin Franklin, qui était le Grand Maître d’une loge française, a recueilli des millions de francs cruciaux au financement de l’armée de George Washington. Il fut le premier à présenter un plan concret de collaboration militaire et une fédération politique à un Congrès représentant toutes les colonies. Il a établi une chaîne de journaux maçonniques dans toutes les colonies. Vous pouvez imaginer où il avait trouvé l’argent.
Fay explique que George Washington et son armée hétéroclite ont gardé l’esprit d’indépendance en vie. Il a organisé de nombreuses loges militaires et a participé à leurs activités. Le 27 décembre 1778, il mena un défilé après que Philadelphie ait été reprise :
« Son épée au côté, en tenue maçonnique complète, et ornée de tous les bijoux et insigne de la Fraternité, Washington marcha à la tête d’une procession solennelle des 300 frères à travers les rues de Philadelphie vers Christ Church, où un service maçonnique divin eu lieu. Ce fut le plus grand défilé maçonnique qui avait jamais été vu dans le Nouveau Monde. » (246)
«Tous les officiers de confiance de l’état-major de Washington étaient francs-maçons, et tous les généraux de premier plan de l’armée étaient francs-maçons : Alexander Hamilton, John Marshall, James Madison, le général Greene, le général Lee, le général Sullivan, Lord Stirling, les deux Putnams, le général Steuben, Montgomery, Jackson, Gist, Henry Knox et Ethan Allen étaient francs-maçons. Ils se rassemblaient tous autour de leur maître maçon de Washington et ils se rencontraient tous au « Temple de la Vertu » une structure grossière formant un carré, long de quarante pieds sur soixante, d’une hauteur d’un étage, pourvu d’une entrée unique qui était flanquée de deux piliers… L’atmosphère qui entourait Washington était maçonnique et on peut dire que le cadre de son esprit était maçonnique.» (P. 250)
Imaginez si Washington avait montré la même dévotion envers le christianisme!
Fay souligne un «curieux» degré de coordination entre les francs-maçons aux Etats-Unis et les armées britanniques :
« Il semblait même probable que l’inoubliable et mystérieux laxisme de certaines campagnes militaires anglaise en Amérique, en particulier celles des frères Howe, étaient délibérées et en raison de la volonté maçonnique du général anglais de parvenir à un règlement pacifique…» (251)
LA REDDITION DE CORNWALLIS
Dans ce contexte, il est pertinent de rappeler l’aveu du général Cornwallis, quand il se rendit au général Washington à Yorktown (19 octobre 1781.)
Jonathan Williams a enregistré dans ses «Légions de Satan» (1781,) que Cornwallis a révélé à Washington qu’«une guerre sainte allait maintenant commencer sur l’Amérique, et lorsqu’elle sera terminée l’Amérique sera supposément la citadelle de la liberté, mais ses millions d’habitants resteront inconsciemment des fidèles sujets de la Couronne.»
La Couronne représente les Illuminati (c’est à dire les actionnaires de la Banque d’Angleterre.) Cornwallis a poursuivi en expliquant ce qui apparaît comme une contradiction :
«Vos églises seront utilisées pour enseigner la religion juive, et en moins de deux cents ans, la nation tout entière va travailler pour un gouvernement mondial divin. Ce gouvernement qu’ils croient être divin sera l’Empire Britannique. Toutes les religions seront imprégnées de Judaïsme sans même que cela soit remarqué par les masses, et elles seront toutes sous le joug de l’œil invisible qui voit tout du Grand Architecte de la Franc-maçonnerie.»
Dans un discours de 1956, le sénateur Joseph McCarthy renvoya à ces propos :
«Cornwallis savait bien que sa défaite militaire n’était que le commencement de la catastrophe mondiale qui deviendrait universelle et que les troubles se poursuivraient jusqu’à ce que le contrôle de l’esprit puisse être accompli par une fausse religion. Ce qu’il avait prédit est en train de se passer. Une brève esquisse de l’histoire religieuse américaine et nous avons vu la Maçonnerie infuser chaque église en Amérique par leur religion phallique secrète.»

Notre rôle est analogue à celui des nobles français qui ont collaboré à la Révolution Française, puis ont été massacrés. Fay écrit : «Tous ces nobles n’avaient pas hésité à prendre le parti révolutionnaire, même si cela devait leur coûter leur rang, leurs biens et leur vie.» (P. 287)

Londres est le Quartier Général du Terrorisme Mondial

Par Henry Makow Ph. D.
Être pulvérisées est le prix que les populations de l’Occident paieront périodiquement pour leur acceptation insouciante de l’hypocrite guerre contre le terrorisme des banquiers centraux. Ce prix pourrait passer d’attentats isolés à des attaques biologiques voire une possible guerre nucléaire.
La « guerre contre le terrorisme » est une sorte de gadget à tout faire, utilisé pour mettre en place un état policier mondial (c’est-à-dire un « gouvernement mondial ») et servir de justification à des guerres sans fin. Les attentats de Londres déclencheront inévitablement des appels en faveur d’une union sécuritaire des USA et de l’Europe.
La terreur occasionnelle est toujours utilisée pour influencer l’opinion publique. Juste à temps, les médias de masse possédés par les banquiers tracent des parallèles avec les bombardements de Londres au cours de la Deuxième Guerre mondiale. La comparaison avec cette guerre hypocrite provoquée par les banquiers contre les états nations et l’humanité est plus évocatrice qu’ils ne veulent l’avouer. Churchill du aiguillonner Hitler pour qu’il bombarde Londres en bombardant Berlin de nombreuses fois. (Voir David Irving, Churchill’s War (1992))
La véritable terreur ne s’exerce jamais au hasard. Elle est dirigée, tout comme la politique israélienne d’assassinats ciblés. Si les attentats de Londres étaient véritablement d’origine musulmane, ils auraient pris pour cible Chatham House (abritant le RIIA), la Banque d’Angleterre ou le MI-6, qui sont les mondialistes se trouvant derrière la mascarade.
LE FOYER DES TERRORISTES
Le quartier général du « terrorisme islamique » est la City de Londres où l’establishment Anglo-américain sponsorise les « Frères Musulmans » radicaux.
Dans un rapport très explicite, le chercheur perspicace basé à Hawaii Peter Goodgame conclut : « Oussama Ben Laden n’est pas, ni n’a jamais été, le dirigeant du mouvement islamiste international qui est dirigé par les Frères Musulmans. »
Goodgame poursuit : « Oussama Ben Laden a été utilisé efficacement comme figure de proue pour la branche militante de la fraternité afin d’assumer la responsabilité de ses atrocités, mais il n’en est pas le maitre d’œuvre… dans la même logique, les Frères Musulmans sont un outil des mondialistes basés en Angleterre dont l’objectif principal est de renverser l’ordre mondial établi et créer un nouveau système mondial unique de gouvernance globale. »
Goodgame cite l’ancien officier du renseignement britannique, le Dr. John Coleman, qui révèle que les Frères Musulmans est un ordre maçonnique secret créé par les grands noms des services secrets britanniques au Moyen Orient : T.E. Lawrence, Bertrand Russell et St. John Philby afin de « maintenir le Moyen Orient dans un état arriéré pour que sa ressource naturelle, le pétrole, puisse continuer à être pillée. »
Les Frères Musulmans ont été utilisés pour vérifier des mouvements nationalistes conduits par des personnages comme Nasser, Bhutto et le Shah d’Iran qui ont essayé de développer leurs pays. Sans les britanniques, « l’Islam radical serait resté un mouvement minoritaire répressif illégitime qu’il a toujours été, et le Moyen Orient serait resté stable et prospère », explique Goodgame.
Les Frères Musulmans constituent maintenant une faction puissante de l’oligarchie globale. Goodgame cite Robert Drefuss, l’auteur de « Hostage of Khomeini » (1980) :
« Les véritables Frères Musulmans sont… les banquiers et les financiers secrets qui se tiennent en coulisse, les membres des anciennes familles arabes, turques ou perses dont la généalogie les place au sein de l’élite oligarchique, par des associations d’affaire lucratives avec la noblesse noire européenne, et tout spécialement l’oligarchie britannique.
Et les Frères Musulmans ne sont que de l’argent. Ensemble, ils contrôlent probablement plusieurs dizaines de milliard de dollars en liquidité, et en contrôlent des milliards d’autre dans… tout, du pétrole à la banque en passant par le trafic de drogue, le commerce illégal d’armes, et la contrebande d’or et de diamants. En s’alliant avec les Frères Musulmans, les Anglo-américains n’investissent pas seulement dans un racket de terroristes à louer ; ils sont les partenaires d’un empire financier mondial… »
En fabricant une guerre factice entre le fondamentalisme islamique et l’Occident, les mondialistes parviennent à s’en prendre à leur véritable ennemi : l’humanité. Tirant les ficelles, ils s’assureront que les états occidentaux et musulmans soient dégradés et finalement complètement subjugués par leur règne odieux.
LA GUERRE EST UN RACKET
Les mondialistes ont depuis longtemps utilisé la guerre pour subvertir, démoraliser et détruire la civilisation Occidentale. Ils ont soutenu les Nazis et les Soviétiques au cours de la Deuxième Guerre mondiale. Ils ont créé le spectacle que fut la Guerre Froide. Ils lièrent les mains des USA tout en soutenant Ho Chi Minh au Vietnam.
Qui sont-ils ? Egalement appelés les Illuminati, ils représentent une recrudescence de l’alliance entre la finance Rothschild et l’aristocratie européenne secrètement coordonnée par un dogme satanique caché au sein de la Franc-maçonnerie.
Ils planifient un nouveau féodalisme qui appauvrira les classes moyenne, dépeuplera et réduira en esclavage les masses, et laissera seulement les riches servis par une technocratie. Le monde ressemblera de plus en plus à un pays du tiers monde répressif gouverné par le FMI, l’ONU et la Banque Mondiale.
Les mondialistes sont concentrés sur la Banque d’Angleterre dominée par Rothschild, le MI-6 et la société secrète de la Table Ronde, qui a engendré le Royal Institute of International Affairs. Les branches américaines comprennent le Council on Foreign Relations, la CIA et les fondations Rockefeller qui s’assurent toutes que le peuple américain continu de financer et de renforcer une tyrannie mondiale. La famille Bush doit sa prééminence à cette kabbale depuis que le grand père Prescott Bush aida à financer les Nazis.
Le Sionisme est supposé représenter « l’Occident » dans cette fausse guerre avec l’Islam. Les américains (et maintenant les anglais) sont en train d’être conditionnés pour devenir comme les israéliens, victimes d’actes quotidiens de « terrorisme musulmans. » Lorsqu’un attentat suicide frappe Jérusalem, Benjamin Netanyahu déclare : « Que l’explosion ait lieu à Bali, Moscou, New York ou Jérusalem nous sommes tous unis dans une guerre contre un ennemi terroriste commun. » Juste à temps, les médias nous disent tous en cœur « nous sommes tous en Afghanistan maintenant. »
D’après le journaliste suisse Richard Labeviere (« Dollars for Terror : The United States and Islam » 2000) l’Islam radical est un « ennemi complémentaire essentiel » au Sionisme, qui recherche l’hégémonie régionale. D’après le « Mémorandum Yinon » (1982), Israël a l’intention de fragmenter les pays arabes en plusieurs petits cantons formés sur des critères ethniques. Aucun d’entre eux ne sera capable de défier Israël, qui, tout comme les USA sont un instrument jetable de leur feuille de route mondialiste. (207)
Le mouvement terroriste palestinien du « Hamas » est un produit des Frères Musulmans. D’après Labeviere, il sert les intérêts de l’aile droite israélienne, et a reçu des financements secrets du « Shin Beth » israélien. (203-205). Ainsi, les attentats suicide palestiniens ont joué le jeu d’Ariel Sharon.
Pendant ce temps, aux USA, les « attaques terroristes musulmanes » sont une excuse pour poser les fondations d’un état policier. Ces attaques peuvent servir de prétexte pour déclarer la loi martiale, suspendre les élections et s’occuper des dissidents, c’est-à-dire quiconque n’adhère pas au mensonge.
Cela peut paraitre incompréhensible aux yeux des américains à présent alors que l’économie est maintenue. Une fois que les USA se seront acquittés du sale boulot des mondialistes, les taux d’intérêts pourraient grimper et les américains couverts de dettes pourront être dépouillés de leurs biens, comme ils le furent pendant la Grande Dépression.
LA PATRIE DE LA SECURITE
Le Homeland Security Act est conçu pour contrôler toutes les agences chargées de faire respecter la loi pour que les éléments de la CIA et du Mossad puissent cibler les américains en toute impunité, comme ils le firent le 11 septembre. Les agences américaines furent conçues pour rester indépendante afin qu’elle puisse se surveiller l’une l’autre.
La loi est aussi conçue pour autoriser George W. à placer ses sbires à des positions de pouvoir. Souvenez-vous, il est le produit d’un culte satanique, les « Skull and Bones. » Cela parait morbide mais le vingtième siècle nous a déjà fourni bien des précédents. Les Illuminati étaient derrière les massacres de masse et la terreur des Nazis et des Communistes. Notre position est comparable à celle des juifs européens qui ignorèrent les avertissements sur l’holocauste.
Il y a même une disposition dans le Homeland Security Act contre les dénonciateurs. Pourquoi ? Une autre disposition autorise les campagnes de vaccinations obligatoires tout en accordant aux fabricants de vaccins l’immunité. Pourquoi ? Le programme « Total Information Awareness » pointera du doigt tous les fauteurs de troubles en surveillant toutes leurs communications personnelles et leurs transactions financières, même nos emprunts à la bibliothèque. Vous n’avez pas attaqué le WTC. Pourquoi êtes-vous ciblés ?
Quelle est la justification pour cette destruction de la liberté, que Bush est censé protéger ? En 46 mois depuis le 11 septembre 2001, il n’y pas eu une seule attaque terroriste aux USA malgré l’invasion américaine sanglante de l’Afghanistan et de l’Irak. Il n’y a eu aucune arrestation significative ni inculpation d’un seul prétendu terroriste.
Si « Al Qaeda » a été capable de planifier le 11 septembre, ne croyez-vous pas qu’ils auraient pu remettre ça ? Ne vous méprenez-pas : je suis reconnaissant envers le Mossad et la CIA pour nous avoir épargné. Mais les américains ne méritent tout simplement la liberté s’ils acceptent cette ruse évidente et ses conséquences menaçantes.

En conclusion, l’humanité est entre les griffes d’uneconspiration diabolique multigénérationnelle. Un cartel satanique criminel asubverti toutes les institutions sociales et érige lentement une brutaledictature globale. Nos dirigeants économiques et culturels sont des pionsvolontaires et involontaires. Ils sont en train de fabriquer une guerrehypocrite entre l’Islam et l’Occident de manière à permettre la subjugation desdeux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.